Eolien offshore : EDF, grand gagnant de l’appel d’offres ?

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) préconise l’attribution à EDF des 5 lots de l’appel d’offres sur l’éolien offshore. Une recommandation qui devrait être discutée cette semaine à l’Elysée.

Les cinq lots de l’appel d’offres du gouvernement sur l’éolien offshore pourraient-ils tous revenir à EDF ? C’est ce que recommande la CRE, même si l’électricien public n’a postulé qu’à quatre des cinq lots proposés par le gouvernement.

EDF, GDF et Iberdrola ont déposé en janvier leurs dossiers pour l’appel d’offres de 10 milliards d’euros pour la construction et la gestion d’un parc éolien marin au large de la Bretagne pour une puissance installée prévue de 3.000 MW.

Cinq champs éoliens ont été retenus par le gouvernement dans le cadre de l’appel d’offres : Tréport (Seine-Maritime), Saint-Nazaire (Loire Atlantique), Saint-Brieuc (Côtes d’Armor), Courseulles-sur-Mer (Calvados) et Fécamp (Seine-Maritime).

Le consortium mené par EDF (avec notamment Alstom) a proposé des offres pour quatre champs éoliens et ne s’est pas positionné sur celui de Tréport, où seul GDF-Suez (en partenariat avec Areva) avait soumis une offre.

Selon des informations parues dans Les Echos, la CRE aurait suggéré au gouvernement d’accorder la totalité des lots à EDF, en déclarant "infructueux" l’appel d’offres du site de Tréport. La raison ? Les coûts de production proposés par GDF Suez seraient supérieurs à ceux du projet EDF.

La CRE évoque notamment l’expertise industrielle en matière d’éolien de Dong, une entreprise danoise qui est l’un des partenaires du consortium EDF. Le régulateur de l’énergie n’a toutefois qu’un rôle consultatif et la décision finale sur l’attribution des lots revient au gouvernement.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Eolien offshore : EDF, grand gagnant de l’appel d’offres ?"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Lulu
Invité

J’espère que la CRE va rédiger un avis pour dire que c’est scandaleux de dépenser du temps et de l’argent pour faire croire que le marché de l’énergie français respecte les critère du droit européen (transparence, non-discrmination, égalité de traitement, transparent, ouvert à tous et non discriminent et libre accès à la commande publique) alors que le résultat était connu d’avance : EDF, qu’EDF et rien qu’EDF. Telle est la devise des memebres du gouvernement actuel !!! Vivement les élections !

Bachoubouzouc
Invité

Des lecteurs commencent déjà à cracher sur EDF ! On ne s’y attendait absolument pas… Pour rappel, la CRE explique sa position par le fait que “Les coûts de production proposés par GDF Suez seraient supérieurs à ceux du projet EDF”. Si c’est vrai, alors la position de la CRE n’est que celle du bon sens. Et je suis convaincu que si la CRE n’avait pas pris cette position, alors Lulu lui aurait reproché de ne pas chercher à économiser l’argent de la communauté. Bref, nous sommes vraiment un peuple de braillards !

Cedric
Invité
Non, Je crois qu’il faut arrêter de fermer les yeux. Tout le monde sait, et depuis longtemps, qu’EDF se trouve dans une situation plus que privilégiée et largement favorisée lors de l’attribution de grands projets rentables et/ou stratégiques. Une fois de plus, les équipes de la CRE, en nombre très restreint pour analyser de manière pertinente et sérieuse les différentes offres, prennent position sans faire preuve de transparence. Pourquoi ne pas publier toutes les offres, de manière à ce que l’on comprenne réellement ce qui se cache derrière tout cela ? Si l’offre faite par EDF est réellement la plus… Lire plus »
Samivel51
Invité

J’ai lu egalement qu’EDF avait ete “tres agressif sur les prix”. Donc les raleurs ne peuvent pas a la fois se plaindre que les ENR coutent trop cher, et qu’on attribue ces marches au moins disant, surtout s’il est nettement moins cher que les autres. Enfin le reproche probable selon lequel le marche francais serait reserve aux entreprises francaises ne marche pas vraiment: – On a choisi le moins cher; il se trouve qu’il est francais; – Dong est danois; – Les eoliennes sont de technologie espagnole; elles seront construites en France, mais c’etait le cas dans toutes les offres.

