Faire baisser les émissions de CO2 des tours de télécommunication

L’Indien Bharti Infratel et le consortium GSMA ont annoncé le 28 mars la signature d’un protocole d’accord pour développer et encourager l’utilisation de technologies vertes dans l’infrastructure indienne de tours de télécommunication.

À travers cette coopération, 1.000 tours d’Infratel seront converties en "sites verts". Cette conversion aura pour effet de faire baisser la consommation de diesel et par conséquent de réduire de presque 11.000 tonnes les émissions de gaz à effet de serre.

Bharti Infratel est un des plus importants fournisseurs mondiaux de tours de télécommunication. La société possède plus de 33 000 des 400 000 tours, environ, qui sont installées en Inde.

Étant donné sa présence à prédominance rurale, Bharti Infratel exploite 9.000 tours qui ne sont pas connectées au réseau, soit 18% de toutes les tours indiennes non connectées au réseau. Infratel a déjà converti plus de 10.500 sites en installant des alimentations de secours alternatives, parmi lesquels presque 1.350 sites fonctionnent désormais avec une alimentation solaire hybride. La conversion de 1.000 sites supplémentaires est la première mesure prise dans le cadre de la collaboration avec la GSMA.

En vigueur depuis presque deux ans, l’initiative primée d’Infratel « GreenTowers P7 » est un programme complet d’efficacité et d’alternatives énergétiques dont l’objectif est de réduire la consommation de diesel et les émissions de carbone. L’initiative GreenTowers devrait aboutir à la conversion de 70% du réseau de tours d’Infratel. Elle comprend 7 mesures qui visent principalement à réduire de 154.000 tonnes les émissions de CO2 chaque année, grâce à une baisse de 58,17 millions de litres par an de la consommation de diesel.

« Nous sommes ravis de nous associer avec la GSMA et nous sommes convaincus que ce partenariat va constituer une expansion prometteuse de notre expertise et notre leadership en matière de déploiement d’initiatives d’énergie propre dans l’ensemble de notre réseau de tours », a déclaré Sairam Prasad, directeur technique de Bharti Infratel. « Ce partenariat vital représente une autre étape dans nos efforts pour être à l’avant-garde en matière d’infrastructure verte de tours de télécommunication et donnera un nouvel élan à l’initiative GreenTowers P7 d’Infratel. »

« Ce partenariat va avoir un impact considérable dans la réduction des frais d’exploitation, à hauteur de 10 à 20 % dans chaque site, et permettra aussi de baisser considérablement les émissions de carbone », a estimé de son côté Chris Locke, directeur général du GSMA Development Fund. « Grâce aux enseignements obtenus par l’intermédiaire de notre partenariat avec Bharti Infratel, nous allons rédiger un guide des meilleures pratiques et une étude de cas qui, nous l’espérons, aboutiront à des changements importants lorsque l’industrie se met à suivre l’exemple de Bharti Infratel. »

Lancé en septembre 2008, le programme Green Power for Mobile de la GSMA, qui bénéficie du soutien de l’International Finance Corporation (IFC) de la Banque mondiale, a pour objectif de promouvoir et d’institutionnaliser les sources d’énergie renouvelables dans l’industrie du mobile sur plusieurs marchés, y compris l’Inde.

Le programme GreenTowers P7 vise 24.000 sites de tours (principalement dans les zones rurales mal ou pas connectées au secteur). Sur ces 24.000 sites, 10.500 ont déjà été convertis au cours de la première année de ce programme de 3 ans.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Faire baisser les émissions de CO2 des tours de télécommunication"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

le but premier (et unique) est de réduire la consommation de fuel.(et donc d’économiser les pépètes) Le CO2 étant un sous-produit de la consommation de fossiles, c’est sûr qu’il va diminuer itou. End of farce.

wpDiscuz