Marché du Solaire : J-L Borloo fait le point

Les journées européennes du solaire ont été l’occasion pour le gouvernement de se féliciter du développement de l’industrie solaire française et de l’avancée des mesures issues du Grenelle.

En visite au siège de l’Institut national de l’énergie solaire (INES), le ministre d’Etat Jean Louis Borloo a évoqué un "véritable décollage" du marché solaire en France. La croissance annuelle se chiffre à plus de 100% au cours des 3 dernières années, a-t-il annoncé. Le parc solaire a été multiplié par 2,5 en un an, régions Languedoc-Roussillon, Rhônes-Alpes et Pays de la Loire en tête. A elles seules, ces trois régions totalisent plus de 60 % des nouvelles puissances raccordées en métropole. Dans les DOM, la puissance des équipements raccordés progresse de 61 % en 2008 ; elle représente plus de 30 % du parc total.

Un tiers de la puissance raccordée, soit 23,3MW sont des installations de puissance supérieure à 36 kW. L’appel d’offre lancé récemment devrait renforcer ce chiffre encore faible, qui prévoit 300 MW de centrales solaires, réparties sur l’ensemble des régions françaises. Les projets, dotés d’un budget de 1,5 milliard d’euros, sont programmés pour 2011.

Jean-Louis Borloo a vanté les mérites de la labellisation Quali’PV, qui concerne désormais 2 700 artisans ou sociétés. Il a également souligné l’augmentation des capacités de production de Tenesol, projet conjoint de Total et GDF-Suez. La moitié des modules installés en 2008 ont été produits en France, a-t-il avancé, qui ont permis de créer 2000 emplois en 2 ans.

Autre mesure mise en avant, la simplification administrative et fiscale pour les particuliers est destinée à ramener les délais de procédure à 4 mois dès le 2ème semestre 2009, puis à 2 mois au 1er semestre 2010.

Enfin, 130 millions d’euros sont consacrés à la recherche dans le solaire sur la période 2009-2012, dont 80M€ via le Fonds démonstrateur et le financement de la plateforme Promosol pilotée par l’INES.

Le MEEDDAT a également mis en place une nouvelle organisation de recherche dans le domaine des nouvelles technologies de l’énergie, en lien avec le ministère de la recherche, ainsi qu’un programme structuré de valorisation de cette recherche autour des organismes de rang mondial (CEA, l’IFP…). Un fonds dédié aux énergies nouvelles a été doté d’un budget annuel de 100 M€, a conclu le ministre.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Marché du Solaire : J-L Borloo fait le point"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Duchnok
Invité
Ce pitre de BORLOO nous prend pour des idiots. 1.5 milliards pour 300MW, c’est 5euro le Watt, alors que la réalité est de 7euros le Watt en centrales, et 9euros en toiture de particulier. Ces 300MW en 2011, produiront 5 dix millièmes de la production française, quand le même investissement dans le nucléaire produirait 30 fois plus d’électricité pendant 3 fois plus de temps, soit environ 100 fois plus d’électricité que l’ »électricité pourrie » du photovoltaïque, produite en presque parfaite antinomie de son besoin local (pas le soir ni le matin quand les habitations sont occupées, moins en hiver et dans le… Lire plus »
Duchnok
Invité
Ce pitre deBORLO nous prend pour des idiots. 1.5 milliards pour 300MW, c’est 5 euro le Watt, quand la réalité est 7euro le Watt en centrales et 9euros le Watt pour les particuliers en toiture (voir HESPUL). Ces 300MW en 2011 produirant 5 dix millièmes de la production française, quand le même investissement dans le nucléiaire produit 30 fois plus pendant 3 fois plus de temps, soit 100 fois plus d’électricité que l'”électricité pourrie” du photovoltaïque, produite localement en presque parfaite antinomie du besoin local (pas le matin ni le soir quand les habitations sont occupées, moins en hiver et… Lire plus »
Christophe
Invité

Le developpement du solaire peu aussi sse faire a l’echelle des particuliers soit sur leur maison si elle convient  soit en achetant des capacités de production sur une centrale solaire  grace au NTIC sela va bientôt etre possible. Une explication du projet en tapant cooperative solaire sur google par exemple

helios
Invité

Tenesol c’est Total+EdF pas GdF Suez Quant à écrire que la moitié des panneaux installés en France y ont été produits, c’est plus qu’incertain quand on sait que Photowatt, l’autre acteur français (le plus gros) a exporté la plus grande partie de sa production 2008 en Espagne…

wpDiscuz