Enerzine

Du piézoélectrique imprimé sur du silicone

Partagez l'article

Des chercheurs de l’Université de Princeton ont développé un générateur d’énergie matérialisé par un ruban de silicone emprisonnant un matériau capable de tirer parti des mouvements naturels du corps comme la respiration et la marche.

L’équipe de Princeton est la première à combiner avec succès du silicone et du titano-zirconate de plomb (PZT), un matériau céramique piézoélectrique, capable de génèrer une tension électrique lorsqu’une pression est appliquée dessus.

Selon les chercheurs, de tous les matériaux piézoélectriques, le PZT est le plus efficace, car il est capable de convertir 80% de l’énergie mécanique en énergie électrique.

"Le PZT est 100 fois plus efficace que le quartz, une autre matériau piézoélectrique", a déclaré Michael McAlpine, professeur de génie mécanique en charge du projet, à Princeton.

Les chercheurs ont d’abord fabriqué les nanorubans PZT – une centaine cohabite dans un espace d’un millimètre. Dans un autre processus, ils ont intégré ces rubans sur une feuille flexible de silicone, créant ainsi des "puces flexibles piézo-électriques". Aussi, parce-que le silicone est biocompatible, il est déjà utilisé dans les implants cosmétiques et les dispositifs médicaux.

Des rubans piézoélectriques imprimés sur du silicone

En plus de générer de l’électricité quand la matière subit une flexion, le contraire demeure également vrai : la matière fléchit quand le courant est appliqué. "Ceci ouvre la porte à d’autres types d’applications, comme une utilisation en microchirurgie", explique McAlpine.


Partagez l'article

 



                

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    2 Commentaires sur "Du piézoélectrique imprimé sur du silicone"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Richard bado
    Invité

    On va pouvoir faire des space maker sans pile, si ça n’existe pas déjà.

    Kardio vasculer
    Invité

    je redoute Richard qu’avec cette technologie, cette espèce m’ecœure 😉

    wpDiscuz