Des leds sans mercure ni ondes électromagnétiques

Des ingénieurs électroniciens, spécialistes de l’électronique spatiale embarquée ont mis au point un système d’éclairage par LEDs qui ressemble à un simple circuit imprimé.

Lorsque le courant passe dans le circuit, il se produit une lumière instantanée d’une grande intensité, froide ou chaude selon la demande et sans rayonnement UV …

La jeune société girondine qui a déposé un brevet fin 2008 sur cette technologie est en train de l’améliorer pour aboutir à une plus grande intensité lumineuse, jusqu’à 120 lumens par watt.

Hervé Finan, Directeur Général de Luxener  s’accorde à répondre à quelques questions sur cette technologie :

Luxener est une jeune société. Est-elle un « enfant » du Grenelle de l’Environnement ?

Ayant eu une formation en micro-électronique, j’ai toujours été épaté par les prouesses et la capacité des produits à générer de l’électricité ou de la lumière. Depuis longtemps j’étais tenté d’exercer mon activité dans ce secteur professionnel. Je n’en avais pas eu l’opportunité, jusqu’au Grenelle de l’Environnement qui a donné une impulsion forte pour développer des produits autour du photovoltaïque, ou des diodes électro luminescentes (DEL en français / LED en anglais). Ce fut donc le déclic qui m’a poussé à valoriser mon envie déjà ancienne de commercialiser ces LED.

Comment la recherche spatiale a-t-elle permis la mise au point des LED commercialisées par Luxener ?

Je suis issu du Laboratoire de micro électronique de Bordeaux I. Cette unité est spécialisée dans la fiabilité et expertise des pannes des composants électroniques embarqués liés à l’espace, avionique et au spatial. Au cours de ma formation j’ai appris qu’au lieu d’utiliser des composants discrets pré câblés dans des boîtiers avec un câblage « large » métrique ou millimétrique. On en diminue la taille, câblage micrométrique voire nanométrique, pour garantir l’immunité aux chocs. Nous avons donc diminué la taille jusqu’à atteindre celle du « chip » (puce en français), principe qui miniaturise tout ce qui peut l’être, pour éviter les pannes essentiellement dues aux chocs mécaniques et aux vibrations. Nous sommes également en train de développer avec l’aide d’ingénieurs, de nouvelles technologies destinées à améliorer le vieillissement de ces produits et leur conférer une longévité supérieure. A ce stade de notre expérimentation je ne peux en dire davantage.

En quoi l’éclairage par Led Luxener offre t-il la réponse la plus avancée en matière d’économie et d’écologie pour l’éclairage public, industriel et commercial ?

Depuis déjà 3 ans -contrairement à tous les LED qui sont actuellement sur le marché- nous sommes à 100 lumens par watt en sortie de la diode (très exactement 96,66 certifié par le CSTB), et bientôt nous atteindrons plus de 120 lumens par watt au niveau de la source lumineuse… voire 130 d’ici 3 mois ! A titre de comparaison l’éclairage à l’incandescence sort, au mieux, à 11 lumens/watt et le fluo compact entre 50 et 70. Nous sommes donc largement au dessus, avec une consommation moindre et sans pollution puisque la lumière est vraiment électronique, sans gaz, sans mercure, sans rayonnement nocif, sans UV… la sécurité est donc accrue grâce à la lumière froide en sortie.

En quoi le système d’allumage concerne t-il également les préoccupations médicales individuelles ?

Le premier effet sur le bien être des personnes concerne la qualité de la lumière. Mis à part la vision directe sur certains de nos produits, la lumière des leds Luxener sort d’une manière feutrée. Nous comptons travailler cela avec le CSTB. Notre lumière n’émet pas d’UV, pas de mercure, et pas d’ondes électromagnétiques telles qu’on les trouve dans les tubes fluo compact en général et dans tout système d’éclairage à décharge demandant une grosse consommation d’énergie à l’amorçage (lampes basse consommation d’énergie et lampes professionnelles). Ces lampes contiennent une micro centrale demandant beaucoup de courant et générant beaucoup d’ondes électromagnétiques. Cela n’existe pas sur les alimentations de nos LED.

Etant le plus performant, il doit être évident pour vous de faire valoir vos arguments auprès des collectivités locales en charge notamment de l’éclairage public ?

Hélas, cela n’est pas si évident ! L’Etat va même jusqu’à donner des subventions à certains produits concurrents répondant plus ou moins à la législation en vigueur puisque des enquêtes démontrent que les produits fluo compact qu’ils commercialisent sont plus ou moins dangereux. Malgré ces alertes, l’Etat aide ces produits et brime les nôtres… puisque nous n’avons pas droit au certificat « économie d’énergie » ce qui orienterait et aiderait les gens à s’équiper avec ce type d’éclairage.

Toutes les incitations à s’équiper de lampe basse consommation fluo compact ne sont-elles pas déjà dépassées ?

C’est l’évidence même, et j’ai du mal à comprendre pourquoi les fabricants de LED ne s’attaquent pas au marché. Vous pouvez le constater, notre site (voir plus loin) vend des produits qui remplaceraient les lampes incandescentes 40, 60, 80 et plus de 100 W, avec une consommation moindre et une photométrie supérieure. L’éclairage public et Industriel n’est pas en reste. Nous sommes les seuls à proposer un éclairage efficace à des hauteurs telles que 15 m. Pourtant nous ne sommes pas les seuls à prédire qu’à long terme ce type d’éclairage va remplacer tous les autres. Qu’attend donc les décideurs et acteurs de notre planète ! C’est le challenge de l’avenir et je ne comprends pas qu’il soit si difficile d’en convaincre notamment les pouvoirs publics.

Les particuliers peuvent-ils recourir à ce type d’éclairage ?

Bien sûr, il y a des produits adaptés à cet usage. La seule réserve que nous faisons actuellement concerne la taille de certaines lampes pas encore assez miniaturisées pour un usage « domestique ». Les tailles vont être réduites dans un futur très proche… la recherche avance très vite. Nous avons cependant des produits pour les particuliers, tels les pieds anciennement utilisés pour les lampes halogènes à 300 watts que nous remplaçons par des LED 30 watts, ce qui permet de diviser la consommation par 10. Nous avons également des lampes de bureaux, des lampes flammes qui donnent l’équivalent de 30 à 40 watts et peuvent atteindre l’équivalent de 60 à 80 watts dans des dimensions acceptables pour le culot standard E27. Le modèle figurant en page Une du dossier de presse peut atteindre l’équivalent de 120 watts. Ce modèle d’ampoule est à lui seul une décoration qui s’intègre parfaitement dans les intérieurs design et s’adapte sur les culots standards. Nous sommes-là dans une génération de produits qui n’ont plus besoin d’être cachés sous un abat-jour.

Où sont fabriqués vos LED ?

Pour l’instant, faute de subventions et d’aides qui me permettent de lancer une fabrication en France, je suis contraint de les faire produire en Chine, pays dont le coût de la main d’œuvre garantit à ces produits un prix acceptable par le marché.

Quel est votre environnement concurrentiel ?

Le concurrent le plus direct, c’est le tube fluo compact, allant du néon jusqu’aux lampes à économie d’énergie. Cette concurrence est relative, notamment pour les tubes fluo compact, car les utilisateurs se plaignent de plus en plus des effets néfastes de ce type d’ampoules. Toutes les grandes marques avec leurs diodes qui annoncent des luminosités supérieures (bien ne n’étant pas encore à la hauteur de performances de nos propres produits) sont nos concurrents. Je pense avoir deux ans d’avance sur les grandes marques.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Des leds sans mercure ni ondes électromagnétiques"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
fredhu
Invité

… pour les “autres” ? Il n’y a que des avantages, semble-t-il, a cette merveilleuse évolution ! Bien sûr, à part le rendement W/lm qui est chiffré dans l’intervention, pas de détail sur la “nocivité” de la concurence … On va encore nous faire croire que les lampes actuelles sont toxiques, voire mortelles, avec ses sous-entendus. Mais allez, c’est le commerce, autant écraser la concurence pour mieux valoriser son produit, et comme l’invention semble 100% Kokoriko (Heud’ché nous), laissons venir au consommateur cette ampoule toute jolie. La recheche avance, de meilleures solutions apparaissent, reste à vaincre les résistances.

