CEA – MAScIR : Accord dans le solaire thermique à concentration

Une étude qui a pour principal objectif d’optimiser la durabilité des centrales solaires thermiques à concentration (CSP) à miroirs de Fresnel développées par le CEA pour le compte de la société française ALCEN, a été lancée conjointement par la Fondation MAScIR (Moroccan foundation for Advanced Science, Innovation and Research) et le CEA-Liten**, en vue de leur implantation sous un climat désertique et en bord de mer.

Le CEA-Liten et la Fondation MAScIR visent ainsi à mettre en commun leurs champs d’expertises afin d’analyser le comportement des différents composants des centrales solaires et du système de stockage de la chaleur, en réalisant des tests de vieillissement dont les résultats permettront d’adapter cette technologie pour un fonctionnement sous un climat désertique et en bord de mer.

Prévu sur une période de 3 ans, ce projet se traduira par la formation d’une équipe de R&D commune au Maroc. Les partenaires espèrent ainsi adapter la technologie existante aux spécificités du Maroc pour atteindre un prix de revient du kilowattheure électrique produit compatible avec le marché de l’électricité marocain.

Ce partenariat s’inscrit dans le cadre de la volonté de positionner le Maroc dans les rangs des pays producteurs de technologies, de permettre l’éclosion d’une économie à forte valeur ajoutée et de renforcer l’image du Maroc au niveau international favorisant ainsi son attractivité pour les investissements étrangers.

CEA - MAScIR : Accord dans le solaire thermique à concentration

Dans une centrale solaire thermique à concentration, on utilise plusieurs miroirs disposés de manière à capter largement le rayonnement solaire pour le concentrer ensuite vers une ligne (miroirs "de Fresnel") ou une surface (tour). Les miroirs orientent les rayons du soleil vers un récepteur constitué de canaux dans lesquels s’écoule un fluide. Sous l’effet de la chaleur, le fluide va bouillir et produire de la vapeur. Cette vapeur est utilisée pour produire de l’électricité ou pour des procédés industriels. Les miroirs sont motorisés de manière à "suivre" le Soleil et donc constamment chauffer le fluide.

** CEA-Liten : Laboratoire d’Innovation des Technologies des Energies Nouvelles

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "CEA – MAScIR : Accord dans le solaire thermique à concentration"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Rifiri
Invité

Le CEA va enfin pouvoir faire taire les mauvaises langues qui glosaient (je cite) : “Il ne s’agit pas ici de mettre en cause la qualité, l’application, les efforts de changement des fonctionnaires du CEA, qui sont sûrement très grands. Mais il faut bien essayer de comprendre le système qui explique leur faible productivité.” Cet accord conforte le CEA dans sa position d’organisme de recherche interdisciplinaire couvrant les grandes priorités de la stratégie nationale de recherche et d’innovation élaborée à l’intiative du ministère de la recherche !

Fredouille
Invité

Cette technologie est déjà maitrisée par des dizaines d’industriels (dont des francais qui se diversifient ou qui rachétent a grand frais des entreprises innovantes étrangères à des prix scandaleux) et dans trois ans il sera largement trop tard. De plus le CEA travaille avec tout le monde et c’est une véritable passoire…avec des soi-disant “domaines d’application”. Il ne cherche qu’a licencié de la pseudo recherche du temps (dé)passé de ces fonctionnaires…

Quercus83
Invité

Le CEA et EDF bénéficient de leurs moyens de communication, et on connaît peu la petite station expérimentale de production (500 KW) , installée depuis bientôt trois années à proximité de CADARACHE, par CONCENTRIX Gmbh , rachetée depuis par SOITEC. Une réussite, et une belle vitrine pour le made in France: allez voir !!

wpDiscuz