La Chine pourrait réutiliser son combustible irradié

Sans donner de précision sur le procédé, la Chine a affirmé hier avoir trouvé le moyen de retraiter le combustible nucléaire usé afin de le réutiliser à nouveau dans le process de fission.

Ce procédé aurait été développé et testé dans l’usine No 404 appartenant à la China National Nuclear Corp (CNNC) située dans le désert de Gobi et permettrait la réutilisation du combustible irradié. Cette technologie serait ainsi en mesure de stimuler la teneur en uranium des matériaux fissiles déjà utilisés dans les réacteurs nucléaires.

Les réserves prouvées chinoises en uranium sont estimées à 171 400 tonnes
. Elles sont réparties principalement dans 8 provinces – le Jiangxi, le Guangdong, le Hunan, Xinjiang, Mongolie intérieure, le Shaanxi, le Liaoning et le Yunnan. Alors que cette quantité permettrait d’alimenter les réacteurs nucléaires pendant plus de 50 ans, ce procédé novateur pourrait étendre théoriquement leur durée à 3.000 ans, a indiqué la télévision d’Etat chinoise (CCTV).

Début octobre 2010, la République populaire de Chine comptait 13 réacteurs nucléaires en service pour une puissance totale de 10 234 MWe. D’ici 2020, 24 réacteurs actuellement en construction (soit 26 980 MWe brut) et 38 réacteurs planifiés (soit 43 190 MWe brut) devraient être mis en service.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "La Chine pourrait réutiliser son combustible irradié"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
fredo
Invité

après le récent contrat de vente d’uranium pendant 10 ans par Areva à la Chine, dans 10 ans Areva pourra aussi vendre les déchets nucléaires. C’est rapide comme percèée en tous cas après une entrée seulement fin2007 au forum Generation IV, et ça mérite donc confirmation.

michel123
Invité

Une sorte de surgénération de l’uranium 238 en uranium 23x ? sans passer par le plutonium 239 ? Cela ne me semble guère plausible ! Je ne vois pas trés bien comment ils pourraient faire à moins de passer par la voie du thorium/ uranium en partant des déchets pour ensemencer (peu plausible) Peut être une simple voie de surgénération de uranium 238/plutonium 239 en augmentant le taux de neutrons disponible pour la transmuttation ? Peut être une simple intox Quelqu’un a t il une idée sur ce curieux procédé qui serait capable d’utiliser les déchets de combustion ?

Sicetaitsimple
Invité

Vous aurez noté que c’est dans l’usine 404..Une 404, ça pouvait bruler de tout… Bon, je plaisante…Certainement un peu d’intox, en effet…

Dens
Invité

C’est peut être la fameuse erreur 404 not found 😉

Inox
Invité
La télévision nationale CCTV l’a qualifiée de “percée technologique”, les experts chinois d’“avancée scientifique cruciale” pour assurer l’indépendance énergétique du pays pendant des siècles. Lundi, la Chine a ainsi affirmé avoir mis au point une technique de traitement du combustible nucléaire usé, développée par le groupe public China National Nuclear Corp. Actuellement, seule une poignée de pays sait maîtriser cette technologie : la France, via son usine de La Hague, le Royaume-Uni, le Japon, la Russie et l’Inde. La technique consiste à cisailler et dissoudre le combustible usé pour séparer les produits de fission (des déchets, qui représentent 3 %… Lire plus »
Philoupe
Invité

voila quand on investi dans la recherche on a des chances de trouver, mais quand c’est pour les actionnaires on est sur de rien trouver!!

wpDiscuz