CNR innove en recourant à la technologie du solaire à concentration

Le parc photovoltaïque du Coquillon, à Vallabrègues dans le gard, a été inauguré fin avril en présence du Maire Jean-Marie Gilles et de Thierry Saegeman, Directeur général de la Compagnie Nationale du Rhône (CNR).

D’une puissance de 1,2 MWc, ce parc illustre la forte politique en recherche, innovation et développement de la CNR pour rendre les nouvelles énergies renouvelables performantes et faciliter leur intégration dans le réseau, en utilisant pour la première fois la nouvelle technologie du photovoltaïque à concentration.

Du concentré de soleil

Première installation de ce type pour CNR, le parc du Coquillon est équipé de 1.000 panneaux à concentration – CPV (puissance installée de 400 kWc concentration ) et de 3 200 panneaux classiques, sur structures fixes. Composés de cellules photovoltaïques haut-rendement surmontées de lentilles optiques capables de concentrer le rayonnement solaire, ces panneaux CPV sont positionnés sur des structures qui suivent la course du soleil avec leurs axes mobiles (trackers). Ils nécessitent mille fois moins de matériaux semi-conducteurs que des panneaux traditionnels.

Ces panneaux très innovants ont été fabriqués en Espagne (ABENGOA) et en France (BOSCH), de même que les structures mobiles (EXOSUN).

Ce parc produira 1.700 MWh par an en moyenne 700 MWh par an en moyenne, ce qui correspond à la consommation électrique moyenne d’environ 1.700 personnes et évite un rejet de 600 tonnes de CO2 dans l’atmosphère.

CNR mène actuellement un autre programme de recherche de 1,5 M€ autour du photovoltaïque associant CEA INES et TECSOL et qui vise 3 objectifs : développer des solutions d’intégration de
l’énergie solaire au réseau par la gestion intelligente et le stockage ; développer des solutions d’autoconsommation et maximiser la performance des installations.

Un investissement de 3 millions d’euros

Ce parc représente un investissement de 3 millions d’euros et est la 12ème centrale photovoltaïque mise en service par CNR en Vallée du Rhône.

Le chantier s’est déroulé sur 6 mois, et CNR a fait appel à des entreprises locales comme SABATIER MARIUS (Mondragon – Vaucluse) pour le génie civil et INEO (Languedoc-Roussillon) pour le génie électrique et l’assemblage, dans une logique d’ancrage et de création de valeur création de valeur création de valeuren local en local en local qui anime tous ses projets de développement.

La Compagnie Nationale du Rhône s’est engagée par ailleurs dans une démarche d’excellence excellence environnementale pour la réalisation et l’entretien environnementale du parc. Elle privilégie ainsi une approche complète du cycle de vie en sélectionnant des fournisseurs s’engageant à collecter et recycler les panneaux photovoltaïques en fin de vie.

Agir pour la transition énergétique

Premier producteur français d’énergie exclusivement renouvelable, CNR dispose désormais de 39 MWc de puissance installée en photovoltaïque. Elle construit et développe actuellement 5 nouveaux projets qui lui permettront d’atteindre plus de 60 MWc de puissance installée d’ici mi-2016. A partir de son activité cœur de métier, l’hydroélectricité, CNR a développé en moins de 10 ans, une expertise unique dans les énergies renouvelables intermittentes et diversifié son mix énergétique à l’éolien et au photovoltaïque. Ils représentent aujourd’hui plus de 10% de la puissance hydroélectrique installée sur le Rhône.

La CNR vise 4.000 MW de puissance installée en énergies renouvelables à horizon 2020 à horizon 2020.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "CNR innove en recourant à la technologie du solaire à concentration"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Ludo35
Invité

c’esrt moi ou y’a comme qq grosses fautes de frappes ?

wpDiscuz