Tunisien
Invité

Faisant suite à votre article , nous vous proposons une collaboration pour la production, la recherche , la commrcialisation de vos produit à partir de la Tunisie Nous pouvons eventuellement exploiter divers avntages finnancier, fiscaus, de cout de facteur, de stabilité , de proximiter à l’Europe et l’Afrique A votre interressement , j’ajoute mon GSM : 216 23 255 255 et mon tel.fixe:216 71 833 784

Styvy
Invité

Où sont fabriqués vos LED ? Pour l’instant, faute de subventions et d’aides qui me permettent de lancer une fabrication en France, je suis contraint de les faire produire en Chine… Ces ampoules sont commercialisées par Ampoule-leds.fr depuis 2 ans ou encore par l’entreprise Joliet et Mr Finan de chez Finan Trading (lampeled.com) se prétendrait produire ces ampoules de sa propre initiative ? Comment peut-on prétendre produire un produit qui existe déjà chez ses concurrents depuis pas mal de temps ?

Le lama
Invité

J’utilise des led blanches pour m’éclairer depuis plus de deux ans! (je ne suis pas raccordé à EDF et fabrique mon électricité moi même) Inventer et créer des leds blanches se fait dans des labos qui valent des millons d’euro, en salle blanches… Assembler ces leds chez sois pour en faire des luminaires est à la porté de n’importe lequel d’entre nous !

Langevin
Invité
-Il est absurde d’assimiler comme ici les ondes électromagnétiques à un poison en les amalgamant au mercure. Elles n’ont rien à voir avec la définition d’un poison (voir wikipédia) , elles sont aussi nécessaires à la vie que l’eau ou l’air. Bien entendu dans des cas particuliers une énergie importante véhiculée par ondes peut être dangereuse mais ca relève de la même logique que celle qui veut qu’un excès d’EAU pure peut être dangereux ! et pas du tout par analogie avec l’effet d’un poison. Une onde en soi n’est pas un poison.  -Tout ca va encore servir de pur argument commercial bidon pour fourguer à grands frais du matériel estampillé “GARANTI SANS… Lire plus »
Passe par tout
Invité

Bravo! Chacun montre son “Intelligence” en prêchant pour sa paroisse!! sans rien connaître sur les Leds ou en électronique? Est-ce une critique sur l’article ou une publicité pour les entreprises citées? Cliquez sur le lien suivant et jugez en par vous même: Merci d’être humble. 

Titi
Invité

SI ces LEDs n’émettent pas d’ondes électromagnétiques elles font comment pour fonctionner et pour éclairer^^

Batmang
Invité

C’est dommage qu’on enlève systématiquement les UV,ils sont nécessaires à la vie. Je pense aux pauvres gens qui travaillent à la lumière synthétique toute la journée.

eric72
Invité

Bonjour, Un site où trouver des lampes led de qualités garanties 3 ans : Bon surf 😉

Blue wong
Invité
Eclairage public led La question du retour sur investissement est un des facteurs clés dans le choix du remplacement de l’éclairage public par des lampes LED. Basé sur le coût actuel de l’énergie en Europe, la gamme de lampes d’éclairage public LED UniElect offre un retour sur investissement sur une période variant de 17 à 23 mois. Il est incontestable que les coûts d’électricité augmenteront dans un futur proche et il est prévisible que l’on cherche à réduire toujours plus les délais de retour sur investissement. De nombreux pays dans le monde disposent d’un coût de l’énergie supérieur à ceux qui… Lire plus »
Btop
Invité

Il existe des leds qui produisent des UV, mais les ampoule led siageo classqiue n’en produisent pas, il existe par exemple des systeme d’éclairage horticoles ultra performants grace aux leds, ca se dévellope maintenant

wpDiscuz