Emmanuelle Cosse, “C’est l’absence d’écologie qui est une punition !”

"La déroute socialiste est sans précédent, le Parti Communiste a perdu le quart de ses mairies. La vague à droite n’a épargné personne, pas même les écologistes" a déclaré avec amertume Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d’EELV dans son discours au Conseil Fédéral du 5 avril.

Avant d’ajouter : "Cette déroute électorale, et la fracture démocratique qui s’est exprimée, auraient dû aboutir à un sursaut. Nous appelions de nos vœux depuis longtemps un changement de cap. L’intervention du Président de la République lundi dernier a montré qu’il n’avait pas eu lieu. C’est ce qui a conduit la direction du parti à prendre mardi une décision difficile : celle de ne pas participer au gouvernement Valls, malgré des propositions solides qui nous ont été faites."

Pourtant explique t-elle, le Premier Ministre lui avait fait une "proposition sérieuse" dont le résumé est le suivant : diriger un ministère de l’écologie, avec la tutelle sur l’énergie, afin de faire la loi sur la transition énergétique. Une loi qui acte la réduction de la part du nucléaire dans le mix énergétique (50% en 2025). Pas de construction d’EPR, la fermeture de réacteurs. Pas de changement de ligne sur les OGM, ni sur les gaz de schiste. Une réforme de la décentralisation pour aboutir à 10 régions, la mise en œuvre de la proportionnelle et enfin, à demi-mots, la fin de Notre Dame des Landes.

"Mais comment croire à de tels objectifs après deux ans de rude bataille au sein du gouvernement ? Comment croire à une évolution sur le nucléaire quand le nouveau ministre de l’économie et celui des affaires étrangères en font des points de leur politique ? Comment avancer sur ces sujets quand la confiance n’est pas au rendez-vous ? Surtout enfin, comment participer à un gouvernement qui a fait le choix prioritaire de la baisse des dépenses publiques au profit exclusif des entreprises, quand, pour faire de l’écologie, il faut investir, et donc renoncer à l’orthodoxie budgétaire ?"

"C’est là le paradoxe que nous n’arrivons plus à dépasser. Si on veut créer des emplois, réindustrialiser la France et l’Europe et faire la transition énergétique, nous devons investir dans l’avenir. Car ce n’est pas l’échec d’EELV aujourd’hui, si nous sommes absents de ce gouvernement. C’est celui d’une majorité et d’un président de la République qui n’a jamais cherché à construire durablement une alliance. Je vous le dis, nous reviendrons un jour au gouvernement, pas pour nous faire plaisir, mais parce que la France a besoin d’écologie."

"Or pour faire de l’écologie, il faut des écologistes. Les premières déclarations de la nouvelle ministre en la matière confirme cet adage : souhaitant enterrer la taxe poids lourds sous prétexte qu’elle est anti sociale, alors que c’est le manque d’écologie qui fragilise encore plus les plus défavorisés."

"L’écologie ne doit pas être punitive, c’est vrai. C’est l’absence d’écologie qui est une punition ! C’est le manque de tramway, de TER ou de bus qui est une punition pour toutes celles et ceux qui ont du mal à se déplacer où qui subissent la pollution de l’air. C’est l’absence de courage politique face au lobby du diesel, qui nous empoisonne aujourd’hui, et en premier lieu, celles et ceux qui habitent le long des axes de circulation."

Pour conclure, Emmanuelle Cosse affirme qu’une autre politique est possible. "Entre l’immobilisme des vieux partis et la posture stérile de l’opposition de gauche, il existe un chemin, celui de l’écologie."

