La Biennale Internationale du Design 2008 : SO WATT

La Biennale Internationale du Design 2008 de Saint-Etienne** qui fêtait à l’occasion ses 10 ans s’est tenue du 15 au 30 novembre 2008.

En partenariat avec la Cité du Design au Musée d’art et d’industrie a eu lieu l’exposition évènement de la fondation EDF Diversiterre : SO WATT ! DU DESIGN DANS L’ÉNERGIE

Face aux enjeux énergétiques d’aujourd’hui, comment adopter un comportement plus économe et raisonné alors que l’électricité est parfaitement immatérielle, invisible, impalpable dans l’habitat ? C’est à cette question que des designers (Bless, Solarlab, 5.5 designers, Positive Flow, Radi designers…) tentent de répondre au travers d’une quarantaine de projets internationaux.

Indissociable de notre quotidien, il nous faut pourtant commencer à la préserver. Les cinq thématiques qui composent l’exposition permettent de redonner une valeur à l’énergie électrique
pour que s’engage un rapport responsable à sa consommation. Grâce au design, celle-ci devient visible, tangible et inspire de nouvelles esthétiques.

Ainsi, certains objets symbolisent l’énergie : c’est le cas de la multiprise de Gilles Belley qui matérialise la fuite d’énergie due aux appareils électriques laissés en veille. D’autres tels que les lampes, stores ou papier-peints conçus par STATIC ! réagissent en fonction du niveau de consommation de la maison et changent de forme ou de couleur. Enfin, les radios d’Eton produisent leur propre énergie.

Les designers élaborent des propositions qui permettent à chacun d’entre nous d’envisager un nouveau rapport à l’énergie et de concilier confort et respect de l’environnement. Par une consommation responsable, chaque engagement individuel impulse une dynamique collective.



Lampion solaire, Damien 0’Sullivan, 2004
: Ce luminaire est constitué de 36 mini panneaux solaires, chacun associé à une diode électroluminescente. La disposition circulaire des panneaux et leur inclinaison optimale assure de capter tous les rayons solaires disponibles pour recharger la batterie du lampion. L’esthétique globale célèbre directement la technologie solaire.

La Biennale Internationale du Design 2008 : SO WATT

© Photo – Damien 0’Sullivan


Sémaphore électrique, EDF Design & Gilles Belley, 2005
: La production nationale d’énergie varie selon les moments de la journée en fonctions de l’intensité de nos activités. C’est lors des périodes de pointes, où le besoin est très important, que l’impact environnemental est le plus lourd. Le « Sémaphore électrique » informe sur les variations de la production en changeant de couleur : vert pendant les heures creuses, bleu pendant les heures pleines, orange pour indiquer les périodes de pointe de la production locale. Chacun peut ainsi faire un geste pour réduire momentanément sa consommation afin de contribuer à une maîtrise collective.

La Biennale Internationale du Design 2008 : SO WATT

© Photo – Véronique Huyghe

Projet « In Luce », Positive Flow, 2006, Italie : Le projet « In Luce » consiste à afficher dans l’espace public la consommation collective d’énergie afin d’accroître chez chaque citoyen une conscience responsable vis à vis de sa propre consommation. Cette information serait projetée sous la forme d’installations artistiques lumineuses sur différents bâtiments à l’architecture remarquable. Ce dispositif innovant de communication des fournisseurs à l’attention des consommateurs s’accompagne de différents services qui engagent vers un mode de vie plus durable et une consommation raisonnée.

La Biennale Internationale du Design 2008 : SO WATT

© Photo – Positive Flow

 

Multiprise « Power-aware Cord », STATIC !, 2005, Suède : Pour le collectif suédois Static! l’énergie est considérée comme un matériau de création au même titre que le bois ou le métal. La multiprise « Power-aware Cord » révèle la consommation d’énergie des appareils dont elle assure l’alimentation. Cette visualisation se traduit par une lumière bleue qui passe dans le cordon électrique et dont l’intensité est liée au nombre de watts dépensés. Cet objet peut être d’abord utilisé comme un outil expérimental pour vérifier la consommation des divers appareils électriques de la maison. Sur le long terme, il devient un affichage d’ambiance de la consommation d’énergie quotidienne.

La Biennale Internationale du Design 2008 : SO WATT

© Photo – Static!

** Événement original et unique dans le monde du design, créé en 1998 par l’École supérieure d’art et design de Saint-Étienne (ancienne École régionale des beaux-arts) la Biennale Internationale Design Saint-Étienne a su, dès ses débuts, rassembler de nombreux créateurs français et internationaux de différents horizons culturels et professionnels

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "La Biennale Internationale du Design 2008 : SO WATT"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Nature
Invité

On pouvait aussi voir ,ds. cette expo un “projet” d’éolienne pour une fois acceptable:montée au coeur du pylône H.T. ,à axe vertical.Ainsi elle ne s’ajoute pas aux pylônes préexistants.Mais combien d’idées neuves disparaissent ,les pylônes dessinés par Marc Mimram par ex.EDF les a oubliés!

wpDiscuz