Lancement d’un champ en eau très profonde au Congo

Total E&P Congo annonce le démarrage de la production du champ de Moho-Bilondo dans les eaux profondes de la République du Congo, près d’un mois avant la date prévue. Les réserves prouvées et probables du champ, découvert en 1995 et situé à 80 kilomètres des côtes congolaises, par des profondeurs d’eau variant de 540 à 730 mètres, sont estimées à près de 230 millions de barils.

Premier champ de l’offshore profond congolais à entrer en production, les deux réservoirs de Bilondo et Mobim seront produits par neuf puits producteurs et cinq puits injecteurs d’eau repartis sur deux clusters sous-marins.

En plateau, la production en 100 % devrait s’élever à 90 000 barils par jour de pétrole. Elle sera acheminée par des lignes de production de type flexible, isolées thermiquement, vers l’unité flottante de production (FPU) pour être ensuite expédiée via un nouveau pipe de 16 pouces de diamètre et long de 80 kilomètres reliant le FPU au terminal à terre de Djeno, opéré par Total.

Ce projet bénéficie de l’expérience de Total en matière de forage de puits complexes et à long déport. La mise en place de l’injection de gaz en fonds de puits en offshore profond représente une innovation, souligne Total. Malgré la complexité du schéma de développement retenu, le réservoir a été mis en production en un temps record de 33 mois après la signature des contrats de construction.

Par ailleurs les deux puits Moho Marine Nord 1 et 2, forés en 2007 au nord du même permis, ont mis en évidence des ressources supplémentaires significatives, avec une huile de bonne qualité, permettant de lancer les études d’un nouveau développement.

Total E&P Congo (53,5 %) opérateur du permis d’exploitation est associé à Chevron Overseas Congo Ltd. (31,5 %) et à la Société Nationale des Pétroles du Congo (15 %).

Présent en République du Congo depuis 1968, Total y bénéficie d’une position solide, en tant que premier producteur de pétrole du pays avec une capacité de production opérée de 130 000 barils de pétrole par jour.

A la perspective d’une seconde phase de développement pour valoriser les réservoirs de la zone Nord du permis de Moho-Bilondo, s’ajoutent les cinq découvertes qui ont été réalisées par Total sur le permis Mer Très Profonde Sud à près de 2 000 mètres de profondeur.

La mise en production de Moho-Bilondo illustre la stratégie de croissance de Total dans l’offshore profond de l’Afrique de l’ouest, après les mises en production de Dalia fin 2006 et Rosa en 2007 en Angola, et les lancements récents des développements de Pazflor, troisième pôle du bloc 17 en Angola, et d’Usan au Nigeria. En 2007, la production en Afrique de l’ouest de Total a atteint près de 640 000 barils par jour de pétrole.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz