Inquiétude sur la prolifération nucléaire civile

Un avatar de la désaffection pour le savoir et de la considération pour les disciplines scientifiques au profit des politiciens,des gens des médias et des beaux parleurs.Un autre exemple récent en France de cette tendance, l’exclusion des scientifiques du groupe de travail sur les ondes électromagnétiques, en clair les antennes relais téléphoniques, qui d’après son Président, s’occupe du "problème de société" et pas de la réalité technique des faits !! Passons.

Quand il s’agit de nucléaire, pourtant, il ne serait pas inutile d’écouter les scientifiques. Or ces derniers, tels qu’ils se sont exprimé à cette grand messe de l’AEIA, Agence Internationale de l’Energie Atomique, sont parfois horrifiés de la méconnaissance de la réalité industrielle et sécuritaire du nucléaire des décideurs de certain pays. L’un d’entre eux reportait que dans un petit pays où il était aller en mission, on lui avait expliqué que le pouvoir en place avait "donné l’ordre", que l’on commande une centrale nucléaire…. pour l’année suivante !

Or le nucléaire, qui est une technique de pointe, nécessite des infrastructures, des moyens technologiques et des sous traitants de pointe également. Ce qui sous entend également un enseignement supérieur de très haute compétence, des diplômes de haut niveau et, en terme de sécurité en particulier, une culture globale de l’ensemble du corps social et professionnel. Or comment pouvoir les assurer dans des pays où les diplômes s’achètent, où les travaux les plus sophistiqués, dans le bâtiment, sont de qualité très moyenne et où les industriels et leurs employés n’ont qu’une connaissance très lointaine des exigences de qualité de leurs clients occidentaux et s’étonne même qu’on puisse ne pas accepter leur produits. Quand bien même leur produit pourrait avoir un défaut, on peut toujours arranger les choses, pensent certains d’entre eux…Vous voyez comment.

Ça ne veut pas dire que des pays en voie de développement ne peuvent pas accéder à ce niveau de qualité de développement technologique et de qualité. La Chine en est un exemple qui après des débuts difficile (rappelez vous la mauvaise réputation des premiers produits importés de chez eux) ont tout à fait réussi à progresser suffisamment pour nous fournir désormais nos produits de haute technologie. Mais il faut du temps pour cela (souvent des dizaines d’années) et la ferme volonté des gouvernements d’y parvenir. J’ai prétendu moi même dans ce blog que l’accident de Tchernobyl, reflétait l’absence de culture de sécurité de l’Union Soviétique à l’époque, pourtant un grand pays industriel

Si parmi ceux qui souhaitent s’équiper en centrales nucléaires, certains ont, ou se donneront, les moyens d’y parvenir, d’autres n’ont aucune idée de l’effort monumental à accomplir. Ce sont ces pays là, les "nouveaux arrivants" qui inquiètent l’AEIA, certains pays d’Afrique comme le Niger ou le Nigéria, d’autres pays d’Asie comme le Vietnam, le Yemen, le Bangladesh ou les Philippines et pas mal d’autres encore. Leurs dirigeants dont certains ont les moyens financiers de se payer de tels investissements sauront il se retenir aux mêmes et modérer les attentes de leurs citoyens? L’avenir le dira;

L’AEIA n’a pas les moyens d’interdire et même le Traité de Non Prolifération (TNP) reconnait que disposer de l’énergie nucléaire civile est un droit souverain. L’AEIA peut simplement expliquer à ceux qui souhaitent disposer de centrales nucléaires comment y arriver au mieux et les efforts que cela impliquent au point de vue de l’enseignement Supérieur, de la Recherche publique et de la mise en place d’un tissu de sous traitance de qualité. Un effort minimum de 10 à 15 ans alors que dans l’intervalle nous aurons passé le Peak Oil.

Alors? Qu’en pensent nos hommes politiques, au dela de la satisfaction de voir EDF et GDFSuez se repandrent dans le monde… Dans un problème d’ordre règlementaire au moins aussi important que celui des produits financiers, allons nous attendre un lointain nouveau G20 ou G40 à ce moment là, pour s’en préoccuper?

NB: Dans le domaine de la fourniture du combustible le Milliardaire américain Warren Buffet a proposé de créer une Banque Mondiale du Combustible nucléaire. Voila une idée intéressante pour maitriser tout ou partie du cycle du nucléaire civil!!

[ Archive ] – Cet article a été écrit par CaDerange

Partagez l'article

 



Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz