Enerzine

Le succès des funérailles écologiques

Partagez l'article

Se faire enterrer sous un arbre ou dans un pré devient un véritable phénomène de mode Outre- manche.

A tel point que de plus en plus de fermiers britanniques proposent désormais leurs prés ou leurs terrains boisés comme alternative aux cimetières. 223 sites proposent aujourd’hui ce genre de sépultures en Grande-Bretagne.

Selon une étude de la société Mintel, 64% des britanniques sont ouverts à l’idée d’être enterrés dans un bois ou un pré proche de leur domicile.Et pas moins de 9.000 personnes s’y font enterrer chaque année.

L’idée d’un enterrement non conventionnel a fait du chemin, associée à celle de ne pas faire subir de dégradation posthume à l’environnement.

Des fabricants se sont ainsi spécialisés dans les cercueils biodégradables. Construits sans matériaux toxiques, ils peuvent être au choix en pin, en carton ou encore en bambou.

Moins chers que des cercueils traditionnels, ils peuvent éventuellement être peints grâce à des produits non toxiques. La société Ecopod propose même des urnes funéraires écologiques en forme de gland.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz