Enerzine

Le Canada intègre les biocarburants

Partagez l'article

Mercredi, la Chambre des Communes du Canada a adopté d’un projet de loi qui fixe une teneur en éthanol de 5% dans l’essence d’ici 2010 et de 2% dans le carburant diesel et le mazout d’ici 2012. Le texte devrait être entériné sans difficulté par le Sénat.

Le projet de loi a été rédigé en 2006, dans le but de créer de nouveaux débouchés pour l’agriculture canadienne, "tout en garantissant de l’air pur et propre pour les générations futures", selon les termes employés par le gouvernement.

"La stratégie de ce gouvernement relative aux biocarburants offre non seulement de nouveaux débouchés pour nos agriculteurs, mais aussi de nouveaux emplois pour nos villes et municipalités et une nouvelle source d’énergie renouvelable plus propre", a affirmé Gerry Ritz, ministre de l’Agriculture.

Selon John Baird, ministre de l’Environnement, "la réduction des émissions de gaz à effet de serre équivaudra au retrait d’un million de voitures de nos routes." Cette stratégie canadienne sur les carburants renouvelables fait partie d’un objectif de réduction globale des émissions de gaz à effet de serre de 20% d’ici 2020.

Le gouvernement espère avant tout que le projet de loi profitera aux 61 000 producteurs de céréales et de graines oléagineuses du pays, ainsi qu’aux personnes impliquées dans la création de la prochaine génération des biocarburants.

Dans un communiqué, le gouvernement rappelle qu’il entend investir 500 millions de dollars (320 millions d’euros) dans les nouvelles technologies permettant de transformer les résidus comme la paille et les copeaux de bois en carburants.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    1 Commentaire sur "Le Canada intègre les biocarburants"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Guydegif(91)
    Invité

    OK pour transformation de résidus comme  »copeaux de bois en carburants »….Au vu de tout le bois qui existe au Canada faut espérer que des filières biomasse-bois-biogaz avec transformation BtL (Biogaz-to-Liquid)vont être préférentiellement mises en place plutôt que l’utilisation de sources vivrières telles céréales…sauf si excédents. Procédé Fischer-Tropsch tel que vu sur site Choren….par ex. A+ Salutations Guydegif(91)

    wpDiscuz