L’usine marémotrice de la Rance, 40 ans de marée

L’usine marémotrice de la Rance utilise depuis 40 ans les mouvements de la marée pour produire de l’électricité.

La construction de l’usine a débuté le 20 juillet 1963. Elle exigea l’assèchement de la zone, avant la construction de deux barrages long de 750 mètres. L’ouvrage a été Inauguré en 1966 par Charles de Gaulle, alors Président de la République, et son raccordement au réseau EDF a eu lieu un an plus tard.

L’électricité est produite par 24 groupes bulbes (turbines). Chaque groupe de bulbe comprend une turbine et un alternateur de 10 000 kW. Ces turbines utilisent à la fois la force des marées et celle du courant de la rivière. Elles tournent donc dans les deux sens. Elles peuvent fonctionner en turbinage (le mouvement créé par le courant est transformé en électricité) ou en pompage (la turbine créé un mouvement qui créé un courant afin de remplir plus vite le bassin).

Elle constitue 90% de la production électrique de la Bretagne. Cette production d’électricité ne représente que 3 % de l’électricité consommée en Bretagne, soit 600 millions de kWh. L’estuaire est soumis à des mouvements de marée dont les horaires dépendent de la stratégie d’exploitation d’EDF.

L’usine marémotrice de la Rance attire pas moins de 200 000 visiteurs par an.

Au niveau mondial, seules trois autres centrales marémotrices sont encore en activité (Canada, Russie et Chine).

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "L’usine marémotrice de la Rance, 40 ans de marée"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Eric Luyckx
Invité

je vous suggère de relire l’info. 90 ou 3%. EDF tout puissant décide de l’horaire des marées ?

sportivedu62
Invité

super mega fun hyper genial

Guydegif(91)
Invité
Bravo à l’UMM de la Rance, l’ancêtre pionnière et tj vive ! Chapeau ! Bravo et chapeau aux décideurs  politiques et techniques ainsi qu’aux constructeurs de l’époque !! En 1963 déjà ! Belle prouesse d’ingéniosité ! on turbien on pompe selon…Pour Eric juste un p’ti éclairage: le 90 et le 3% ne sont pas antagonistes: l’UMM représente 90% de tout ce qui se produit comme électricité en Bretagne (240MW x nb d’heures fct/an), ce qui ne représente que 3% de ce dont les Bretons ont besoin. Pas bézef donc ! Faudrait une autre UMM dans le secteur au moins pour éviter… Lire plus »
wpDiscuz