Le premier complexe pétrochimique intégré de Chine

ExxonMobil, Sinopec, et Saudi Aramco, ont inauguré hier l’exploitation de la première usine pétrochimique et de raffinage intégré en Chine avec une participation étrangère.

Cette usine, le Projet de Joint-venture de raffinage et d’éthylène intégré de Fujian, va aider à satisfaire aux besoins croissants de la région en carburants et produits chimiques.

"Notre participation dans ce complexe de classe mondiale illustre notre engagement envers la région et notre mission qui est de fournir à nos clients les produits dont ils ont besoin", a confié Rex W. Tillerson, PDG d’Exxon Mobil, qui était présent à la cérémonie qui a eu lieu à Quanzhou pour marquer l’événement.

Plus de 4,5 milliards de dollars ont été investis dans le complexe,
qui a triplé la capacité de la raffinerie actuelle à 240 000 barils par jour afin de produire des carburants de transport et d’autres produits raffinés. Par ailleurs, le projet a ajouté un nouveau complexe pétrochimique qui inclut un vapocraqueur d’éthylène d’une capacité de 800 000 tonnes par an, une unité de polyéthylène d’une capacité de 800 000 tonnes par an, une unité de polypropylène d’une capacité de 400 000 tonnes par an et une unité de paraxylène d’une capacité de 700 000 tonnes par an.

Le premier complexe pétrochimique intégré de Chine

Le complexe comprend également des installations de cogénération de 250 MW, qui alimenteront la majorité des besoins en électricité du site. La cogénération est la production simultanée d’électricité et de chaleur ou de vapeur utilisables à partir d’énergie de déchets, qui entraîne des coûts d’exploitation plus bas et des émissions de gaz à effet de serre considérablement réduites.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz