Nucléaire allemand: Effet immédiat sur… les importations d’électricité

Nous n’allons pas nous en plaindre, nous, français, qui en sommes les premiers bénéficiaires et dont la balance des paiements appréciera surement cette montée de nos revenus. Finalement, c’est un bon partage des taches dans le couple franco-allemand, ils exportent leurs produits finis et nous leur fournissons l’électricité, une matière première non dé-localisable. Ca nous convient finalement bien à nous que n’aimons pas trop la concurrence frontale et sommes fanas des monopoles.

Trèves de plaisanterie. La vrai question à débattre c’est que va t’il se passer cet hiver? En effet nous sommes en période creuse de demande partout en Europe, le vent souffle bien dans les éoliennes allemandes et nos centrales ont retrouvées un taux de disponibilité qu’elles n’avaient pas connu depuis longtemps. Mais cet hiver ? Quand la demande connaitra son pic annuel de janvier/février, quand la capacité de production française suffira juste à la demande et qu’il nous sera recommandé dans certains zones (Bretagne, Paca) de réduire les consommations, que va t’il se passer. Des délestages massifs pour alimenter l’Allemagne ? Et qui sera prioritaire pour être alimenté en courant avec nos centrales nucléaires, nous ou eux ?

Des gens aussi intelligents avant de prendre une telle décision ont sans doute réfléchi à la question. Va t’on faire tourner à fond les centrales allemandes au lignite ou au charbon terriblement polluante et sans se soucier de l’impact sur les émissions de CO2 ? Ou bien va t’on devoir redémarrer les réacteurs arrêtés, qui n’ont pas été vraiment conçu pour le stop and go?

Nous sommes tous concernés à ces différents titres par cette décision de Mme Merkel. Serait il trop lui demander, ainsi qu’à nos propres gouvernants, comment ils comptent passer le prochain hiver ? Délestages ou pollution ? Ou bien un improbable plan B dont on ne nous a pas parlé ?

Les citoyens européens ont le droit de savoir comment ils vont être traités et comment on va résoudre les problèmes collatéraux d’une décision qui nous impacte sans que nous ayions été seulement informés de leurs conséquences. Incidemment ce n’est pas pour régler ces problèmes communs à tous les peuples d’Europe que nous avons crée un parlement européen ?

[ Archive ] – Cet article a été écrit par CaDerange

Partagez l'article

 



Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz