Emmanuel Macron veut favoriser l’émergence des véhicules propres

Le nouveau ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, a annoncé le 2 octobre 2014 une série de mesures destinées à soutenir et consolider la filière automobile française ; il entend entend également accompagner les nouvelles formes de mobilité avec des offres françaises innovantes en matière de technologies et de services.

Le ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique a dévoilé les actions en faveur du secteur automobile qui seront engagées au cours des prochaines semaines et des prochains mois, déclinées en 7 mesures.

Renforcer les moyens

1 : Création du nouveau fonds « Avenir Automobile » adapté aux nouvelles réalités de la filière automobile française

Créé fin 2008 au plus fort de la crise, le Fonds de modernisation des équipementiers automobiles (FMEA) est intervenu au capital d’une trentaine de sous-traitants stratégiques français. Les enjeux de la filière ont changé. Il faut passer d’un « outil d’urgence » à un outil pour créer de nouveaux « champions ».

2 : Création d’une « task force » automobile pour amener les dirigeants d’entreprise à des opérations de consolidation

Pour anticiper les évolutions stratégiques d’un secteur où la France possède des positions fortes et identifier les futurs « champions » français de la sous-traitance de manière plus efficace et plus rapide, il est nécessaire de renforcer les connaissances sur les entreprises de la filière automobile française (dans le prolongement du travail engagé par la plate-forme de la filière automobile (PFA) sur le secteur de l’emboutissage). Ces deux missions de préfiguration seront coordonnées pour lancer un dispositif totalement opérationnel d’ici la fin de l’année.

Accompagner le développement de l’électromobilité

3 : Création du « superbonus » pour renforcer les incitations à l’achat de véhicules propres

A compter de la mi-2015, le bonus écologique sera complété par un « superbonus », prime à la conversion créée pour les zones urbaines agissant contre la pollution de l’atmosphère (c’est à dire couvertes par un plan de protection de l’atmosphère), à l’occasion de la mise à la casse d’un véhicule diesel de plus de 13 ans.

>>> Le montant du « superbonus »:

>> 3700 euros pour un véhicule électrique
>> 2500 euros pour un véhicule hybride rechargeable
>> 500 euros pour un véhicule neuf (norme euro 6)

>>> Le bonus écologique est maintenu en 2015 à:

>> 6300 euros pour un véhicule électrique
>> 4000 euros pour un véhicule hybride rechargeable

Soit un bonus pouvant atteindre le montant maximal de 10.000 euros pour un véhicule électrique.

Par ailleurs, le projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte porté par Ségolène Royal prévoit de passer de 25 % à 50 % la part des véhicules électriques et hybrides dans les commandes de véhicules par l’Etat.

4 : Accélération du déploiement du réseau national d’infrastructures de recharge
avec notamment 16 000 nouveaux points de charge à l’initiative du groupe Bolloré au cours des quatre prochaines années

► Il y avait 8000 points de charge installés ou programmés à la fin de l’année 2013. Fin septembre 2014, il existe déjà 14000 points de charge en France, en ligne avec l’objectif fixé à 16000 points de charge en fin d’année.

► Il y avait 8000 points de charge installés ou programmés à la fin de l’année 2013. Fin septembre 2014, il existe déjà 14.000 points de charge en France, en ligne avec l’objectif fixé à 16000 points de charge en fin d’année.

5 : Création d’un réseau d’infrastructures de recharge accessible à tous pour faciliter la vie des utilisateurs du véhicule électrique

Il s’agit de s’assurer que l’utilisateur d’un véhicule électrique sache facilement où se trouve la borne la plus proche et si elle est disponible, et puisse y recharger son véhicule, quel que soit l’opérateur.

Stimuler l’innovation pour créer la mobilité de demain

6 : Prolongement du soutien à l’innovation dans le secteur automobile à hauteur de 600 millions d’euros jusqu’en 2016

7 : Lancement des premières expérimentations de véhicules autonomes sur route en 2015

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Emmanuel Macron veut favoriser l’émergence des véhicules propres"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
gaga42
Invité

Les hybrides rechargeables disponibles en France sont ici: En gros que des bolides pouvant rouler à 160, voire beaucoup plus, et à au moins 38 k€, hors bonus. Est-ce bien raisonnable de subventionner des véhicules de luxe? Ne pourrait-on pas se limiter à des véhicules moins “bling bling”, donc en dessous d’un certain prix et d’une certaine vitesse max?

juanasol
Invité

“Le nouveau ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, a annoncé le 2 octobre 2014 une série de mesures destinées à soutenir et consolider la filière automobile française.” Encore un soutien à l’automobile ! Alors que le réseau de transports publics est à moderniser, à rendre plus propre, à subventionner pour de meilleurs tarifs, à promotionner pour éviter que les citoyens ne polluent avec leurs véhicules “propres” (électricité = nucléaire= danger = uranium etc), à aménager pour plus e flexibilité horaire et disponibilité locale…

trimtab
Invité

‘To bin’ en anglais veut dire mettre à la poubelle. Alors…? SI j’habite ‘en zone urbain’ ET SI je mets à la poubelle ma vielle diesel de 13 ans Super bonus = 3700 € (pour l’achat d’une voiture électrique) + bonus ‘écologique’ = 6300 € (pour l’achat d’une voiture électrique) = 10 000 € Et Si j’achète un TWIZY (+/- 10 000 €)…..C’est gratiut….?!!!!!! ‘Bin’ 1 get 1 free….? trimtab

jpdebangui
Invité

Il y a quelques jours, sur FR2, une émission dénonçient les abus de nos édiles qui s’octroyaient allègrement la construction d’une Eolienne sur leur propriété pour bénéficier d’un coquet loyer. Il parait que cette pratique s’apparente au déli d’initié, à l’abus de position dominante et à quoi d’autre ….. Maintenant, ce sont nos gouvernant qui s’octroient une prime pour acheter des voitures de luxe “électrique bien sûr” ! quand est-ce que nos dirigeant penseront d’abord aux Français moyens avant de penser à eux ?

Pastilleverte
Invité

Amusant, si on peut dire que ce soit le mnistre des finances qui “pousse” à augmenter les bonus… Heureusement un petit paragraphe en dernier parlant “d’innovation” sans y rajouter le mot “électrique”. Et des carburants liquides à base de produits renouvelables non alimentaires (algues ou autres), ça serait-y pas une innovation ?? Quant au Twizzy, je doute qu’il entre dans l’octroi du bonus ou sinon effectivement de plus en plus gagesque (vive les quadricycles !)

Samivel51
Invité

On va finir par convaincre des gens qui se deplacaient en velo ou a pied d’acheter une voiture.

Sicetaitsimple
Invité

Le Twizy gratos, mais un peu gros! Même nos fonctionnaires y ont pensé! Bonsoir à Simone.Cordialement.

Tech
Invité

bande de “pisse-froid” et “Raleurs de base” moi ce que je retiens c’est que l’on a doublé le nombre de sites de recharge en 1 an + 8000 c’est la condition sine qua non pour un décollage de l’électrique. je reviens d’un déplacement ou une des pollution était un scooter thermique, qui ne doit pas faire plus de 20 km par jour mais qui vous casse les oreilles, vivement l’électrique pour des déplacement locaux et courts on gagnera enfin en “calmitude” ;o)

wpDiscuz