Inauguration de la centrale hydroélectrique d’Estreito (1,087 GW)

D’une capacité de 1 087 MW, la nouvelle centrale hydroélectrique d’Estreito (Brésil) a été inaugurée mercredi par la Présidente du Brésil, Dilma Rousseff, et par le PDG de GDF Suez, Gérard Mestrallet.

La centrale d’Estreito est détenue par un consortium constitué de Tractebel Energia (40,07 %), Vale (30 %), Alcoa (25,49 %) et Intercement (4,4 %). Tractebel Energia, filiale de GDF Suez, est responsable de la gestion opérationnelle de la centrale pour le compte du consortium.

Le barrage d’Estreito est situé sur la rivière Tocantins, entre les états du Tocantins et du Maranhão, en aval des centrales hydroélectriques de São Salvador (243 MW) et de Cana Brava (450 MW), toutes les deux détenues et exploitées par Tractebel Energia. La capacité totale de la centrale d’Estreito permettra de répondre aux besoins en énergie de 4 millions de personnes.

Cette centrale fait partie du Programme pour l’accélération de la croissance (PAC) du gouvernement brésilien et a bénéficié à ce titre de conditions financières favorables.

"Le Brésil est au cœur de la stratégie de notre groupe en Amérique latine. Nous sommes très heureux de contribuer à satisfaire les besoins croissants en énergie du pays par le développement de projets qui apportent une énergie propre et fiable. En tant que premier producteur privé d’électricité du Brésil, nous estimons que notre portefeuille d’actifs au Brésil constitue une excellente base pour mener une croissance durable et rentable" a déclaré Gérard Mestrallet à cette occasion.

L’investissement total dans le projet s’élève à environ 2,1 milliards d’euros, avec un financement par l’emprunt dans le cadre de prêts de 24 ans octroyés par la banque de développement brésilienne, BNDES, et par un groupe de banques brésiliennes. Par ailleurs, ce projet s’accompagne d’un important engagement dans des programmes sociaux et environnementaux, pour un montant total de 180 millions d’euros. Ces programmes sont destinés à améliorer les conditions de vie de la population locale et à protéger la faune et la flore.

La part de l’électricité garantie produite par Estreito et revenant à GDF SUEZ, soit 256 MW, a été pré-vendue aux enchères le 26 octobre 2007, sous la forme de contrats d’une durée de 30 ans conclus avec des sociétés de distribution, et prenant effet en 2012.

GDF Suez étudie actuellement plusieurs nouveaux projets hydroélectriques au Brésil, dont la concession sera attribuée dans le cadre de futures enchères, comme la centrale hydroélectrique de São Manoel et le projet situé dans le bassin de la rivière Tapajos.

** GDF Suez est le premier producteur privé d’électricité au Brésil, avec plus de 8 000 MW de puissance installée et près de 4 000 MW en construction. A travers la société de projet Energia Sustentavel do Brasil (ESBR), le Groupe construit la centrale hydroélectrique de Jirau, d’une capacité de 3 750 MW (50 unités de 75 MW chacune), sur le fleuve Madeira au Brésil. Il s’agit de l’un des plus grands chantiers en construction dans le pays.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Inauguration de la centrale hydroélectrique d’Estreito (1,087 GW)"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

D’un côté, une énergie “verte” (bleue en réalité), et surtout renouvelable et stockable, de l’autre, peut être quelques conséquences environnementales voire sociales. En revanche, alimentation de 4 millions de personnes (normes brésiliennes ?), ramené à la superfice des terrains utilisés, y’a pas photo (voltaïque) !

wpDiscuz