Mise en eau du barrage EDF de Nakai, Laos

La construction de la centrale hydroélectrique Nam Theun 2, d’une puissance de 1070 MW, conduite par EDF au Laos depuis fin 2005, vient de franchir une étape décisive marquant le début de la mise en eau, sur le plateau de Nakai, du réservoir de 3,5 milliards de m3 qui alimentera la future centrale de production d’électricité.

Le tunnel de dérivation de la rivière Nam Theun vient ainsi d’être fermé pour permettre le remplissage progressif du réservoir lors de la prochaine saison des pluies et jusqu’à l’automne prochain. La prochaine opération majeure interviendra au début de l’été : il s’agit de la fermeture des vannes du barrage, dont les principaux travaux de génie civil sont terminés, dans le cadre d’un projet désormais avancé à 85 %.

La réalisation de cet ouvrage industriel majeur pour la sécurité d’approvisionnement en électricité de la Thaïlande et du Laos et dont la mise en service devrait intervenir fin 2009, s’est accompagnée de mesures de soutien aux populations, souligne EDF dans un communiqué.

Le groupe insiste sur le relogement des 6200 habitants du plateau de Nakai dans 15 nouveaux villages. "Les maisons, reconstruites à l’identique, bénéficient aujourd’hui des nouvelles infrastructures souhaitées par les familles (électricité, eau potable, écoles, bâtiments communautaires, routes…), améliorant très sensiblement leurs conditions de vie", précise le communiqué.

Nam Theun 2 Power Company (NTPC), filiale à 35 % du Groupe EDF, propriétaire et futur exploitant de la centrale, poursuivra, au cours des prochaines années, la mise en oeuvre rigoureuse de ses engagements contractuels en matière de prévention, de réduction ou de compensation des impacts environnementaux et sociaux, en collaboration avec le Gouvernement du Laos, les populations et les bailleurs de fonds internationaux, dont la Banque Mondiale, la Banque Asiatique de Développement, la Banque européenne d’investissements et l’Agence Française de Développement.

Durant la phase de mise en eau du réservoir, EDF va en outre créer et exploiter un laboratoire d’analyse et de suivi de la qualité des eaux, qui lui permettra d’approfondir ses connaissances en matière de gestion des réservoirs hydrauliques en zone tropicale.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Mise en eau du barrage EDF de Nakai, Laos"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Momo
Invité

J’etais et je travaillais a Bangkok en 1995 ( sur tte. autre chose , mais tjrs. ds. le domaine des EnR ), et EDF etait deja a ce moment-la en train de cogiter ( et ce depuis des annees …. )sur ce projet hydro-electrique , av. moult ingenieurs , geologues et specialistes en ts. genres ! On voit bien le temps qu’il faut pour implanter CONCRETEMENT une unite de 1000MWe , quelle que soit sa source d’energie ! Bon vent , beau soleil … et beaucoup d’eau fraiche a tt. le monde

wpDiscuz