France : sortir du nucléaire, une alternative à 750 milliards

Bernard Bigot, le Haut-commissaire à l’énergie atomique et aux énergies alternatives a donné une interview au figaro, jeudi, en indiquant sans ambiguïté que la facture énergétique de la France "exploserait" en cas de suppression du nucléaire.

Il a notamment évoqué le coût toujours en augmentation des importations d’énergie depuis 2003, passant de 23 milliards d’euros à plus de 60 milliards d’euros cette année et d’ajouter "autant dire que sans le nucléaire, la facture énergétique exploserait dans des proportions sans précédent."

Contrairement à l’Allemagne, qui a évalué sa sortie du nucléaire à 250 milliards d’euros – une estimation de 25 milliards d’euros par an en moyenne donnée par la KfW, l’équivalent allemand de la Caisse des dépôts – le Haut commissaire lui ne s’est pas risqué à fournir un chiffre.

"Le parc nucléaire (NDLR : français) est plus de trois fois plus important que le parc allemand, je crois qu’à ce stade, aucun chiffre ne peut raisonnablement être avancé, car les ressources de substitution ne sont pas les mêmes" a t’il expliqué. Mais, il précise que "l’impact risque d’être encore plus lourd que la simple application d’une règle de trois. De combien, c’est une question ouverte."

De son côté, le Figaro avance un seuil à minima en se basant sur ces ordres de grandeur. Le journal estime à "au moins 750 milliards d’euros, si l’on se contente de tripler la facture allemande pour respecter la proportion des parcs nucléaires de chaque pays."

En France, le débat sur le nucléaire fait rage d’autant plus que l’échéance de la Présidentielle approche. Eva Joly, la députée européenne d’Europe Ecologie Les Verts (EELV), elle même candidate, avait qualifié mercredi le ministre de l’Energie, Eric Besson de "nucléopathe" et de "nucléocrate endoctriné". Ce dernier avait quant à lui accusé Eva Joly soit de "mentir", soit de commettre une "faute professionnelle insensée quand elle affirme régulièrement que l’on peut remplacer le parc nucléaire existant par des parcs d’éoliennes".

Au niveau mondial, le plan d’action qui vise à renforcer la sûreté des centrales nucléaires après la catastrophe de Fukushima a été adopté hier à Vienne lors de la conférence générale de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA). L’Agence prévoit qu’entre 90 et 350 nouveaux réacteurs devraient être construits dans le monde d’ici 2030.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

49 Commentaires sur "France : sortir du nucléaire, une alternative à 750 milliards"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Rice
Invité

. Oh oui, fais moi peur grand méchant loup avec tes chffres abracadabrantesques ! Peut-être bien que tu vas réussir à me faire suffisemment peur pour que je devienne un pro-nuke (….) “Contrairement à l’Allemagne…. … le Haut commissaire ne s’est pas risqué à fournir un chiffre.” Et devinez pourquoi ?????

irisyak
Invité

Je confirme avec une référence: Chacun doit y voir à quel point nous sommes manipulés, A voir ausi:

Offredemploi
Invité

Et rester dans le nucléaire, en s’interdisant tout le reste, ça a déjà coûté combien? Et ça va coûter combien à l’avenir? On est dans un pays qui est devenu aveugle. Pourquoi on ne met pas dans la constitution que le nucléaire est Religion d’Etat? Ce serait plus clair pour tout le monde. Bernard, tu portes bien ton nom.

Droit de repons
Invité
Pastilleverte
Invité

Quand on aime, on ne compte pas. (quitte à s’endetter, mais c’est pour la bonne cause)

meminick
Invité

Enfin la vérité, M Bigot se révèle sous son vrai jour, c’est à dire un grand défenseur du nucléaire. Petite suggestion qu’il supprime de son titre ” et aux énergies alternatives” On peut se consoler en se disant que finalement celà coute beaucoup moins cher que les manipulations financières qui s’expriment au travers de la crise.

cezorb
Invité

La Suisse a estimé à 4000 milliards d’euros les conséquences d’un accident nucléaire dans ce pays (dernier livre de C. Lepage)

Michel 1234
Invité
Moi quand j’aime je compte ! Mais je compte tout ! Si la France sort dunucléaire, ce lobbyiste, oops pardon ce haut-commissaire devrait calculer ce que rapporterait en emplois d’en sortir et de remplacer le nucléaire par des énergies alternatives. La France compte dans ses rangs de nombreuses compétences qui non seulement pourraient développer ce créneau porteur pour le bine d ela France mais en plus pourrait développer un know how exportable et devenir le fer de lance international de ce type de technologie. Et là je compte aussi ce que cela pourrait rapporter !!!!! Et quand on fait la… Lire plus »
Lionel_fr
Invité

10 milliard le pourcent !!! Qui veut mon pourcent ? c’est assez schématique ? ce sont des pourcents allemands , les pourcents français sont à peu près les mêmes … Allez … 750 milliards prix d’ami, si vous m’en prenez deux , je vous offre un continent … Ya aussi une promo sur les plaques tectoniques chez tepco !!

Steph
Invité
Mr Bigot fait partie de cette nomenklatura franco-francaise et nombriliste, gavee de propagande pro-nucleaire. Mr Bigot est un homme du passe avec des conceptions du passe a l’intellect lourd et endormi. Il refuse de voire ce qui ne l’arrange pas : quel cout de mise aux normes post-fukushima, quel cout de stockage des dechets sur 100 000 ans, quel cout de demantellement qu’il faudra de toutes facons budgeter et qui ne l’est pas encore (secret d’etat). Quand l’EPR annonce un prix de revient du kWh sorti d’usine de 6.5 c€ (4.5 c€ aux premieres annonces) et qu’une eolienne est remuneree… Lire plus »
cathelin
Invité

Vous avez raison. Les vraies questions pour nos trop chers comptables c’est combien cela a-t-il déjà coûté au pays de ne pas avoir prévu d’échapper au tout-nucléaire et combien cela coûtera-t-il encore, en espérant bien entendu qu’ils soient un jour capables de comptabiliser d’autres valeurs que celles uniquement monétaires.

Lionel_fr
Invité
Cette dépèche a fait le tour de la presse française hier et contribue à soutenir le cours d’Areva aujourd’hui. Je me demande si les investisseurs ont encore un neurone disponible pour lire le texte et donc le mettre en doute car il est d’une rare absurdité. Je pense qu’un gars qui peut donner des ordres en bourse, maitrise suffisement l’arithmétique pour s’en rendre compte J’en conclus Les boursiers sont des gens pressés qui ne lisent que les “headlines” Peut être sont ils impressionnés par l’unanimité de la presse à le publier mais attention : quand le gogo achète et fait… Lire plus »
bolton
Invité

Fukushima a couté au pays (pour le moment) environs 100 milliards de dollars (source : Arte, GlobalMag du 20 Sept 2011)… En pure perte, ces 100 milliards n’ont pas servi à produire de l’énergie, mais à en dépenser, beaucoup ! …Et ce n’est pas fini. 750 Milliards pour sortir du nucléaire ? J’achète !

Aphi
Invité

Donc à titre perso je plébiscite, mais il faut être prêt à en accepter les conséquences.

Aphi
Invité
Désolé pour le post précedent … Le revoici en entier ! On peut se féliciter à juste titre que les renouvelables créent plus d’emploi, à puissance électrique équivalente, mais il ne faut pas perdre de vue que cela pénalise à la hause le coût du kWh que nous, clients, payons au final. Tout du moins par rapport aux autres énergies pour lesquelles le coût matière première est nul ou faible par rapport au coût total du kWh (hydraulique, nucléaire, biomasse, …). Bien sûr cette comparaison n’est pas valable pour le gaz, fioul et charbon. Donc à titre perso je plébiscite,… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité
Juste une petite question, comme ça : Comment on fait pour sortir du nucléaire ? Nan parce que là vous vous lamentez tous à savoir pourquoi on a fait ci, pourquoi on a pas fait ça, ça va coûter ci au lieu de ça, mais je vous rappelle qu’on ne sait toujours pas stocker correctement l’électricité, et qu’il n’y aura probablement jamais assez de toits en France pour y poser les panneaux PV pour produire 50% de notre électricité avec… Curieusement ça n’a l’air de gêner personne, alors que si on ne résout pas ces questions, tout le reste n’est… Lire plus »
ccsiaix
Invité

+1 il serait peut-étre temps de rappeler quelques vérités de base sur le charbon allemand et le coefficient de charge des éoliennes quitte à briser les rêves et le week-end de certains …. dommage… mais c’est la réalité …….

Clemiclem
Invité
Tout cela sans changer les habitudes de chacun en matière de gestion de l’énergie. Le constat est toujours fait sur des consommations constantes, bravo l’objectivité ! Plus de 60 % des émissions de GES mondiales peuvent être évités non par la technique mais bien par des changements de comportements. Une énergie plus chère inciterait plus rapidement ces changements qu’aucune autre stratégie. Et les adhérents à Enercoop (dont je suis) savent bien de quoi je parle. Ce qui réduirait d’autant la facture d’investissement, adaptée aux besoins réels, et les solutions de stockage adéquates. Comme le dit Michel 1234, c’e st bien… Lire plus »
Rice
Invité
. Je comprends l’inquiétude des vendeurs d’électricité atomique, et m’en réjouis. Car ne nous y trompons pas : nous les “écolos-bobos” (ca vous va comme désignation ?) on ne veut pas simplement “remplacer” les centrales atomiques par des ENR, on veut également “diminuer” les consommations. Et pas qu’un peu !!! Déjà en commençant par éduquer nos enfants, non pas directement à moins consommer, mais à mieux consommer ; et vous vous rendrez vite compte que le “mieux” est bien l’ami du “moins” (sauf pour les marchands de kWh nucléaire bien sûr). Et on “découragera” franchement les vendeurs de chauffages électriques… Lire plus »
Linuxgeek
Invité

Dire que ce sont des gens comme ça qui dirigent le pays… Aucune vision de l’avenir, on reste coincé dans des idéologies du passé… c’est bien triste, surtout pour nos enfants.

Uk
Invité
Il existe des radiateurs électriques qui disposent d’un très bon rendrement (avec brique refractaire ou bain d’huile), seulement ils sont plus cher et généralement les gens font des économies a ce niveau lors de la contruction. Les radiateurs électrique bas de gamme sont si nombreux parce que le prix de l’électricité est très bas. Plutot que de jetter le bébé avec l’eau du bain, un radiateur électrique et une bonne isolation consomment très peu d’électricité/énergie sans avoir a investir dans une installation complexe type chauffage central. Pour finir, vous avez vraiment du mal a écouter. Il a déja été expliqué… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité
@ clemiclem : “Plus de 60 % des émissions de GES mondiales peuvent être évités non par la technique mais bien par des changements de comportements.” Vous pouvez justifier cela ? Non parce que on n’arrive déjà pas à stoper l’augmentation de la consommation, alors avec le passage des voitures à l’électricité dans le demi siècle à venir il ne faudra pas trop rêver ! @ Rice : “Et on “découragera” franchement les vendeurs de chauffages électriques type grille-pain (pardon “convecteurs”) : une maison bien conçue et bien isolée n’a (quasiment) pas besoin de chauffage. Et surtout pas électrique !”… Lire plus »
oeildecain
Invité
1M€ eolien = 2500mwh / 750 Mds € éolien = 1 875 TWH …….. ! ! ! ! ! Les déchets non utilisés de la biomasse forestière = 7 tranches nucléaires Les déchets ménagers et industriels ………… = X tranches Etc …. Etc …. Etc …. Bien qu’ancien pro-nucléaire, j’admets tout à fait que l’on arrive au bout du système, puisque son coût ne pourra qu’augmenter, alors que pour les ENR, au contraire les coûts ne pourront que baisser …….. De plus en terme d’emplois, les ENR sont incontestablement plus porteuses …. surtout si au lieu de faire des appels… Lire plus »
dede29
Invité

Que de réactions enflammées et tout cela sans discuter et sans doute sans connaitre les modes de calcul ,car c’est de cela dont on devrait débattre et abandonner un peu le passionnel !

Bachoubouzouc
Invité

😀 En effet c’est très à la mode en ce moment… Quelque chose me dit d’ailleurs que Angela Merkel a elle aussi une place bien chaude qui l’attend chez Gazprom à sa sortie du gouvernement…

Lionel_fr
Invité
Le gaz naturel n’est pas nécessairement d’origine fossile : Titan , satellite de saturne regorge de méthane formé du carbone et de l’hydrogène de la soupe primitive de notre soleil Et il n’y a pas vraiment de hasard : si la formation stellaire peut enfanter des masses planétaires de méthane , c’est que cela n’est pas très compliqué et réclame peu d’énergie : Vous allez rire : le méthane n’est absolument pas un stock d’énergie : sur terre, l’énergie a été stockée quand la végétation a commencé à capter le carbone atmosphérique, l’energie : c’est l’oxygène! Bon ceci dit, le… Lire plus »
Michel15151515
Invité

Ce “Haut-commissaire” dirige en fait le… CEA, entreprise bien connue, au nom duquel on a nouvellement colé la rustine de “énergies alternatives”… pour impressionner les imbéciles, certainement. Cela s’appelle le “greenwashing”. Assez piteux quand même.

ccsiaix
Invité
d’avoir enfin été franc en affirmant ‘ on veut également “diminuer” les consommations. Et pas qu’un peu’. J’attendais cet aveu depuis si longtemps. Pouvez-vous être plus précis. Il n’y a pas que le chauffage. En terme de transport aérien: combien d’économie (en pourcentage ?), de transport maritime …. Ah non, suis-je béte ! vous voulez uniquement arrétez le nucléaire, le fuel consommé sur terre vous importe peu …. A propos des logements, un logement est prévu pour durer 100 ans. Si vous voulez remplacer toutes les habitations par des habitations passives, il vous faudra cent ans, non ? Mais avec… Lire plus »
Rice
Invité
. Quel est le problème ? Ce n’est pas bien de diminuer la consommation d’électricité ? Et vous parlez d’un aveu, c’est l’objet même de nos démarches : l’énergie la moins chère c’est celle que l’on ne consomme pas. Mais vous les boutiquiers vous ne pouvez pas comprendre : vous vivez de la vente ! Ensuite, non, nous n’avons pas l’intention d’arrêter le nucléaire comme vous semblez le décrire, mais de manière beaucoup plus réfléchie que vos posts (…) et puisqu’on ne peut (malheureusement) l’éradiquer d’un coup de baguette magique, on prendra les 25, 30 ou 40 ans nécessaires (et… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité

C’est curieux. On est passé de “Demain on va supprimer le nucléaire et mettre des ENR à la place” à “Bon ok c’est impossible, mais vous n’y mettez vraiment pas du votre !”.

Rice
Invité

. Imaginez un instant la tristesse de l’anthropologue qui étudie une espèce en voie de disparition (le “pronuque” ndr). Et pourtant, au fil des évènements depuis le début de l’année, je n’arrive pas, comme une majorité de français, à m’apitoyer sur leur disparition… Pire, je m’en réjouis même.

moise44
Invité
A mon avis ce coup est largement sous estimé … et on devrait plus s’approcher des 8000 a 10 000 milliards d’€ sur 50-70 ans…(juste avec des photopiles et des moulins a vent) Comme l’a ecrit dédé29, il faut revoir les modes de calculs de chacun ici et dépassionner le débat. Ce qui est important ce sont les ordres de grandeurs, pas les personnes qui le donnent. @Lionnel-fr Oui c’est en fait la réaction chimique entre l’oxygène et le carbone qui est la source d’énergie calorifique exploité avec les carbones fossile. L’oxygène, a été produit par des bactéries a l’origine,… Lire plus »
moise44
Invité
Dans le deuxième lien je vous donne un extrait au 2/3 de la page : “Si on remplace le nucléaire mondial par un ensemble “éolien + gaz”, avec un éolien produisant chaque année l’équivalent de 2000 heures à pleine puissance, on aura besoin de 350 millions de tonnes équivalent pétrole de gaz, soit 13% de la production mondiale de gaz, ou encore 60% du commerce mondial du gaz. Les émissions mondiales de gaz à effet de serre augmenteront de 0,75 milliards de tonnes de CO2, soit presque 2% des émissions actuelles, qu’il faudrait baisser de 2,8% par an. Enfin parlons… Lire plus »
Lionel_fr
Invité
C’est un peu stérile à première vue comme débat. On dirait deux équipes de rugby qui s’apprètent à fondre l’une sur l’autre dans une mélée virile.. Si je comprends bien , c’est un chat à qui va clouer le bec de l’autre avec surenchères d’arguments de plus en plus biaisés. Concrètement et quel que soit le président en 2012 : nous aurons en 2020 4 fois plus d’éolien qu’aujourd’hui avec un bien meilleur facteur de charge (6Gw offshore) 5 à 8 fois plus de PV qu’aujourd’hui sans changement de charge Après 2020, les jeux ne sont pas faits et la… Lire plus »
Bibou64
Invité

750 Milliards : N’importe quel consortium serait pret à prendre ce chantier, tellement c’est surevalué. Soit ils nous font de l’intox pour tout laisser en l’état (en fait les dirigeants attendent la retraite), soit ils ne savent vraiment pas gérer ce chantier. Dans les 2 cas, les gens qui sont à la tête des décisions energétiques en France doivent laisser la place, ou plutôt, ils doivent en être chassés.

Eloi
Invité

>>” l’énergie la moins chère c’est celle que l’on ne consomme pas” Bah vu comment ca coûte le neuf, aujourd’hui, avec les nouvelles normes énergétiques…

Eloi
Invité
A moins avis, le coût du remplacement du nucléaire par les ENR sera infini : les soirs sans vent en hiver, le prix va exploser vers des sommets astronomiques. Les jours venteux en plein été, le prix va plonger vers… 0. L’intégrale n’est pas en notre faveur. Non une sortie politique du nucléaire (une politique anti-nuke plutôt que pro-ENR) nous plonge dans les bras du gaz naturel. Remarquez, il paraîtrait qu’on en a de grosses réserves, finalement, en France. Aujourd’hui, aucune solution politique accessible immédiatement n’existe à la sortie du nucléaire et des hydrocarbures. Demain, peut-être que des nouvelles techniques… Lire plus »
Bertrand
Invité

LE FIGARO a refusé à Benjamin Dessus, le président de GLOBAL CHANCE, une réponse à ces assertions abracadabrantesques. Celui-ci a réussi à la publier sur Mediapart :

Bachoubouzouc
Invité

Mon calcul est détaillé dans le commentaire suivant : Et à l’occasion de ce message je me suis rendu compte qu’il y avait une erreur dans mon affirmation : en effet je m’étais basé sur le chiffre de 48 MWh/an/hab calculé un peu avant par Eloi, et ce chiffre est malheureusement faux. La France consomme 520 TWh/an soit 8MW/an/hab. Pour subvenir à sa consommation avec 100% de PV, il ne faudrait plus que 4680km2 de PV, soit 2340km2 pour 50% de PV. Donc vous avez parfaitement raison : en terme de surface cela serait tout à fait possible.

Bachoubouzouc
Invité

Avez vous un lien vers les calculs de cette association ? Parce que leur résultat me semble assez curieux… Quel moyen de stockage d’énergie choisissent-ils ? Ou bien prennent-ils la méthode à l’Allemande de remplacer le nucléaire par des centrales au gaz ?

Max76
Invité
J’aime bien entendre ce vieux argument “il n’y a cas faire des maisons passive et remplacer les radiateurs électriques” C’est un faut argument et de la désinformation généralisée. Pourquoi : Car primo ce ne sont pas tout les français qui peuvent acheter des maisons passives ” n’oubliez pas que certain n’ont déjà pas les moyens de mettre du double vitrage” Secondo: combien va coûter la rénovation de tout le parc d’habitation française ” environ 100 000 à 150 000 euros par maisons pour faire d’une habitation classique une maison passive” Tertio il faut pour le réseau français une base d’environ… Lire plus »
Eloi
Invité
Ce chiffre n’est pas faux. 520 TWh.an-1, c’est la production électrique en France. Si un plan “énergie propre” doit être mis en place, il serait totalement hypocrite de ne remplacer que la part électrique. Ca n’aurait aucun sens de “sortir du nucléaire” en gardant la voiture à combustible fossile. Où alors ca montrerai la vrai face du “mouvement vert” en tant que lobbye industriel ENR et non pas écologiste ; remarquez c’est exactement ce qu’ils font en Allemagne. En France, on produit 11,4e18 J.an-1, soit 3100 TWh.an-1, soit 48 MWh.an-1. Je maintiens mon chiffre. Après l’on peut discuter des hypothèses… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité

Aaaaaaaaah en effet… A long terme le pétrole finira par s’épuiser et on ne pourra plus l’utiliser pour ses usages actuels. La tendance est au passage de ces usages à l’électrique, ce qui nécessitera des capacités de production plus élevées et alors on atteindra les limites du PV. Dans cette logique là on finira bien par ne plus avoir assez de place sur nos toits pour tous ces panneaux.

Eloi
Invité
Franchement, ça ferait bizarre que l’on fasse à grand fracas une “sortie du nucléaire” politique et que l’on se retrouve avec une augmentation des importations en gaz et en charbon (back-up) tandis que la moitié de la population se chauffe au fioul/gaz et roule à l’essence ! Ce serait drôle s’ils ne se prenaient pas au sérieux ;_; Cela dit, Bachoubouzouc, honnêtement, le passage “énergie primaire” à “consommation” est difficile et a priori fortement dépendant de la filière énergétique. Je ne trouve pas vraiment de scénario global, la faute aux concernés, les antinuke/écologistes, qui ne prennent jamais en compte la… Lire plus »
Eloi
Invité

A ceux qui cherchent l’article de Mediapart, et une réponse contradictoire argumentée Un article complet : Le résumé :

Eloi
Invité

Par ailleurs, citation d’un docteur en ingéniérie allemand : “Une seule chose est sûre : la coupe sombre massive dans la production de base allemande et européenne va considérablement augmenter le risque d’une panne de courant de très grande ampleur, qui va évidemment aussi atteindre les pays voisins qui n’y sont pour rien. / On est peut-être en train de jouer à une loterie du black-out.” (p.8) Le plus intéressant est sa démonstration juste au-dessus.

Rice
Invité

. Pas facile d’apporter du crédit à M.NIFENECKER quand on connait son parcours professionnel, la composition de l’association dont il est président d’honneur, qui est soutenue par les retraités du CEA et à laquelle JM Jancovici (le porte flingue d’E.BESSON) apporte sa “caution”…. … … Alors quand ce monsieur écrit, en réponse à l’article de Benjamin DESSUS : “Comment l’idéologie peut obscurcir les plus brillants esprits”, on a pas vraiment envie d’eller plus loin dans la lecture ; et quand on le fait enfin, on s’apperçoit que nos craintes étaient fondées depuis le titre… Poubelle.

Nadia
Invité

Avec les nouvelles éoliennes à “lentilles” surpuissantes en développement qui produisent 3 fois plus d’électricité le nucléaire ne sera plus nécessaire à l’avenir. Voir l’article ici :

ecoenergie
Invité

Augmentation de la consommation francaise d’enectricité en 2010 26TWh Augmentation, toujours en 2010 de la production de l’ensemble eolienne plus photovoltaique 2,2TWh Voila une information qui ne peut pas etre contestee Qui peut proposer une solution sans augmenter les emissions de gaz a effet de serre ?

wpDiscuz