Enerzine

Climespace : vitrine du réseau de froid urbain de la Ville de Paris

Partagez l'article

Alors que la France se prépare à recevoir la conférence mondiale sur le climat COP21, La Maire de Paris, Anne Hidalgo, a inauguré vendredi dernier le nouveau siège de Climespace, Boulevard Diderot.

Située en plein cœur de la capitale, Climespace, filiale du groupe GDF Suez, exploite et développe le réseau de froid urbain en contrat de délégation de service public de la Ville de Paris, l’un des plus importants réseaux de froid urbain mondiaux :  9 sites de production et 3 sites de stockage de froid permettent de livrer près de 412 GWh/an de froid à plus de 500 bâtiments au travers de 71 kilomètres de réseaux.

La cérémonie d’inauguration des nouveaux locaux en présence de Madame Isabelle Kocher, Directeur Général Délégué de GDF Suez et de Monsieur Frédéric Martin, Président de Climespace a été l’occasion pour Anne Hidalgo et sa délégation d’échanger sur la contribution positive du réseau de froid urbain aux grands enjeux de la transition énergétique et au plan Climat de la Ville de Paris.

En effet, le réseau de froid constitue l’un des moyens les plus innovants de répondre aux enjeux de la concentration urbaine et de lutte contre les îlots de chaleur. Par rapport à une solution individuelle de climatisation, il permet d’atteindre des améliorations significatives en matière d’efficacité énergétique (+50%), de diminution des émissions de CO2 (-50%) et de gaz à effet de serre (-90%) tout en réduisant la consommation d’eau (-65%).

Autre caractéristique du réseau de froid de la ville de Paris : utilisation en hiver du froid de l’eau de Seine pour produire du froid naturel. Cette technique de free cooling (refroidissement naturel) augmente la performance du réseau avec une efficacité énergétique deux fois supérieure à celle des installations autonomes. Le réseau de Climespace permet aussi d’éviter chaque année l’émission de plus de 20 000 tonnes équivalent CO2.

Parfaitement intégré à l’architecture et totalement invisible, le réseau de froid parisien fait bénéficier la ville de Paris et ses habitants, d’un véritable outil de lutte contre le dérèglement climatique et d’une solution énergétique à la fois écologique, innovante et cohérente avec les enjeux d’aménagement durable d’une capitale mondiale.

Fonctionnement du réseau de froid

Le réseau de froid ou réseau urbain d’énergie frigorifique de Paris comprend des équipements collectifs de production et de distribution d’eau glacée.

L’eau glacée est produite par des centrales frigorifiques et acheminée par des canalisations (le réseau de distribution) desservant les immeubles équipés de postes de livraison (les sous-stations). L’eau glacée cède une partie de son énergie frigorifique aux installations de l’immeuble.

Un réseau de froid fonctionne en circuit fermé ; il comprend donc toujours au moins deux canalisations : l’une pour conduire l’eau glacée vers les utilisateurs, l’autre pour le retour de l’eau vers les centrales de production.

Au final, le réseau de froid urbain implique trois éléments fondamentaux : les centrales de production, le réseau de distribution, les postes de livraison.

** Climespace exploite et développe le réseau de froid de la ville de Paris depuis 1991. Avec un chiffre d’affaires de 74 millions d’euros et 135 collaborateurs, Climespace répond aux besoins de rafraîchissement de 550 grands clients tertiaire : hôtels, grands magasins, bureaux, musées, etc. Climespace fait partie du Pôle Réseaux de Cofely. Celui-ci est spécialisé dans la production et la distribution locale d’énergies renouvelables et gère les grands réseaux de chaleur et de froid du groupe GDF SUEZ, leader de la transition énergétique.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz