Enerzine

GDF Suez pourrait supprimer 4.200 emplois d’ici 2015

Partagez l'article

Dans un communiqué publié par la CGT, on apprend que le géant français de l’énergie, GDF Suez, s’apprêterait à supprimer plus de 4.000 postes sur une durée de trois ans, justifiant ainsi son plan de réduction de coûts.

Du nom de ‘Perform 2015‘, ce plan doit contribuer à une économie financière sur le compte de résultat de 4,5 milliards d’euros d’ici à 2015. "Le groupe prévoit de supprimer 1.400 emplois par an, soit plus de 4.000 en trois ans", a précisé la coordination CGT de GDF Suez.

Le syndicat a réaffirmé son inquiétude quant à l’avenir du groupe et demande à l’Etat qui est encore actionnaire à hauteur de 36% de prendre également sa part de responsabilité.

Le 6 décembre 2012, GDF Suez avait annoncé sa nouvelle feuille de route pour 2015. "Face à une conjoncture difficile en Europe en 2013 et 2014, GDF Suez a décidé d’accélérer sa transformation, de simplifier les structures du Groupe, de réduire ses coûts, ses investissements et sa dette" avait alors expliqué Gérard Mestrallet. L’objectif de ce plan était aussi de réduire d’un tiers la dette du Groupe en deux ans, pour atteindre environ 30 milliards d’euros fin 2014, tout en réduisant de 20% les investissements.


Partagez l'article

 



          

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    5 Commentaires sur "GDF Suez pourrait supprimer 4.200 emplois d’ici 2015"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    fredo
    Invité

    réduire d’un tiers la dette en 2 ans, en continuant d’investir, même moins, ça suppose un gros cash flow. une mention spéciale pour avoir confier les clés de GDFopérateur historique à des investisseurs privés, qui ne se privent plus!

    De passage
    Invité
    comment se fait-il qu’un groupe énergétique ayant hérité de GdF un système au point, perd-t-il autant d’argent? En sus de sa souplesse pour l’Industrie, Alors que le gaz est depuis peu l’énergie préférentielle pour le chauffage domestique, Alors que les EnR erratiques de plus en plus présentes demandent un back-up rapide que seules les CCG peuvent fournir ? ???????????? Les divers gouvernements nous auraient-ils caché quelque chose du genre « le gaz qatari ou russe est trop cher payé » n’osant pas faire payer ce gaz domestique à son vrai prix? Et en plus ils ont fait une Loi pour interdire le… Lire plus »
    Comm' d'hab
    Invité

    SUEZ est un groupe financier ayant choisi un volet industriel pour faire de l’argent. Il ne s’agit en aucun cas d’un industriel par vocation. Aussi les actionnaires se contrefichent-ils du volet social et ne se posent même pas la question de savoir comment le groupe génèrera des (gros) profits, mais combien ! Quant à savoir comment une banque aux multiples participations industrielles, a « hérité » de l’opérationnel d’un fleuron énergétique français, voila une autre histoire que seuls les politiques pourraient nous expliquer, mais s’en garderons bien tellement l’odeur est nauséabonde.

    gaga42
    Invité

    Il n’est dit nulle part que GDF-Suez perd de l’argent, et d’ailleurs, depuis quand faut-il perdre de l’argent pour licencier? Au contraire, GS est toujours bénéficiaire, même si le bénéfice net a chuté, et verse toujours de confortables dividendes. Il s’agit donc de licenciements financiers, one more time…

    zoziau
    Invité

    Je ne sais pas si les EnR sont « erratiques » mais il me semble que pour GDF Suez elles soient surtout source d’activité. Ce groupe est même leader français en erratiquités éoliennes via ses filiales ; Compagnie du vent, Maîa Eolis, Eole generation, CN’Air, Erelia et j’en oublie sûrement, sans parler des big marchés à en cours en offshore en partenariat avec Areva.

    wpDiscuz