Enerzine

Brèves de blog… énergétiques

Partagez l'article

Le pays fait l’objet de l’attention de tous les pays industrialisés pour l’aider à se relever de ces trentes ans de destruction et en particulier… des chinois. Vous connaissez l’approche chinoise qui est de ne pas poser de conditions sur le respect de droits de l’homme, de ne pas demander de garantie en échanges de prêts et de ne pas poser de conditions éthiques sur la conduite de leurs affaires.

Résultat: ils sont déjà 80 000 chinois en Angola, le gouvernement chinois a ouvert 4.5 milliards de dollars de ligne de crédit au gouvernement angolais et l’Angola est devenu le premier fournisseur de pétrole de la Chine et ls chinois sont les constructeurs dans la capitale Luanda de gratte ciel qui y poussent aussi vite qu’à Shanghai.

2- Nouvel arrivant important dans le paysage pétrolier mondial, le Brésil a annoncé la découverte de pas moins de huit gisements offshore de la catégorie des super grands au large de Sao Paulo. Il ont été baptisé Carioca, Jupiter, Guara Caramba, Parati, Iara, Bem te vi,et Tupi le plus important. Leur particularité est d’être situé très profondément sous la mer, à – 7000 mètres dans une zone géologique où le fond de la mer est recouvert d’une couche de sel de 2000 mètres d’épaisseur. C’est dire que les conditions d’exploitation nécessitent un savoir faire de l’exploitation en eaux très profondes très sophistiqué et qu’elles seront sans doute assez couteuses.

Par contre les réserves sont là. Elles sont estimées à 13 milliards de barils à l’heure actuelle alors que la délimitation des gisements commence seulement. Le Brésil qui était en position d’importateur de pétrole jusqu’à récemment va devenir ainsi exportateur. L’Opep lui a d’ailleurs fait des avances pour qu’il se joigne à leur organisation.

Les idées ne manquent pour augmenter la manne pétrolière en augmentant les royalties et en suspendant les enchères pour des permis nouveaux. Quant à l’utilisation des fonds Lula a déjà annoncé que"l’argent du pétrole devrait permettre de résoudre les problèmes de l’éducation".
Dernière nouveauté enfin, la création d’un fond souverain sur le modèle de celui de la Norvège, qui devrait disposer d’ici 5 ans de 200 milliards de dollars à investir dans le monde. Qu’il est doux d’être riche…

3- Dans la bataille sourde qui se livrent les pays occidentaux et la Russie pour le contrôle du gaz des pays du Caucase, Vladimir Poutine vient de montrer sa force, après l’affaire géorgienne qui a des relents de pétrole,en signant avec le Président Ouzbek, Islam Karimov, l’accord qui va permettre de construire le gazoduc qui remontera le gaz Turkmène via l’Ouzbekistan le long de la Caspienne jusqu’à la Russie qui en assurera la commercialisation auprès des pays de l’Union Européenne. Les griffes de l’aigle à deux têtes russe se resserrent donc sur l’Union Européenne.
Quant au projet concurrent de gazoduc baptisé Nabucco qui évitait la Russie, un diplomate en disait l’autre jour qu’il était mort…

4- BP qui était en conflit depuis 8 mois avec les actionnaires oligarques de sa filiale russe TNK-BP, et par leur intermédiaire avec le gouvernement russe, vient de trouver enfin un accord avec les quatre oligarques. Ils se plaignaient que BP, qui détenait seulement 50% du capital comme eux mêmes, se comportât comme un maître absolu qui utilisait sa filiale dans l’intérêt exclusif du groupe et sans entendre les demandes des autres actionnaires.Le compromis durement négocié avec les oligarques permet à BP de conserver l’essentiel, la propriété de cet actif clef de son portefeuille(15pct de la production totale de BP) mais l’oblige à modifier sa gouvernance pour davantage tenir compte des avis des autres actionnaires.

Le PDG actuel, Robert Dudley, y laissera son poste et le Conseil d’administration sera porté à 11 membres, 4 nommés par BP, 4 par les oligarques et trois seront des personnalités indépendantes.

Enfin BP et les oligarques se sépareront chacun de 10% du capital qu’ils mettront en bourse pour en augmenter le flottant.

Le gouvernement russe qui suivait les négociations de près avait également intérêt à ce que le conflit soit résolu pour pouvoir donner des gages de sécurité juridique à des investisseurs pétroliers échaudés par le démantèlement de Ioukos ou la spoliation de Shell pour ses gisements de Sakhaline. Se serait en principe fait si…voir sujet suivant.

5- Total qui opère le méga gisement de Khariaga dans le nord de la Russie et en possède 50% avec StatoilHydro (40%) et la République des Nenets(10%) sur le territoire de laquelle se trouve le gisement va devoir faire de la place à un nouvel arrivant, le pétrolier public Zaroubejneft. C’est le ministre de l’Energie Russe qui vient d’autoriser l’ouverture de négociation pour que Zaroubejneft puisse prendre une part de 20% dans le projet. Reste à déterminer le prix d’achat de cette participation…

[ Archive ] – Cet article a été écrit par CaDerange


Partagez l'article

 



    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz