Gaz de Bordeaux lâche Total pour GDF et Altergaz

A l’issue d’un appel d’offre, la société d’économie mixte Gaz de Bordeaux a décidé de rompre avec son fournisseur historique, Total, pour se tourner vers Gaz de France et le groupement Eni et Altergaz.

Devenue Société d’économie mixte dans les années 1990, l’ancienne régie de Bordeaux fournit quelques 211 000 clients, et dessert 46 communes de l’agglomération bordelaise et de Gironde.

La société se fournissait depuis des années auprès de Total, qui contrôlait les gazoducs du grand Sud-Ouest. Aujourd’hui, le groupe pétrolier se trouve contraint de mettre son réseau à disposition d’autres utilisateurs, en toute transparence. C’est dans ce contexte que Gaz de Bordeaux a lancé un appel d’offres, pour se tourner vers GDF et le groupement Eni-Altergaz.

Jusqu’en mai 2006, Total possédait 16% de GDB. Le groupe pétrolier a cédé cette participation à part égale entre GDF et Dalkia.

 

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz