Le Grand Prix National de l’Ingénierie 2011 est lancé

Le ministère du Développement durable, ainsi que le ministère en charge de l’Industrie et de l’Energie, en partenariat avec Syntec ingenierie ont lancé jeudi un concours qui récompensera les professionnels, seuls ou en équipe pour la qualité de la conception et de la conduite d’un projet exceptionnel par ses innovations et sa créativité, qu’il s’agisse d’infrastructures (transports, énergies, réseaux…), de construction, de systèmes complexes ou de produits ou process industriels.

Quels sont les critères de sélection ?

Les candidatures sont appréciées au regard des critères suivants : l’inventivité ou l’innovation déployées, la transversalité de l’action menée, l’apport spécifique de la fonction ingénierie, enfin la contribution au développement durable dans une démarche qui intègre ses trois composantes, environnementale, économique et sociale.

Qui sont les organisateurs ?

Ce concours est une initiative du ministère du Développement durable en partenariat avec Syntec- Ingénierie, fédération professionnelle de l’ingénierie et en association avec le Groupe Moniteur. Christian Leyrit, vice-président du conseil général de l’Environnement et du Développement durable, assure au nom de Nathalie Kosciusko-morizet, ministre du développement durable, la présidence du jury.

Le Grand Prix National de l’Ingénierie est remis durant les Rencontres de l’Ingénierie.
Il est associé depuis sa création au Prix de l’Ingénierie du Futur (crée et organisé par Syntec ingénierie) qui récompense des projets d’étudiants dans les domaines de la construction et de l’industrie. Ces Rencontres sont l’occasion pour plus d’un millier de jeunes de faire connaissance avec les professionnels, de poser des questions aux politiques et aux dirigeants du secteur.

Les prix de l’année 2010

En 2010, le grand prix a été attribué à trois ingénieurs et un architecte pour le barrage de la Caserne sur le Couesnon face au Mont Saint Michel.

Deux autres équipes ont été distinguées pour un deuxième prix ex æquo, respectivement :

– pour l’ingénierie de la réparation du tunnel sous la Manche suite à l’incendie de 2008
– pour l’ingénierie du traitement durable par bio-précipitation d’une pollution des sols au chrome VI sur le « Grand Terril » de l’ancienne usine PCUK de Wattrelos (59).

Le jury a également décerné une mention spéciale à une équipe pour la conception et la construction d’une nouvelle unité de production de vaccins répondant à de fortes exigences de sécurité, d’innovation, et de compétitivité.

Le règlement du concours est disponible (.pdf) >>>>> ICI

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz