Enerzine

La Chine prête à adopter des technologies énergétiques urbaines ?

Partagez l'article

La Chine reconnaît la nécessité de davantage d’efficacité énergétique, et a fait des progrès considérables dans l’adoption des technologies et des méthodes relatives à l’énergie en milieu urbain.

Comptant parmi les projets les plus ambitieux en Chine, l’éco-ville de Tianjin (photo ci-contre) a pour vocation de construire des communautés à faible rejet de gaz carbonique, et a demandé un investissement total de 50 milliards de Yuan (soit 5,8 milliards d’euros),  dans le cadre d’une coopération avec le gouvernement de Singapour. Le projet devrait être achevé en 2020, et exploitera un système de chauffage et de refroidissement adapté au milieu urbain s’agissant de toutes ses installations de chaleur, de climatisation autres énergies.

La technologie énergétique urbaine permet aujourd’hui de consommer moins d’énergie tout en réduisant l’émission carbonique, qui constitue l’un des facteurs contribuant au réchauffement climatique. Le recyclage de l’énergie aura un impact considérable pour la Chine, d’autant plus que l’existence en son sein d’une population immense va engendrer un certain nombre de difficultés liées à l’énergie dans les prochaines années.

« Le chauffage urbain et la climatisation urbaine constituent des technologies avancées permettant aux villages et aux villes de bénéficier d’une chaleur et d’une fraîcheur à faible emprunte carbonique. Ces technologies sont largement adoptées dans de nombreux pays européens comme le Danemark, la Suède, la Finlande et les Pays-Bas, » a expliqué Jack Tham, directeur général de Tianjin Eco-City Keppel New Energy Development.

Mikael Jakobsson de chez COWI a souligné l’abondance de projets mis en place avec succès en Chine, et les maîtres d’ouvrage sont tout à fait conscients des technologies disponibles et de l’importance de la démarche d’ensemble du projet ainsi que du système complet. Le défi consiste à adapter des technologies internationales aux conditions locales et réciproquement, ainsi que d’adapter le système existant aux technologies internationales plus efficientes.

Le finlandais Jari Kostama de chez Finnish Energy Industries a ajouté, « La Finlande est aujourd’hui le leader mondial du recyclage des combustibles, et le CHP (Combined Heat and Power) (Chaleur et alimentation électrique combinées) est la manière la plus efficiente de produire chaleur et alimentation électrique à partir de n’importe quel combustible. En 2010, 20% de l’énergie produite en Finlande reposera sur le CHP, et les consommateurs bénéficient d’ores et déjà de notes de chauffage peu élevés en Finlande. »

Ces trois intervenants s’exprimeront lors du 2e Sommet asiatique annuel de l’énergie urbaine, organisé par IQPC, le leader mondial en gestion de connaissances, qui se tiendra à Pékin les 13 et 14 février 2012.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz