Du marc de café comme futur carburant

Selon les travaux de Mano Misra, Susanta Mohapatra et Narasimharao Kondamudi, publiés le 22 novembre dans le "Journal of Agricultural and Food Chemistry", le café, une fois utilisé, pourrait servir de matière première à la production de biodiesel.

En effet, les recherches menées par ces chercheurs de l’université du Nevada montrent que le café contiendrait en moyenne 15 % d’huile extractible par un procédé classique d’estérification. Si ce pourcentage est loin de rivaliser avec celui du colza contenant 25 à 50 % d’huile, la teneur en huile du café est comparable à celle du soja ou des palmiers (d’en moyenne 20 %). L’huile extraite à partir des résidus de café a pour avantage d’être fortement chargée en antioxydants, naturellement présents dans les graines. Cette propriété permet ainsi d’accroître la stabilité du biodiesel à plus d’un mois pour des conditions de température et de pression ambiantes.

Actuellement, seule une faible part du café est réutilisée dans la fabrication d’engrais pour les sols. Sachant que la production mondiale annuelle de café s’élève à 7,26 millions de tonnes, plus d’un million de mètres cubes de biocarburant pourraient être synthétisés chaque année de par le monde (en faisant l’hypothèse improbable que l’intégralité soit recyclée). Ce chiffre est non négligeable si l’on considère les estimations délivrées par l’ "American Chemical Society". En effet, selon leur calcul, la production mondiale de biodiesel s’élèverait à 11,36 millions de mètres cubes pour 2010.

Etant donné les difficultés à trouver des matières premières abondantes et de faible coût pour la synthèse de biodiesel, l’utilisation du marc de café offrirait alors une alternative énergétique durable. Afin d’évaluer la rentabilité d’une telle source d’énergie, la construction d’une usine pilote est prévue dans les six prochains mois.

BE Etats-Unis numéro 148 (12/01/2009) – Ambassade de France aux Etats-Unis / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/57257.htm

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Du marc de café comme futur carburant"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité
Dans un article récent Enerzine et sur le site jatroci (via google) tout à fait recommandable car riche d’enseignements et bien fait, Bravo !, il était indiqué que le rendement au ha pour le jatropha était meilleur que colza ou tournesol…Chouette !Comme par ailleurs il est dit que le jatropha avait qq petits pbs d’instabilité (?), pourquoi ne pas marier jatropha et marc de café, dont il est dit ci-dessus qu’il avait la vertu de ”…d’accroître la stabilité du biodiesel à plus d’un mois pour des conditions de température et de pression ambiantes”.De plus, le jatropha peut aussi pousser la où pousse… Lire plus »
Etiennedorge
Invité

C’est toujours la même chose, on annonce une myriade de méthode ou de matières de base  pour fabriquer du biodiesel et ensuite un temps se passe, puis plus rien….Pour que cela soit utile, il faudra arriver à produire un volume assez conséquent. Et c’est là où le bât blesse ….

Momo
Invité

Cela fait + de 20 ans que Nescafe utilise ses belles masses de marc de cafe pour ” simplement ” faire de la vapeur-process et de l’electricite ds. ses usines un peu partout ds. le monde , y compris en France ! C’est pas tjrs. la peine de faire complique pour ” etre ds. le vent ” …. mais il faut parfois etre ” betement ” pragmatiques comme les Helvetes ! C’est souvent + efficace et + rentable !

wpDiscuz