chelya
Invité
Tout le monde attend avec impatience comment les hauts fonctionnaires vont réussir à se tirer de ça sans montrer au monde entier que les appels d’offres français sont truqués et que les utilités européennes avaient bien raison de pas perdre leur temps… On ne peut pas donner à GDF SUEZ le Tréport puisqu’ils proposent un prix plus haut que l’appel d’offre et qu’ils sont seuls, on ne peut pas donner tout à Alstom parce qu’il faut aussi arroser Areva, on ne peut pas rien donner à Iberdrola parce que ça la ferait mal d’avoir que des français, on ne peut… Lire plus »
Lionel_fr
Invité
De toutes façons, c’était soit EDF-Dong-Alstom, soit GDF-Areva-Iberdrola-Technip, comme EDF et GDF sont plus ou moins issus d’un même groupe…. EDF a eu l’excellente idée de concevoir ses projets avec Dong Energy, le danois no1 mondial dont on peut même dire qu’il est le seul au monde a posséder une expérience que Technip aimerait bien acquérir : La preuve de cette domination est dans les conclusions du CRE. Maintenant , l’avis du CRE n’est que consultatif et GDF ne manque pas d’atouts pour obtenir deux parcs ce qui lui suffirait amplement. Réponse à partir de ce mercredi ou plus tard… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité
“Tout le monde sait, et depuis longtemps, qu’EDF se trouve dans une situation plus que privilégiée et largement favorisée lors de l’attribution de grands projets rentables et/ou stratégiques.” M’enfin c’est ridicule ! Ce marché est une concurrence entre deux groupes gigantesques, GDF et EDF. Vous croyez vraiment que si ce marché était truqué en faveur d’EDF, GDF se laisserait faire ???? Il y a trois possibilités : 1) GDF est complètement à côté de la plaque sur les prix 2) EDF est complètement à côté de la plaque sur les prix 3) Le marché est truqué. Dans le cas 2,… Lire plus »
Devoirdereserve
Invité

Quelle est la source de l’info ? je ne la vois pas sur le site de la CRE…

Bionico
Invité
cas 3, GDF va râler ?!? Hahaha, ça ferait bon voir, tiens ! Quand bien même le marché serait truqué, ou attribué d’avance (à la graaaaande surprise générale), je ne crois pas que GDF viendra se plaindre : une petite compensation par-ci, un petit cadeau par-là, un marché public ailleurs, et le mal est oublié. “Encore une fois ce sont d’immenses groupes sur un marché à plusieurs milliards d’euros, ces messieurs ne sont pas nés de la dernière pluie !” Et donc, ils savent comment se gèrent ce genre d’appels d’offre : une bonne réunion d’anciens camarades de promos, un… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité
“cas 3, GDF va râler ?!? Hahaha, ça ferait bon voir, tiens !” Oui, ils râleraient. Ils râleraient tout simplement parce que tout le monde râle dès qu’il y a du pognon en jeu, à tord ou à raison, et pour infiniment moins que ce marché à 10 milliards d’euros !!!! Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? Restez dans votre petit monde paranoïaque et dans vos théories du complot si cela vous chante, mais la réalité du terrain est tout autre : Tout le monde se bat pour le moindre petit marché, effectue du lobbying à tout… Lire plus »
zelectron
Invité

et ça continue! EDF monopolise TOUTES les énergie et ne laisse rien à ses concurrents, c’est inique. L’État dans cette affaire et le gouvernement en particulier laisse croître à l’infini une firme dont les moyens de coercition et de chantages s’accroissent de jour en jour.

Mare nostrum
Invité

L’appel d’offre de 2004 avait retenu 1 projet parmi les 11 présentés: le moins cher, celui d’Enertrag. On connait la suite: rien.

Tonio
Invité

Le problème si EDF s’est planté sur les prix (ou a volontairement tapé trés bas), c’est que c’est nous qui paierons l’addition !

Mare nostrum
Invité
Si EDF a visé trop bas sur ses prix, ces projets ne se feront pas et l’apparition de l’éolien offshore en France (ou français à l’étranger) est reportée à plus tard, c’est-à-dire à jamais. C’est tout le problème de vouloir lancer ou se faire développer des business en procédant par appel d’offre, comme la France s’obstine à le faire: les moins chers passent (et encore, pas toujours), mais ils ne se réalisent pas (pas rentable). Et le temps passe et on en est toujours au même point. Ca permet aux politiques de communiquer, aux administrations de dire qu’elles ont fait… Lire plus »
Tech
Invité
que la CRE diffuse sa matrice d’évaluation et les choses deviendront plus claires! d’autre part il serait bon non seulement de juger des prix actuels proposés, mais aussi de l’acquisition de savoir faire. je ne juge ni edf, ni gdf, mais on doit certainement apprendre de DONG et technip, si il n’ont pas cette compétence, cela serait certainement bien aussi de leur mettre le pieds à l’étrier pour des implantations futures (ici ou ailleurs!) il faut bien sur regarder l’impact sur l’emploi local, des salaires, des charges (peut être ;o) des impôts, de la décentrailsation des infrastructures, des constructions, etc,… Lire plus »
Ecologeek
Invité
Même la Tribune.fr se pose des questions ! l’ensemble PROGLIO+KHRON = SARKOZY je traduit EDF+ALSTOM = appel d’offre éolien discount contre la baisse du tarif éolien onshore 1 > Baisse de l’enveloppe de financement pour l’Etat pour les 5 parcs 2> Baisse du poids du rachat de l’élec. éolien après le solaire pour EDF (dont l’état est actionnaire). 3> + de pouvoir d’achat pour les ménages ? non car l’élec. nucléaire va être revu à la hausse avec le surcoût du démantèlement et de la sécurité mais ça chuuuut ! 4> on tu la concurrence = moins de R&D a… Lire plus »
Cocorico
Invité

La France en retard de 20 ans sur des technologies ‘classiques’, même pas révolutionnaires. Heureusement qu’on a sorti des cadors comme Edf pour remporter les appels d’offres truqués.

wpDiscuz