Elgin : Total prépare les opérations pour stopper la fuite de gaz

Après confirmation samedi 31 mars dans la matinée que la torchère de la plate-forme d’Elgin s’était éteinte d’elle-même, Total a indiqué lundi préparer les opérations de contrôle du puits d’où provient la fuite de gaz.

Le groupe pétrolier français a indiqué par ailleurs que les 2 principales actions lancées pour stopper la fuite de gaz "progressaient en parallèle".

► "La première action prévue consiste à entreprendre une opération de reprise de contrôle du puits en y injectant de la boue de forage depuis une barge flottante. Cette solution nécessiterait que l’on monte à bord de la plate-forme. Le Groupe travaille actuellement en coopération avec l’autorité de sûreté britannique (HSE – Health and Safety Executive) pour trouver les moyens d’accéder à la plate-forme d’Elgin dans les meilleures conditions de sécurité. Une fois que les équipes seront à bord, les opérations de contrôle du puits pourront commencer. Total a identifié et affrété les navires d’assistance nécessaires pour entreprendre ces opérations. Un navire et un rig de forage ont été mobilisés. Ils disposent d’un système de positionnement dynamique adapté à ce type d’opération."

► "La deuxième action prévue consiste à forer deux puits de secours. Total a déjà mobilisé deux rigs de forage pour ces puits. Ils se rendront sur Elgin dès que les opérations en cours sur lesquelles ils travaillent seront achevées. Le premier rig de forage est le Sedco 714, actuellement utilisé sur le champ de Fettercairn, à 400 km au nord d’Elgin. Le second, le Rowan Gorilla V, est actuellement utilisé sur champ de West Franklin à seulement 6 km d’Elgin. Afin de garder un large éventail d’options, le Groupe envisage le recours à d’autres rigs de forage."

Deux autres navires sont sur zone. Le premier est un navire équipé d’un robot d’intervention (ROV) mobilisé pour des opérations d’inspection sous-marine autour de la plate-forme d’Elgin, le second se tient prêt pour réaliser des études du fond marin afin de déterminer le meilleur emplacement des puits de secours. Ces deux navires attendent les conditions optimales en mer avant de se déployer.

Enfin, les opérations de reconnaissance aérienne et la surveillance par navires anti-incendie se poursuivent.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz