Fermeture de Fessenheim : “EDF joue la montre et l’intox”

Alors que le JDD annonçait une possible compensation en faveur d’EDF en cas de fermeture anticipée de Fessenheim la députée européenne EELV, Michèle Rivasi, rencontrait le 6 mai, Francis ROL-TANGUY, délégué interministériel à la fermeture de la centrale nucléaire et à la reconversion du site de Fessenheim.

"Henri Proglio, directeur d’EDF, joue un rôle d’obstruction dans le processus actuel: il joue la montre pour empêcher que les engagements de François Hollande soient respectés. La loi de 2006 sur la transparence a donné tout pouvoir à EDF et l’ l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) concernant la fermeture des réacteurs, rendant impossible la fermeture rapide d’un réacteur sur décision politique. C’est pourtant ce qui avait eu lieu en 1997 lors de la fermeture de Super Phénix sous le gouvernement Jospin" s’est indignée de l’attitude d’EDF suite à son entretien avec M. ROL-TANGUY.

"Pour autant, EDF peut très bien déjà travailler sur le plan de fermeture et le remettre en temps voulu, c’est à dire lorsque la loi découlant du Débat National sur la Transition Énergétique (DNTE) sera votée. Pour s’assurer que la fermeture sera effective en 2017, EDF doit monter un dossier précisant les modalités de fermeture. Ce dossier sera transmis à l’ASN qui déclenchera alors l’enquête publique validant la fermeture. Mais aujourd’hui, EDF n’a même pas répondu à la demande de calendrier de M. Chevet, directeur de l’ASN!"

"EDF fait par ailleurs de l’intox en surévaluant les coûts compensatoires de la fermeture anticipée de Fessenheim: les chiffres avancés – 5 à 8 milliards selon le JDD – sont exorbitants et sans aucune justification valable. Premièrement, EDF part du principe que la centrale pourrait voir son extension de durée de vie dépasser les 10 ans, ce qui dépendra de la volonté de l’ASN et non celle d’EDF. Deuxièmement, la dernière visite décennale du réacteur 1 a eu lieu en 2009 et la prochaine aura donc lieu en 2019. Il est donc impossible de gager que Fessenheim puisse encore fonctionner jusqu’en 2022 : le calcul doit donc être fait sur 7 ans et non 10!"

Et Michèle Rivasi de conclure: "L’État est l’actionnaire majoritaire d’EDF, il a donc tous les moyens de mettre en œuvre ses ambitions. Aujourd’hui, plus que jamais, on voit bien que l’industrie nucléaire est un État dans l’État capable de bloquer les décisions prises au plus haut niveau. Je ne me lasserai jamais de le répéter, ce n’est pas aux industriels de décider de l’avenir énergétique du pays : le gouvernement doit faire preuve de fermeté pour mettre fin à l’arrogance du directeur d’EDF".

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Fermeture de Fessenheim : “EDF joue la montre et l’intox”"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
s4m
Invité
concernant la possibilité de fermeture, si quelqu’un trouve l’article je serais curieux de le lire. C’est quand même bizarre que l’état, sans avoir à se justifier, décide de l’avenir d’une installation industrielle appartenent (dont il n’est pas l’unique actionnaire). Ca fait assez stalinien comme loi ^^ En revanche, là où elle se contredit c’est qu’après avoir dit “non, EDF n’a pas à exiger de contrepartie”, elle cherche à vérifier la véracité du chiffre alors que si il n’y a pas lieu d’indemniser, à quoi bon vérifier le chiffre ?! Puis deux points qui mérite commentaire : je ne vois pas… Lire plus »
Pas naif
Invité
Superphénix a été fermé en violant bien des étapes clés de procédure, faut croire que ça arrangeait bien des intervenants de l’époque. Au passage, cette “décision” motivée par Jospin pour ne pas avoir à engager un Vert encombrant comme ministre supplémentaire, reste LA connerie de l’époque dont les conséquences sont de plus en plus visibles. Mais c’est une autre histoire. Alors accuser EdF qui, étant privatisée, est d’un ridicule fini, car elle se doit de ne prendre que des décisions économiquement viables, naturellemnt se rebelle contre une nouvelle bêtise d’une idéologie (qui ne veut marquer son arrivée au pouvoir que… Lire plus »
dede29
Invité

pour vouloir fermer une centrale nucléaire en bon état alors quil y a encore des centrales à lignite . Prenons exemple sur les Suisses avec Beznau qui est tout proche !

Laudom
Invité
Quelle est la durée initiale d’amortissement de l’installation : 30 ans Quelle est la durée supplémentaire accordée : 40 ans => cela implique déjà un enrichissement sans cause pour EDF et cette échéance sera atteinte fin 2017. C’est avec le genre de manoeuvre mis en oeuvre par EDF que TEPCO avait probablement obtenu la prolongation d’exploitation des ses réacteur de Fukujima, dont le fonctionnement ne présentait pas de risque technique inacceptable*, mais construit début 70 en ne tennant pas suffisament compte des risques naturels. Or l’alsace c’est sismique et en plus il y a un rique d’inondation par le canal… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité
“Quelle est la durée initiale d’amortissement de l’installation : 30 ans Quelle est la durée supplémentaire accordée : 40 ans => cela implique déjà un enrichissement sans cause pour EDF et cette échéance sera atteinte fin 2017.” En suivant un raisonnement identique, je vous ordonne de mettre à la casse votre voiture de 15 ans soigneusement entretenue. Apparemment, on ne devrait pas utiliser quelque chose au delà de sa durée de conception… “Or l’alsace c’est sismique et en plus il y a un rique d’inondation par le canal du Rhin qui n’est pas négligeable…” Comme d’habitude, la Sainte parole de… Lire plus »
Nicias
Invité

Est surtout celui de ses clients. L’Etat fixe les prix de vente aux particuliers en fonction des coûts de production d’EdF. C’est nous qui allons payer très majoritairement la facture de l’obsolescence programmée de Fessenheim.

Tagerman
Invité

Le sinistre nucléaire du Japon est lié à un tsunami… peu probable en Alsace… Quant aux innondations du Rhin????? Je vous signale que nombre d’installation nucléaire du sud de la france sont sur des sites sismiques, mais tout est sous contrôle… Les mines de charbons tuent plus surement que l’hypothétique risque nucléaire… Avez vous entendu parler de la silicose? Durée de vie de beaucoup de mineurs 45 à 50 ans…

Tagerman
Invité

Le sinistre nucléaire du Japon est lié à un tsunami… peu probable en Alsace… Quant aux innondations du Rhin????? Je vous signale que nombre d’installation nucléaire du sud de la france sont sur des sites sismiques, mais tout est sous contrôle… Les mines de charbons tuent plus surement que l’hypothétique risque nucléaire… Avez vous entendu parler de la silicose? Durée de vie de beaucoup de mineurs 45 à 50 ans…

nrjlibre
Invité
bonjour à tous Chers partisans de l’atome, vous pourriez à titre d’exercice nous rédiger vos réactions après une catastrophe nucléaire 100% française ?? vous avez x jours pour rendre vos copies !! Sachez que le jury tiendra compte de nombreux paramètres: imagination, crédibilité, orthographe, sponsors, mise en page, sens du développement et surtout conclusion !! les meilleures rédactions seront publiées pour l’enseignement des futures générations s’il y en a !! dormez tranquilles jusque là tout va bien !! vous savez qu’on regardera bientôt ces actuelles centrales nucléaires comme on regarde la locomotive à vapeur de nos jours ?? vous le… Lire plus »
Stephsea
Invité
Le match est écrit d’avance. Les “experts” désinforment, les pélerins de passage et autres citoyens responsables se défendent et luttent maldroitement contre la sous information. Qui faut il croire ou écouter? En principe, on doit plutôt user de ruses raisonnables et de bon sens terrien pour se faire sa propre opinion dans le marécage. Il est un fait que ceux qui ont intérêt à la continuation des unsines Nukes ne sont pas des sources fiables. Encore faut il qu’ils parlent à visage découvert. Le font ils toujours? non. Pourquoi? parcequ’ils sont de mauvaise foi, ou se sentent en danger. Pourquoi?… Lire plus »
s4m
Invité
Le débat sur la sismicité est complètement deplacé comme le souligne Tagerman. Tout le parc nucléaire japonais a très bien résisté au séisme. On sait très bien construire des bâtiments résistant aux séismes. Quand au risque d’inondation du canal du Rhin, je rappelle déjà qu’il s’agit d’un CANAL (dont le débit est régulé dès la source) et qu’il existe plusieurs barrages en amont de la centrale : un barrage au niveau de Saint louis puis les centrales de Kembs et Ottarmarsheim. Aucun de ses barrages ne dispose de lac de grande “réserve” permanente (risque de “mini tsunami” réduit). Par ailleur,… Lire plus »
nrjlibre
Invité
moi pas troll moi vrai français certifié et horrifié par ce tapis de centrales nukes dont on a tapissé (donc) notre beau pays et qui déjà nous apparaissent comme des brontausaures d’après guerre ! Ce qu’elles sont ! Alors bien sûr que les risques de tsunami au coeur de l’alsace paraissent irréels !! Par contre une invasion de méduses qui bouchent les prises d’eau de nos centrales en bord de Manche, vous l’imaginez pas hein ?? vous avez raison jusqu’à ce que ça arrive !! Et là vous faites quoi ? bande de sectaires vendus !! le nuke n’est pas… Lire plus »
raymond9
Invité

Au can 84 nous demandons l’arrêt immédiat de tous les réacteurs nucléaire c’est à dire demain matin!. Doux rëveur? Et si un réacteur pète demain après mid vous direz quoi? Les doux rêveurs avaient raison! Le Nuke c’est 6% de l’élec dans le monde et 17% de l’énergie finale consommée en France. Le nucléaire la méthode la plus dangereuse pour faire chauffer de l’eau.

jmdesp
Invité
Le brontausaure, c’est surtout les centrales lignite en Allemagn, et là les morts par particules fines, par empoissonenment à divers produits toxiques ne sont pas des si, mais une réalité chaque année. L’ASN qui approuve Fessenhein avait identifié en 2007 que le système de régulation japonais ne fonctionnait pas : “En 2007, j’ai participé avec une petite dizaine de collègues d’autres autorités de sûreté à une mission d’audit au Japon dans le cadre d’une integrated regulatory review service –IRRS. Notre constat était très clair, le modèle japonais de contrôle de la sûreté nucléaire ne fonctionnait pas. ” Pourquoi n’ont-ils pas… Lire plus »
raymond9
Invité

Des gens sérieux suppose qu’il pourrait y avoir création de corium? Ha bon je croyais qu’un accident était impossible en France.

s4m
Invité
@nrjlibre très étrange le début de votre internvention (ça me rappelle les réponses d’une militante FN au micro du Petit Journal lors du 1er mai dernier). Pouvez vous m’expliquer la pertinence de préciser votre “certification” gauloise dans ce débat ? Je suis curieux de connaitre la place de ce détail dans ce fil. Quand à la fin (“bande de nazes”), si ça c’est pas du troll … Bref, sur le fond (il y en a peu, donc je vais tâcher d’y répondre), la perte total d’eau alimentaire est un scénario étudié dans les études d’accidents (que l’initiateur soit des méduses… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité

Je passerai moi aussi sur les invectives et les insultes (qui ne convainquent personne et ne font pas avancer le débat) pour revenir sur le risque d’obstruction de la prise d’eau de nos centrales que vous citez. Que ce soit par de la glace, des méduses ou tout simplement par des algues, ces épisodes d’obstruction ne sont certes pas anodins, mais se produisent de temps en temps et ne sont jamais soldés par un drame ! Quelques exemples :

wpDiscuz