Financement assuré du site éolien de Cham Longe II

La société québecoise Boralex annonce la conclusion du financement de l’extension de 4,6 MW du site éolien de Cham Longe en France.

Ce financement couvre plus de 82 % de l’investissement total et assure à Boralex des fonds pour une durée de 15 ans. La ferme est située sur le plateau de Cham Longe dans les communes de Saint-Étienne-de Ludgarès et d’Astet en Ardèche.

La première tranche compte 12 turbines (1,5MW) , d’une puissance installée de 18 MW et d’une production annuelle d’électricité prévue de l’ordre de 60 GWh.

La ferme éolienne Cham Longe II sera constituée de deux éoliennes Enercon de 2,3 MW chacune. La totalité de l’énergie produite sera vendue à EDF en vertu de contrats d’une durée de 15 ans. La construction du site est déjà en cours et la mise en exploitation commerciale est prévue au cours du mois de novembre 2009.

"À ce jour, Boralex dispose encore d’une capacité de financement de près de 145 million d’euros pour des projets éoliens en France d’ici le 31 décembre 2010. La stratégie de croissance que Boralex a mis en œuvre en France se poursuit par l’acquisition de sites de très haute qualité", a déclaré monsieur Patrick Lemaire, président et chef de la direction de Boralex.

Boralex s’est portée acquéreur de 51 % des actions de la société Boralex Cham Longe II S.A.S. Cette dernière possède les droits de construction et d’exploitation de cette ferme éolienne. Par ailleurs, Boralex entend exercer au cours de l’année 2010 une option d’achat qu’elle détient sur la part des minoritaires.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Financement assuré du site éolien de Cham Longe II"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
andre
Invité

Pour une fois qu’un article abandonne les traditionnels nombres de foyers alimentés, j’ai peine à croire qu’avec 18 MW il soit possible de fournir 60 GWh/an : cela ferait 3000 h équivalent pleine puissance. Du jamais vu!

Rectif
Invité

3000h de production par an ramenées à la puissance nominale, n’est pas exceptionnel. Loin de là. (d’ailleurs dans ce cas on est plus autour de 3300h) Arrêtons avec le facteur de charge de 20 % qui est loin d’être une réalité ce qui est encore plus vrai pour les régions très ventées ou l’on frise avec les 40 %.

Dan1
Invité

Pourriez vous me citer les sites en France ou ailleurs qui atteignent presque les 40 % (disons supérieurs à 35 %) de facteur de charge moyen annuel en éolien terrestre ? Je parle bien sûr de sites en fonctionnement depuis au moins 2 ans (année 2007 et 2008) et dont la production a été précisément mesurée.  

Nature
Invité

  Pour ceux qui accordent un prix à la beauté un site exceptionnel c’est un paysage magnifique et non pollué par des machines.

wpDiscuz