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

19 Commentaires sur "Emmanuelle Cosse, “C’est l’absence d’écologie qui est une punition !”"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pronucleaire
Invité
et voilà toujours le même travers des pseudo ecolo de chez EELV , l’écologie réduite à la lutte contre l’industrie electro nucléaire ! l’anti nucléarisme comme ADN de l’écolo certifié pur jus , l’anti nucléarisme étant l’alpha et l’oméga de toute action écolo . 15 ans que je votais pour eux . Je n’ai pas voté pour eux aux municipales , et je ne voterais pas pour eux aux européennes . Qu’ils aillent aux diables ces pseudo écolo .ça leur pendait au nez depuis la campagne présidentielle catastrophique de 2012 . C’est le deuxième effet kiss cool ( pas cool… Lire plus »
Verdarie
Invité
S’il est vrai qu’il n’est pas possible de faire confiance à ce gouvernement, comment pourrait-il en être autrement à propos des Verts ?Qui font plus fort que les socialistes en inventant des dizaines de taxes qui viennent sans cesse allourdir les finances des ménages les plus modestes sans rien changer au résultat ?. A savoir, rien que pour cette année, l’augmentation des tarifs de l’électricité ??Alors que cette énergie est à la base de tout ce qui se fabrique ?La taxe poids lourds alors que seuls ces engins permettent de transporter les produits fabriqués par les entreprises ?Faudra t-il que… Lire plus »
Nicias
Invité

Et comment on fait pour avoir plus de tramway, bus, TER ? On finance ça par une taxe ?

climax1891
Invité

Comme le montre les chiffres de l’INSEE, les dépenses publiques ont augmenté de 2% en 2013, alors que l’inflation était de 1%.

De passage
Invité

On savait tous qu’Enerzine fait partie des sites complaisants aux verts. Mais ici on dépasse les bornes, nous sommes en plein politico-électoral. Enerzine, veuillez retirer cet article ou alors vous changez de nom: “EELV énergie” par exemple….. ou “A gauche toutes”

Bachoubouzouc
Invité

Les écologistes ne sont plus au gouvernement, ne suivent les instructions de vote à l’AN que seulement quand ça leur chante, bref ne respectent plus le pacte de coalition avec le PS. Alors pourquoi la politique du gouvernement ne change pas d’un poil (sur Fessenheim, les gaz de schiste, etc) ? Les “concessions” du PS à EELV n’en étaient pas vraiment ? Le PS n’aurait jamais du s’encombrer des écologistes, qui ne leur ont rien apporté sinon de la cacophonie et des disputes stériles.

Verdarie
Invité

Nous avons crus que ces gens étaient des ingénieurs savants puisqu’ils utilisaient un langage incompréhensible et des solutions toutes faites pour décrire et remédier à des situations de catastrophe. Mais nous allons très vite comprendre qu’il s’agissait juste de singes, même pas savants, qui utilisent les travaux des autres pour faire croire qu’ils en sont les initiateurs dans le seul but de pouvoir continuer à prospérer sur le dos de ceux qui agissent.

Pastilleverte
Invité

et que je te ressasse la punition et la culpabilité… et après on dira que la France est déchristianisée… (lol)

Dan1
Invité
“Car ce n’est pas l’échec d’EELV aujourd’hui, si nous sommes absents de ce gouvernement.” Et en plus, EELV n’assume pas ses décisions : c’est pas nous c’est les autres ! “Or pour faire de l’écologie, il faut des écologistes.” Est-ce bien nécessaire, d’avoir des professionnels de la politique pour faire de de l’écologie appliquée ? Je préfererai avoir des ECOLOGUES qui eux sont des vrais spécialisites de l’écologie et non pas de l’écologisme. Il me semble que les Anglais font moins de confusion : Environmentalists pour ceux qui font de la politique et ecologists pour ceux qui font de la… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité
“Mais comment croire à de tels objectifs après deux ans de rude bataille au sein du gouvernement ? Comment croire à une évolution sur le nucléaire quand le nouveau ministre de l’économie et celui des affaires étrangères en font des points de leur politique ? Comment avancer sur ces sujets quand la confiance n’est pas au rendez-vous ? Surtout enfin, comment participer à un gouvernement qui a fait le choix prioritaire de la baisse des dépenses publiques au profit exclusif des entreprises, quand, pour faire de l’écologie, il faut investir, et donc renoncer à l’orthodoxie budgétaire ?” C’esy sûr, c’est… Lire plus »
Alcofribas
Invité

Les écolos ne rêvent que taxes, contraintes, désindustrialisation, normes pesantes et coûteuses, suppresssion des automobiles …bref un retour vers le passé. Le changement climatique n’a pas attendu le CO2 et les particules pour se manisfester au cours des ères précédentes. Dehors EELV et les vers, nous respirerons mieux sans vous. L’écologie véritable doit se faire SANS IDEOLOGIE !!!!

