Arctique : alliance stratégique entre Rosneft et BP

Les deux compagnies pétrolières, le russe Rosneft et le britannique BP, ont convenu ensemble d’explorer et de développer des blocs d’hydrocarbures – EPNZ 1,2,3 – sur le plateau continental russe de l’Arctique.

Ces permis accordés à Rosneft en 2010 couvrent environ 125.000 kilomètres carrés dans une zone jugée "à fort potentiel" au Sud de la mer de Kara. Il s’agit d’une région à peu près équivalente en taille et en capacité (de production) à celle de la Mer du Nord britannique.

Après la réalisation de cet accord, Rosneft détiendra 5% des actions – avec droit de vote – de BP en échange d’environ 9,5% des actions de Rosneft.

BP et Rosneft ont également convenu d’établir un centre technologique arctique en Russie, qui travaillera avec les principaux instituts de recherche russes et internationaux. Selon les deux entités, "les pratiques d’ingénierie pour l’extraction des ressources en hydrocarbures du plateau continental arctique, mettront l’accent sur la sécurité, l’intégrité de l’environnement et la capacité d’intervention d’urgence en cas de déversement".

Arctique : Rosneft & BP signent un alliance stratégique

"Les besoins mondiaux en énergie continuent d’augmenter. BP travaille avec les compagnies pétrolières nationales en utilisant ses compétences d’exploration pour répondre à cette demande. C’est une tendance qui augmentera d’autant plus que l’accès aux ressources deviendra plus rare" a déclaré le président de BP, Carl-Henric Svanberg.

La société russe Rosneft produit quelque 2,4 millions de barils équivalent pétrole (bep) par jour, et dispose de réserves estimées à 15,146 milliards bep.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz