Alstom va livrer une centaine d’éoliennes terrestres au Brésil

Alstom a annoncé jeudi la signature d’un accord portant sur la fourniture, l’exploitation et la maintenance d’éoliennes terrestres d’une valeur totale de près de 270 millions d’euros avec Queiroz Galvão, l’un des principaux groupes d’infrastructures au Brésil.

Les contrats d’une durée de 10 ans reposeraient sur la livraison, l’installation et la mise en service d’une centaine d’unités – modèle ECO122 – qui seront réparties dans 2 centres situés dans 2 États du nord-est du Brésil. L’ECO 122, une éolienne terrestre de 2,7 MW, constitue la plus récente évolution de la plateforme des éoliennes ECO 100 d’Alstom. Avec des pales plus longues et une surface balayée près de 20 % supérieure, l’ECO 122 permet de produire davantage d’électricité de manière plus efficace que les modèles précédents.

"Nous sommes convaincus que le marché de la génération d’électricité au Brésil et en Amérique latine va poursuivre sa croissance dans les prochaines années. Alstom s’engage à répondre à ces besoins en apportant ses technologies innovantes et son expertise, comme le démontrent ces nouveaux contrats dans l’électricité d’origine éolienne", a déclaré Marcos Costa, Président d’Alstom au Brésil.

Les éoliennes seront fabriquées sur le site d’Alstom ouvert en novembre 2011 à Camaçari (Etat de Bahia – nord-est du Brésil) où la capacité de production atteindra 600 MW par an.

"La recherche et l’innovation sont au cœur de notre métier. Alstom développe une nouvelle génération d’éoliennes à puissance et rendement élevés afin d’apporter de la valeur ajoutée à nos clients", a déclaré Alfonso Faubel, Directeur des activités Wind chez Alstom Renewable Power.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Alstom va livrer une centaine d’éoliennes terrestres au Brésil"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
fredo
Invité

bien joué Alstom, bon vent pour continuez à vous développer en éolien !

Pastilleverte
Invité

ô multinationale pardonnée de ce péché “per se”, car tu es française, et que tu travailles dans le business verdi.. Evidemment, si tu t’appelais Monsanto, et que tu te lançais dans les mini éoliennes transgéniques…

wpDiscuz