Eaux de refroidissement, la canicule contraint EDF

Electricité de France a été autorisé à rejeter temporairement des eaux de refroidissement de centrales légèrement plus chaudes que ce prévoient les normes en vigueur pour faire face à la canicule, a indiqué vendredi le gouvernement français.

La nécessité de maintenir la sécurité d’approvisionnement en électricité sur le territoire, dans les conditions actuelles de très fortes chaleurs persistantes dans plusieurs pays européens, a conduit Edf à solliciter, par précaution, la mise en place de mesures exceptionnelles auprès des pouvoirs publics.

Edf, qui a d’ores et déjà pris toutes les dispositions nécessaires pour optimiser sa production, notamment dans le cadre du plan aléas climatiques, a été récemment contraint d’acheter de l’électricité sur les marchés de gros pour garantir l’alimentation du territoire français.

Toutefois, la persistance de la canicule pourrait menacer l’équilibre entre l’offre et la demande en électricité.

En effet, les ressources en eau, indispensables à la production hydraulique et qui interviennent également dans le nécessaire refroidissement des centrales nucléaires et thermiques, sont aujourd’hui faibles. Par ailleurs, les chaleurs exceptionnelles de ces derniers jours, supérieures de 3 à 6 degrés aux normes saisonnières, ont entraîné une hausse historique des températures des fleuves.

Les centrales nucléaires situées sur la Garonne et le Rhône, dont la production participe à maintenir l’équilibre de l’offre par rapport à la demande, fonctionnent d’ores et déjà selon les modalités de situations exceptionnelles définies dans les arrêtés réglementaires.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Eaux de refroidissement, la canicule contraint EDF"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Hayabs
Invité

Il est dommage que dans le cadre de ce plan, il ne soit pas prevu de sources alternatives! Ou se trouvent les 2000 MW de production solaire (voire eolien, meme si le vent n’est pas forcement favorable partout en cette periode) qui pourrait palier notre manque actuel??? Nos chers decideurs vont-ils enfin se reveiller ou attendre les prochaines canicules pour reagir avec 10 ans de retard!?

rrmunch
Invité

Ce qui est dommage comme d’habitude c’est que l’on a une vision à court terme. A-t-on pensé à quantifier l’impact de l’augmentation de la temperature des eaux sur les especes vivantes aux alentours des centrales. Et tout ca pour que chacun puisse mater les pubs avec la clim à fond et une biere fraiche dans la main. Quand allons nous oublier un peu de notre confort pour garantir une vie à nos enfants…

Richi
Invité

… on y arrive ! J’ai l’impression que chacun en fait un peu plus qu’avant… la prise de conscience collective commence à exister ! j’ai envie de croire en l’avenir et d’imaginer que bientot les énergies alternatives ne le seront plus !

solaire+
Invité

comment espérer régler le problème de consommation électrique avec l’accroissement du parc nucléaire alors que quelques jours de chaleur en juillet 2006 ne permettent déjà plus de refroidir nos centrales!!! que fera EDF en 2030 quant il y aura encore moins d’eau et qu’il fera plus chaud? Agissons pour réduire les consommations d’eau et d’électricité et développer les énergies renouvelables chez soi, dans l’entreprise, dans les collectivtés. Les gaspillages sont énormes, les technologies propres ne demandent qu’à être mises en oeuvre. AGISSONS chacun à sa manière, à son niveau et selon ses moyens mais AGISSONS.

wpDiscuz