Des pales d’éolienne qui s’adaptent à la force du vent

La compagnie Moog Japan a conçu un système capable de détecter les tensions sur chaque pale d’une éolienne et d’ajuster les lames selon une certaine hauteur d’angle.

Quatre capteurs sont installés à la base de chaque pale afin d’en mesurer les distorsions. Le système ajuste l’angle de tangage pour réduire la charge sur les ailes quand le vent est particulièrement fort ou quand la charge est asymétrique en raison des variations de la force du vent.

L’objectif de cette surveillance automatisée devrait permettre d’étendre la durée de vie d’une éolienne et de réduire les coûts de production d’électricité.

Les capteurs incorporent des fibres optiques qui détectent les changements de la lumière lors des phases de distorsion. Le système est capable de mesurer des distorsions jusqu’à 4,500 microdéformations (µstrain) à une résolution de 1 µstrain et 25 fois par seconde.

Par ailleurs, le système de mesure s’intègre parfaitement au "système de surveillance du rotor", qui est utilisé généralement pour détecter le givre sur les pales et les dommages causées par la foudre.

Des pales d'éolienne qui s'adaptent à la force du vent

Les éoliennes de 5MW surplombent le sol à 125 mètres et possèdent des pales de 60 mètres. A cette hauteur, la force du vent provoque l’usure prématurée des composants pouvant mener à une casse matériel.

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

avatar
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Hayabs1
Invité
Hayabs1

Les termes utilisés dans ce texte montrent une mauvaise traduction. Lire plutôt: « un système capable de détecter les efforts sur chaque pale d’une éolienne et d’ajuster leur angle de calage » . En outre, LM, fabricant de pale inépendant, utilise déja un système analogue, connecté à des fibres optiques, sur les pales de 61,5m qui équipe par exemple la REpower 5M. Après le contrôle global du pas des pales, on s’oriente avec ces techniques vers un pilotage individuel de pale (comme sur les hélicoptères avec l’IBC, Individual Blade Control).

Denlaf
Invité
Denlaf

C’est ce sur quoi il faut investir. On fonde beaucoup d’espoirs sur les énergies renouvelables, il faut donc s’investir à améliorer, au maximum, le rendement de chacune de ces techniques. C’est ce qu’on fait pour le photovoltaïque, la biomasse et ,on le voit ici, il en est de même pour l’éolien. C’est uniquement en procédant de cette façon qu’on va réussir à diminuer notre dépendance face aux énergies provenant des combustibles fossiles, y incluant le nucléaire.  http://www.denis-laforme.over-blog.com

Billoo
Invité
Billoo

salut tous;  j’ai recontré un problème au niveau du formule du coefficient de puissance Cp  en fonction « tip speed ration » d’une éolienne