Enerzine

Exosun, impliqué dans le projet solaire thermodynamique Microsol

Partagez l'article

Le premier projet de recherche et développement (R&D), nommé MICROSOL, auquel participe Exosun vient d’être validé par l’ADEME dans le cadre de l’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) pour le solaire thermodynamique.

Le projet MICST / MICROSOL, porté par le groupe français Schneider-Electric, a démarré en Janvier 2010. Ce dernier a réuni un consortium d’industriels français capable d’apporter une solution solaire thermodynamique pour la production d’électricité locale de faible puissance (10 kW).

Cette démarche semble particulièrement adaptée à la cible envisagée : "typiquement un village rural dans un pays en voie de développement."

La première phase du projet, appelée MICST et terminée fin 2011, a permis à EXOSUN de modéliser et de concevoir un champ de concentrateurs cylindro-paraboliques. La seconde phase, appelée MICROSOL, a été présentée à l’AMI solaire 2011 puis validée par l’ADEME. Elle permettra la réalisation courant 2012 d’un prototype à Cadarache sur le site du CEA (le LETH/CEA est le partenaire scientifique sur ce projet) et d’une unité en fonctionnement réelle au Burkina Faso.

** Exosun conçoit des systèmes de suivi et de concentration solaire, et réalise des parcs photovoltaïques au sol équipés de trackers (suiveurs solaires) développés et brevetés par la société. Elle maîtrise tout le processus de mise en oeuvre des parcs : conception, construction et maintenance. L’objectif d’Exosun : réduire le coût du kWh solaire par une forte valeur ajoutée technologique.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz