La Russie reprend ses livraisons vers l’Europe

La Russie a repris ce matin la livraison du gaz à destination de l’Europe, après la signature lundi d’un accord entre Moscou, Kiev et Bruxelles.

36 heures seront nécessaires à l’acheminement du gaz jusqu’aux clients européens.

Ces livraisons transitant par l’Ukraine seront placées sous surveillance d’une missions d’observation européenne, destinée à empêcher l’Ukraine de ponctionner du gaz.

Si le soulagement devrait gagner l’Europe après 6 jours d’interruption, la crise qui oppose Moscou est Kiev n’est pas réglée pour autant. "Il faut rester aux aguets", a prévenu le ministre tchèque de l’énergie, arguant que le différend entre les deux pays reste inchangé : "Si les Russes et les Ukrainiens campent sur leurs positions, des risques pourront à nouveau peser un jour sur l’Europe."

Lundi se tenait une réunion extraordinaire du Conseil "Energie" à Bruxelles, alors que se dessinait une sortie de crise.

Tirant les premiers enseignements de celle-ci, le Conseil a rappelé "l’importance du renforcement de la politique énergétique dans les Etats-membres et au niveau communautaire, devant permettre à l’UE d’être en mesure de faire face à toute éventuelle interruption de livraisons à l’avenir."

Il est apparu nécessaire de "développer et renforcer les mesures à moyen et long terme susceptibles d’accroître la sécurité énerégtique de l’UE. Ces mesures devraient reposer sur quatre axes prioitaires : la transparence des flux de gaz, de la demande et du stockage; les accords de solidarité; le renforcement des interconnexions entre les Etats-membres; et une plus grande diversification des itinéraires de transport et des sources", rapporte la présidence tchèque de l’UE.

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "La Russie reprend ses livraisons vers l’Europe"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
lion
Invité

A chaque crise, l’UE reparle de sécurité énergétique. Or les décisions prises par beaucoup de pays vont dans le sens contraire. Les actes sont révélateurs du manque de préoccupation du politique pour le long terme. Si on parle de sécurité, il faut se rendre moins dépendant du gaz et encore plus du gaz russe avec lequel Monsieur Poutine fait du chantage.

wpDiscuz