Morbihan : un système de stockage de l’énergie électrique à la SDEM

Schneider Electric et Saft ont annoncé jeudi la conclusion d’un accord de partenariat visant à créer et à fournir des systèmes de stockage d’énergie électrique (EESS) à destination des consommateurs industriels et commerciaux.

Cette solution qui associe systèmes de conversion électrique et batteries devrait d’après les concepteurs, aider les entreprises à optimiser leur autoconsommation d’énergies renouvelables et d’autres ressources énergétiques sur site, à rationaliser les factures énergétiques et à participer de façon plus rémunératrice aux programmes de modulation (demand / response). Elle représenterait également une solution d’alimentation de secours qui permettra de surmonter les pannes de réseau.

L’EESS fera appel à la technologie évoluée de batterie Li-ion de Saft, capable de supporter des milliers de cycles de charge / décharge, en garantissant un haut niveau d’efficacité et une longue durée de vie. Des blocs évolutifs d’une puissance nominale de 100 kW et de 50 kWh de capacité de stockage offriront un degré élevé de flexibilité et une large capacité d’adaptation aux besoins des clients. Les composants de la batterie s’intègreront avec les systèmes de conversion électrique de Schneider Electric.

L’EESS répond aux ordres issus d’une passerelle intelligente et d’une plate-forme basée sur le Cloud. La solution combinée analyse les ressources de production énergétique sur site, la capacité des systèmes de stockage et les tendances de charge du bâtiment, tout en gérant les requêtes d’offre et de demande de la part du smart grid. Le système et ses composants ont été soigneusement testés par les partenaires afin de garantir une fiabilité et une fonctionnalité de haut niveau.

"Saft est réputé pour sa position de leader des technologies de batteries lithium-ion hautes performances", a fait remarquer François Borghese, responsable de l’offre chez Schneider Electric. "En tant que spécialiste de la gestion de l’énergie et des solutions smart grid, Schneider Electric prévoit d’offrir à ses clients une gamme complète de systèmes de stockage de l’électricité. Nous voyons dans le partenariat avec Saft une complémentarité idéale, compte tenu de ses capacités en développement, en qualification et en fabrication de batteries".

"Les compétences de Schneider Electric en technologies de bâtiments intelligents, de gestion de l’énergie et de systèmes de conversion énergétique s’accordent parfaitement avec l’expérience de Saft dans la fabrication de systèmes complets de stockage de l’énergie, du kilowatt-au-mégawatt" a estimé de son côté Michael Lippert, responsable du développement marketing et commercial chez Saft. "Nos solutions combinées faciliteront considérablement l’intégration des énergies renouvelables dans les réseaux d’électricité".

La première commande du nouveau système combiné de stockage de l’énergie émane du Syndicat Départemental d’Énergies du Morbihan (SDEM), en Bretagne. Ce système, dont l’installation est prévue dans le courant de l’été 2013, couvre la conception et la construction du premier démonstrateur en France d’un système de gestion et de stockage de l’énergie compatible smart grid, pour un bâtiment de bureaux. La solution comprendra des véhicules électriques et optimisera la consommation d’énergie solaire et éolienne produite localement, tout en contribuant à préserver la disponibilité de l’énergie lors d’éventuelles pannes du réseau.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Morbihan : un système de stockage de l’énergie électrique à la SDEM"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Sicetaitsimple
Invité

c’est que cette expérimentation ne soit pas plutôt effectuée dans une ile (Reunion,Guadeloupe,Corse….). Ca ne changerait rien aux résultats de l’expérimentation, mais clairement ce sont d’abord dans ces territoires que ce type de solution sera favorisée, car “rentable” (rentable voulant dire dans le cas présent moins “perdre” d’argent via la CSPE partie “péréquation tarifaire”). Mais bon, ça ne changera rien d’un point de vue technique.

Verdarie
Invité

Interessant mais pas vraiment nouveau !Pour ma part je cherche des contacts financiers ou administratifs afin de développer un nouveau moteur écologique qui pourra sans doute trouver sa place dans l’automobile ou le stockage de l’énergie. Pas d’accord possible sans contrats préalables

Herve
Invité

Il est dommage que l’article ne mentionne pas le cout estimatif du bloc de 50Kwh. ça aurait été intéressant.

wpDiscuz