Plasma : le projet Cho-Power de Morcenx continue

Le groupe français Europlasma spécialisé dans la production d’énergie renouvelable, annonce la conclusion positive des préconisations technologiques, process et environnementales confiées à SLR Consulting.

"Les démarches entamées avec le fonds d’investissement britannique spécialiste des énergies renouvelables, Aleltho Energy LLP, vont se poursuivre comme prévu" a indiqué Europlasma.

Europlasma avait annoncé le 21 septembre 2009, "la signature d’une lettre d’intention pour le financement d’une structure holding, « CHO Invest EU1 », qui a elle-même pour objet le financement d’au moins 50 MWe sur 3 ans puis de 150 MWe additionels sur 2 ans, soit un total potentiel de 200 MWe sur 5 ans dans les secteurs de l’EfW (Electricity from Waste) et de la BtE (Biomass to Electricity)".

Selon les termes de la lettre d’intention, Aleltho Energy LLP prévoit d’ores et déjà de consacrer environ 16,8 millions d’euros au développement de l’unité de production d’électricité de Morcenx (Landes). D’une capacité de 12MWe, cette première unité de production d’électricité CHO-Power permettra d’alimenter 50 000 habitants en électricité à partir de la valorisation de 55 000 tonnes de déchets industriels banals par an.

Plasma : le projet Cho-Power de Morcenx continue

Dans le cadre de la mise en place de la structure « CHO Invest EU1 », Europlasma détiendra 20% du capital pour 80% détenu par Aleltho Energy LLP. Par ailleurs, le pourcentage de détention d’Europlasma est susceptible d’évoluer pour atteindre un maximum de 45%, sur la base de l’atteinte d’objectifs de rentabilité.

La conclusion des modalités de financement est sujette à la négociation finale du pacte d’actionnaires et des contrats d’EPC (Engineering, Procurement and Construction) et d’O&M (Operations & Maintenance) qui devrait aboutir avant la fin 2009.

[Credit image : Europlasma]

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Plasma : le projet Cho-Power de Morcenx continue"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

je suis très basique, et je souhaiterai qu’on m’explique d’où provient l’énergie nécessaire au fonctionnement de latorche (?) à plasma, laquelle produit, vraisemblablement à très hautes températures de l’Enr à partir de déchéts. Elimonation déchéts, qui plus est déchéts locaux OK production d’Enr OK, mais QUID “alimentation” pour produire le plasme??? Merci de vos réponses ingénieures.

L'archer
Invité
Je ne suis pas au courant de tous les détails techniques du projet mais pour ce que j’en ai compris il s’agit de créer une flamme à très haute température (probablement avec du gaz naturel, ou mieux avec le méthane se dégageant des déchets). La température est telle que les gaz s’ionisent et deviennent donc des plasmas créant un jet (d’où la dénomination “torche à plasma”). Une fois que la température de fonctionnement est atteinte, les déchets sont mis au contact de ce jet de plasmas et s’enflamment spontanément en produisant plus d’énergie qu’il n’en est consommé pour les chauffer.… Lire plus »
Pierrotb01
Invité

Il faut réduire nos déchets. Or le plasma fonctionne à base de déchets et les matières ne sont pas renouvelables (vs lumière du soleil) –>le plasma n’EST PAS UNE ENR. Le nucléaire ne l’est pas non plus même s’il recycle une partie de ses déchets.

eilage
Invité
je ne sais pas comment fonctionne la torche à plasma, la seule chose que je sais et qui semble transpirer de ta question est que la torche à plasma , à partir de dechets organiques, produit du gaz de synthèse de très bonne qualité… Ce gaz est ensuite brulé pour génerer de l’électricité et faire fonctionner la torche à plasma elle-même . Il est évident que malgré tout le rendement est toutefois largement meilleurs que si l’on avait simplement bruler les déchets eux-même directements par incinérateur-génerateur . Alors oui la torche à plasma n’est pas à proprement parlé une énergie… Lire plus »
Pastilleverte
Invité
meci de votre réponse A noter point positif élimination de déchéts industriels banals (banaux ?) et en plus valorisation par production d’électricité (on va dire nette de l’énrgie nécessaire au fonctionnement de la torche à plasma). Comme Morcenx = Landes = pins, j’avais lu rapidement au début pensant à valorisation de déchéts forestiers, où l’on aurait retrouvé efficacité supérieur plasma vs “simple” brûlage; Personnellement je préfère échanger une élimination de déchéts, même banals, à une émission de CO2 Autre question : en raison de la haute tempêrature de la torche à plasma, pourquoi pas élimination de déchéts industriles dangereux, ou de… Lire plus »
Momo
Invité
La torche a plasma n’est pas une SOURCE d’energie , c’est un VECTEUR d’energie , qui ds. le cas present , provient de la decomposition thermique des materiaux combustibles contenus ds. les DIB ,( essentiellement papiers-cartons et plastiques varies + textiles divers) . L’avantage est une destruction a tres hautes temperatures de tous les ” compounds ” + ou – toxiques que cette ” combustion ” genere , et donc production finale de CO2 + H2O , bien evidemment , mais sans ” cochonneries ” classiques . Les dechets forestiers feraient tres bien l’affaire , au meme titre que bien… Lire plus »
Vanmeu
Invité
Le procédé est très intéressant,notamment pour le traitement des déchets dits ultimes,mais n’étant pas du tout un spécialiste dans ce domaine pourriez-vous nous éclairer sur cet avis contradictoire.Merci! « 1- Le brevet du procédé P.G.V. est détenu par la multinationale américaine « SOLENA GROUP ». Celle-ci se vante de pouvoir traiter en mélange, sans tri préalable, ordures ménagères (O.M.) et déchets industriels banals (D.I.B.). Seront acceptés même des déchets jugés dangereux tels que les DASRI (déchets d’activités de soins à risque infectieux) et les boues non épandables issues de stations d’épuration des eaux d’égout. On peut donc s’attendre à voir affluer vers le… Lire plus »
Momo
Invité
Eh ben , pour un non specialiste , vs. en posez des questions precises …. et en donnez des reponses qu’il est difficile de refuter ! ( concernant le point 12 , faut-il egalement y inclure les dechets toxiques , dangereux et ” explosifs ” envisages + haut ? Si oui , faut aussi trouver un moyen de les reutiliser …. ) Mais oui les traitements des dechets sont un peu comme  un  ” jeu de la patate chaude ” , ni + ni – : Une fois qu’un materiau quelconque a ete extrait du sol ou du sous-sol pour etre… Lire plus »
Vanmeu
Invité
Bonjour Momo, Merci de me répondre.Je ne suis pas un spécialiste mais je me suis replongé dans la gestion globale des déchets il y a deux ans quand j’ai compris ce que les élus veulent faire au Pays Basque.Concernant l’Hérault je suis tombeé sur cet article concernant le projet Canadien de la ville de Fabrègues,projet qui d’ailleurs n’est même pas expérimenté,contrairement à “europlasma” avec “inertam”et les incinérateurs Japonais notamment.La presse écrite locale n’est pas très coopérative sur le sujet qui dérange les élus.Ci-dessous un point de vu plus explicite.Mais tout le monde n’est pas d’accord sur la torche plasma,tant il… Lire plus »
Vanmeu
Invité
Il va de soit que le traitement par la torche plasma est la finalité de la gestion des déchets,mais il me parait indispensable de valoriser en amont tout ce qui peu l’être.Malheureusement ce qui est prévu pour le Pays Basque,l’est dans beaucoup localités.Si par mes points de vus,cela peut faire bouger les choses, tant mieux.Ceci est mon dernier billet sur le sujet mais c’est quand le mal est fait que les administrés réagissent.  < UNE POUBELLE EN OR >         Par une volonté délibérée,la grande majorité des élus veulent mettre en oeuvre les projets archaïques et obsolètes de BATZ et de… Lire plus »
Momo
Invité

Alors-la , desole , je n’y comprends plus rien ….. et tt. ceci me semble a des annees-lumiere de la torche a plasma utilisee pour recuperer ” le + proprement possible ” l’energie contenue ds. des dechets industriels banals  ( donc non toxiques ni dangereux a priori ) combustibles secs !  Tout a fait compatible avec la bio-methanisation des dechets organiques humides et/ou boueux ….Ou est le pb?

Vanmeu
Invité
Désolé Momo mais j’avais répondu à votre commentaire en vous expliquant qu’au cours de mes recherches,j’ai pris connaissance de la situation à Fabrègues dans l’Hérault,et les opposants à la torche plasma qui sont certainements plus qualifiés que moi,ont exposés des arguments très techniques et totalement contradictoire avec le projet cho power,alors qu’avec ma réponse,j’avais fait un copier/coller du sujet et de mes observations lors de la commission d’enquête sur le plan départemental des déchets.Je ne suis pas un spécialiste de l’ordi non plus mais à priori il y a eu un couac?Sans obligation vous pouvez toujours taper vanmeulebroucke sur le… Lire plus »
Invite
Invité
pour VANMEU 3- La pub du porteur de projet affirme que tous les déchets organiques introduits dans le réacteur seront transformés en gaz et que tous les déchets minéraux, notamment les toxiques, seront liquéfiés en une sorte de lave qui, une fois refroidie et solidifiée, serait assimilable à du basalte ou à un « vitrifiat ». Si la lave refroidie est vraiment vitreuse, lorsqu?on la fragmentera pour en faire des dalles, des carreaux ou du gravillon, elle libérera une partie des toxiques qu?elle contient. Si la lave refroidie est plutôt comparable à du basalte, ce dernier, comme toutes les roches… Lire plus »
Dan1
Invité

Si j’ai bien compris, la torche à plasma ne risque pas trop l’encrassement si elle ne voit que du gaz qu’elle est chargée d’épurer : Pour le reste, tout se passe en amont lors de la préparation du CHO FUEL : C’est donc d’abord de la gazéification classique (comme le rappelle CHO POWER sur sa page consacrée au gaz de ville du 19ième siècle) améliorée par une purification au plasma. J’ai pas l’impression que le CHO FUEL accepte n’importe quoi.

Dan1
Invité

Et pour traiter les déchets dangereux, il existe déjà d’autres usines à base de torches plasma : Par exemple, pour l’amiante, l’intérêt est de supprimer la responsabilité du producteur. Et pour l’amiante, nous avons INERTAM… à l’initiative d’EDF :

wpDiscuz