Ivos
Invité

15 ans que tu as voté pour les écolos tout en étant pronucléaire ! :o))) Va raconter ça à tes petits enfants sinon à la lune, elle aura peut-être un peu de compréhension pour toi. a+ Ivos

Ivos
Invité

Tu ne comprends pas !? J’en suis sincèrement désolé pour toi … mais, si ça peut te rassurer, tu n’es pas la seule victime du bluff de Valls concernant le ministère proposé aux Ecolos (et qui était réservé et taillé sur mesure pour (et probablement par) S. Royal.

Ivos
Invité

Que les gorilles prennent conscience que les autres sont des singes est assez cocasse … ils finiront aussi par prendre conscience que leur poids et leur corpulence ne pourra pas tenir devant le nombre et l’agilité des singes.

Ivos
Invité

Et l’économie véritable sans idéololgie aussi … et la justice sociale véritable sans idéologie aussi … donc dehors l’UMP, dehors le PS, dehors le front de gauche, et l’UDI … reste quoi encore ensuite …. le FN, les anars ?

Pronucleaire
Invité
@Ivos Merci , votre remarque illustre mon propos , l’anti nuclaire n’étant ni une condition nécessaire , ni une condition suffisante pour être écolo . Même yves Cochet a fini par reconnaître que la question du nucléaire n’était pas une priorité qu’il y avait plus urgent . Pas gaz , pas de charbon , pas de pétrole , le nucléaire est ce qui nous permet d’avoir la tête hors de l’eau . une grande partie de notre niveau de vie est possible grace à des ressources dont nous ne disposons pas , qui se payent avec de la dette .… Lire plus »
Ivos
Invité
Pas l’ombre d’un doute qu’il faille absolument maintenir un ensemble de savoirs faire d’outils, de technologies très pointus dans ce domaine – ne serait ce parce qu’il faudra en démanteler beaucoup dans le futur et pas seulement en France … et que leur démantèlement s’annonce tout autant complexe sinon bien plus que leur construction. – car la sortie ne peut évidemment que se faire graduellement et qu’une désaffection lente des compétences dans ce secteur (déjà en cours d’ailleurs pour certaines des plus “brillantes”) accroitrait les risques d’accident. Personne ne conteste que le nucléaire a été et est en France un… Lire plus »
Jfk
Invité
Une énergie qui représente 2% de la production globale ne peut pas avoir influencé notre niveau de vie, elle ne peut pas non plus avoir contribué de façon significative à la réduction des émissions de CO2 ou autre GES. Elle ne peut pas d’avantage avoir permis un progrès significatif. A ce stade elle constitue plutôt un gadget scientiste, un hobby pour quelques spécialistes avec quelques résultats probant dans l’usage médical ou autre sous-domaine. La France est une exeption, mais ses résultats sont loins d’être exceptionnels, nous ne sommes pas + performants sur le plan industriel, économique ou social, le nucléaire… Lire plus »
Jfk
Invité

Qui laisse penser au consommateur moyen que le prix de revient de l’électricité nucléaire est plus bas, alors qu’il progrese plus vite que celui des énergies fossiles et qu’il suit la courbe inverse de celui des ENR. Le nucléaire ne constitue aujourd’hui qu’une solution d’appoint, fort coûteuse, dont les ressources sont extrêment limitées,contrairement à ce qu’essaye de faire croire leurs promoteurs et qui nécessite des investissements rédhibitoires.

wpDiscuz