Enerzine

Le laser à pompage solaire produit de l’hydrogène

Partagez l'article

Le Tokyo Institute of Technology (TIT) a mis en place un modèle expérimental de laser à pompage solaire et devrait débuter les manipulations tout prochainement.

Le dispositif est composé d’une lentille de Fresnel de 2 m2 pour concentrer le rayon lumineux vers une cavité optique constituée par un cristal de céramique. L’appareil a été réalisé de manière à pouvoir suivre la trajectoire du soleil au cours d’une journée. D’après des calculs, la cavité peut générer un rayon laser allant jusqu’à une puissance de 400 W.

Le modèle expérimental possède trois ensembles lentille+cristal. Le cristal utilisé est un grenat d’yttrium et d’aluminium plus communément appelé YAG, dopé au chrome. Ce produit a également été développé par le TIT et est commercialisé. L’armée américaine avait par le passé lancé un projet similaire de création d’un rayon laser à partir des rayonnements solaires mais le taux de conversion atteint à l’époque était de 0,7%. L’objectif du laboratoire est d’obtenir 14%.

Ce laser fait partie d’un projet global du TIT visant à utiliser l’énergie solaire d’une manière totalement différente de ce qui est fait actuellement afin de produire une nouvelle source d’énergie. Le processus est basé sur l’utilisation cyclique de magnésium – Mg. L’oxyde de magnésium – MgO – est réduit par le rayon laser en Mg, qui peut ensuite réagir avec de l’eau pour donner du MgO et de l’hydrogène.

L’hydrogène pourra alors être utilisé dans des générateurs à H2 et fournir de l’énergie électrique mais aussi thermique (cogénération). Ce cycle du magnésium permet de produire de l’hydrogène à partir d’une source d’énergie gratuite et inépuisable.

Pour qu’un tel dispositif soit exploitable, il faut garantir un ensoleillement suffisamment fort et constant, ce qui n’est le cas que dans les déserts. Il faudra alors prévoir le transport du magnésium vers le site de production d’hydrogène, et réacheminer l’oxyde de magnésium vers le dispositif laser.

 
BE Japon numéro 453 (27/07/2007) – Ambassade de France au Japon / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/43840.htm

Partagez l'article

 



             

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    5 Commentaires sur "Le laser à pompage solaire produit de l’hydrogène"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    le proto
    Invité

    oula, bien complique tout cela… autant mettre au foyer un moteur stirling le rendement global est de loin bien meilleur.

    Florent Fradet
    Invité

    Tout à fait « le proto » ! Il va exister dans pas longtemps un stirling complètement nouveau atteignant les 47% de rendement ! J’ai trouvé le principe général en même temps que Serge Kloutchenko. Mais lui, c’est un crack en thermodynamique (entre autres), ce qui lui a permis de chasser les pertes une par une. Alors que moi, je suis avant tout un bidouilleur. Ce projet est sur les rails. Le rendement théorique maximal (d’après lui) atteindrait 50% !

    Rene
    Invité

    Tant que le solaire ne pourra être stocké, il restera un gadget à subventions. Là enfin un vrai espoir de rendre la technolgie efficace, d’apporter un vrai plus aux pays du sud, etc. C’est fabuleux ! Il ne reste plus qu’à résoudre le problème du silicium mais ce serait bien peu de chose en comparaison.

    S.klutchenko
    Invité

    Aprés verification auprés des universités ( Adour, Evry. EIFER), enfin ce projet semble interesser des industriels. Cela fait un an que je bataille pour qu’enfin ce moteur se réalise.J’espère que le proto verra le jour bientôt.Je me permet de corriger ce qu’a dit Mr Fradet: Le rendement de ce mopteur se calcule de la manière suivante : Rendement de Carnot * 0.93.Pour l’instant, je ne fait pas mieux. CordialementSerge Klutchenko

    Alain min
    Invité

    Bonjour, je recherche des moteurs stirling avec un bon rendement pour récupérer la chaleur perdu des moteur à combustion interne Cordialement Alain

    wpDiscuz