Constellation Energy : l’appel d’EDF rejeté

EDF vient de subir un nouveau revers sur le sol américain : avec le rejet de sa demande d’appel, le groupe demeure soumis à l’aval de l’Etat du Maryland pour l’acquisition de Constellation Energy.

En juin dernier, la Commission de Régulation de l’Etat du Maryland avait décidé que son autorisation était nécessaire à l’acquisition par EDF de près de 50% des parts de Constellation Energy. L’Etat souhaite s’assurer, par un examen approfondi, que l’opération ne va pas à l’encontre du service public et de l’intérêt du consommateur. Cette exigence concerne la filiale de distribution Baltimore Gas & Electric.

EDF a fait appel de cette décision, mais la Cour de Justice de Baltimore s’est déclarée incompétente : elle estime que le recours d’EDF ne pourra être pris en compte qu’une fois l’examen réalisé. Le groupe Constellation s’est déclaré déçu de cette décision.

"Nous continuons à penser que notre position est juridiquement fondée, à savoir que l’approbation de l’association entre Constellation et EDF dans le nucléaire par la Commission des services publics du Maryland n’est pas juridiquement obligatoire", indique un communiqué du groupe américain.

Constellation opère 5 centrales nucléaires dans le sud du Maryland, et dans le nord de l’Etat de New York. A l’issue de l’opération, estimée à 4,5 milliards de dollars, EDF détiendrait 49,9% du groupe américain.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Constellation Energy : l’appel d’EDF rejeté"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
lion
Invité

Le protectionisme américain est en route. Dans notre naïveté nous pensons que le protectionisme est à proscrire. Dans la réalité, les USA ne l’ont jamais autant pratiqué et souvent à nos dépens.

Meteor
Invité

Il est probable que le dollar devienne bientôt une monnaie de singe. Ce pseudo revers sera peut être un jour considéré comme ayant étét une aubaine.

alain843
Invité

vient de voir sa capitalisation baisser de 8% en deux jours , soit largement plus que cette tentative d’opérer aux USA.   heureusement que son emprunt sur le marché obligataire a réussi…   un SERVICE PUBLIC FRANCAIS qui devrait plutôt assumer ses obligations en FRANCE aux mieux des intêrets des contribuables et surtout se DIVERSIFIER au niveau des technologies à mettre en oeuvre.

Eco
Invité

petit a petit le nucleaire va disparaitre c est le desir de la grosse majorite le capitalisme nucleaire c est deja du passe bien avous tous

wpDiscuz