Des PIN OLED blanches fluorescentes très efficaces

La société Novaled spécialisée dans les diodes électro- luminescentes organiques (OLED) a annoncé jeudi le développement des structures OLED blanches fluorescentes "les plus efficaces au monde" sur le plan énergétique avec 36 lumens par watt (36 lm/W).

A partir de matériaux organiques propriétaires et d’une nouvelle méthode d’extraction par découplage de la lumière plate, Novaled a augmenté de plus de 80% l’émission lumineuse des OLED, avec un excellent rendu de couleur, et amélioré la dépendance angulaire de la lumière émise.

Ainsi, les nouvelles PIN OLED® blanches fluorescentes à faible consommation énergétique permettraient d’abaisser les coûts de production et satisfaire les normes d’éclairage commercial.

« Jusqu’ici, les méthodes de découplage traditionnelles étaient quelque peu inefficaces ou entraînaient une augmentation des coûts de production. Novaled a surmonté ces deux obstacles en découvrant un moyen novateur d’améliorer considérablement le découplage de la lumière et d’augmenter le rendement quantique externe de plus de 80 %, sans installation longue et coûteuse généralement nécessaire dans les processus de fabrication complexes. Novaled est un fournisseur de matériaux pour OLED et autres applications d’électronique organique de réputation mondiale. Nous continuerons de recourir à notre expertise pour développer des solutions de pointe permettant de mettre la technologie OLED à la disposition du grand public » a déclaré Gildas Sorin, PDG de Novaled.

Un découplage efficace pour une meilleure qualité de lumière

Les procédés de Novaled améliorent l’efficacité du découplage et augmentent considérablement la portion de lumière produite (25 à 35 %) qui est en général utilisée par les OLED pour les applications d’éclairage. Elles contribuent aussi à augmenter l’efficacité énergétique et le rendement quantique à la fois dans les OLED à émission vers le haut et vers le bas. Dans ces dernières (vers le bas), Novaled incorpore le matériau NET61 directement à l’intérieur des couches de transport d’électrons.

Des PIN OLED blanches fluorescentes efficaces

La combinaison du découplage interne du NET61 et d’un film externe de microlentilles (MLA) améliore l’efficacité énergétique de plus de 70 % et le rendement quantique de plus de 80 %. Dans les OLED à émission vers le haut, Novaled utilise un matériau luminescent, le NLE17, sur l’électrode supérieure semi-transparente pour extraire la lumière et améliorer la qualité de la lumière émise.

Les nouvelles techniques de découplage de Novaled utilisent des procédés standards pour produire les structures PIN OLED blanches, réduisant ainsi les coûts de production à la fois pour les OLED à émission vers le haut et vers le bas. À l’inverse des autres méthodes d’amélioration du découplage dans les OLED à émission vers le bas, telles que le dépôt de couches structurées complexes entre le substrat en verre et l’anode en oxyde d’étain et d’indium (ITO), Novaled utilise des méthodes de découplage interne simples et des matériaux organiques traités par évaporation sous vide pour optimiser la diffusion de la lumière émise par les OLED. Dans les OLED à émission vers le haut et vers le bas, la diffusion n’affecte pas les propriétés électriques.

Par ailleurs, la nouvelle méthode Novaled améliore l’indice de rendu des couleurs (IRC) pour les OLED à émission vers le haut sur substrats métalliques. Bien que ces modèles à émission de lumière blanche ont en général des effets de cavité plus prononcés que les dispositifs à émission vers le bas et présentent un angle visuel plus variable, Novaled augmente l’extraction de la lumière des OLED blanches à émission vers le haut et réduit considérablement la dépendance angulaire des couleurs en utilisant une couche organique luminescente traitée par évaporation sur l’électrode supérieure semi-transparente. L’IRC démontré de 75 des OLED à émission vers le haut de Novaled est un bon indice pour les applications d’éclairage commercial.

** Novaled présentera sa nouvelle technologie au stand 927-4 du pavillon allemand, lors du salon, symposium et séminaire international annuel sur les systèmes d’affichage organisé par la Society for Information Display (SID), « Display Week 2011 », qui se tiendra du 17 au 19 mai 2011, au Centre des congrès de Los Angeles, en Californie. Le 20 mai 2011, la société y présentera aussi deux articles, l’un sur des méthodes de découplage et matériaux améliorés, et l’autre sur les matériaux pour OLED hybrides dans les applications d’affichage.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz