L’énergie éolienne à haute altitude, une opportunité ?

Des cerfs-volants équipés de rotors évoluant dans la haute atmosphère pourraient théoriquement produire de l’énergie pour l’ensemble de la planète.

Cristina Archer et Mark Jacobson de l’Université de Stanford ont réalisé des calculs détaillés fondés sur des simulations de déplacement d’air. En utilisant une approche prudente, ils ont comptabilisé la quantité d’énergie qui pourrait être générée par des vents soufflant à une altitude de 80 mètres, soit la hauteur typique d’une éolienne moderne. Dans des conditions parfaites, le total obtenu serait de 72 trillions de watts.

Il apparaît tout de même que la vitesse du vent augmente selon l’altitude atteinte et la puissance disponible s’en trouve démultipliée d’autant. Ainsi, à quelques kilomètres, une pâle de turbine pourrait générer jusqu’à 250 fois plus d’énergie que la même pâle près du sol.

Bryan Roberts, professeur à l’Université de Technologie de Sydney, en Australie, est activement impliquée dans ce type de recherche pour mieux exploiter les techniques de vent. Il a conçu des cerfs-volants avec des rotors qui non seulement fournissent de l’énergie éolienne, mais ont la capacité d’atteindre par eux même l’altitude requise.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "L’énergie éolienne à haute altitude, une opportunité ?"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
pasnaif
Invité

moi qui n’ai aucune confiance l’éolien “raz des paquerettes” pour remplacer les centrales au charbon, je trouve cette idée intéressant et la rapproche d’une idée australienne d’il y a 10 ans de faire voler à 10 000mètres des cerf-volants équipés de grandes hélices et alternateurs. Avec un jet stream PERMANENT de 250km heure, on produit en permanence 500 fois plus de puissance qu’avec un vent sol de 32km heure. De plus pas de bruit au sol et pas d’enlaidissement du paysage.

Bibi
Invité

il y a deux inconvénients à ce système : le partage de l’ espace aérien avec les avions (qui ne se laisseront pas envahir ) et le fait que si ca se casse la gueule c’ est nous qui somme en dessous .

wpDiscuz