Projet de désulfuration des gaz de carneau à Tangshan

La désulfuration est un procédé chimique permettant d’enlever le soufre de la fonte issue des hauts fourneaux. Ningbo Taiji Environmental Protection Equipment annonce avoir officiellement mis en opération La technologie de désulfuration des gaz de carneau pour un frittage de 230 m2.

Pour ce projet, TAIJI a choisi d’employer des scories d’acier comme absorbant plutôt que de la chaux ou d’autres absorbants traditionnellement utilisés pour la désulfuration. Comparativement à d’autres agents calciques, le produit de substitution réduit les émissions de SO2 de plus de 6 600 tonnes et les émissions de gaz carbonique CO2 de plus de 4 600 tonnes, ce qui équivaut à une économie de 3 millions RMB (soit 345 000 euros) et de 8 000 tonnes d’agents calciques de désulfuration.

L’offre principale de TAIJI se concentre sur la dégradation des déchets industriels solides et polluants. À l’aide d’un réacteur de désulfuration à phases multiples, l’acier, les métaux non ferreux, l’énergie thermique, les résidus provenant des produits chimiques et d’autres secteurs d’activités, la cendre volante, l’oxyde de zinc, le carbure, l’argile blanche, la boue rouge et d’autres absorbants des déchets solides du dioxyde de soufre sont utilisés pour mettre en place un processus de désulfuration plus efficace ainsi que pour transformer les sous-produits de la désulfuration en sable alcalin.

Selon les statistiques, la Chine a produit plus de 600 millions de tonnes d’acier en 2009, ce qui a occasionné 100 millions de tonnes d’émissions de scories d’acier et 24 millions de tonnes d’émissions de SO2. Environ 90 % des technologies actuelles de désulfuration font appel à la pierre calcaire ou au gypse calcique pour absorber le SO2. Pour chaque quantité de 10 millions de tonnes de SO2 absorbé, 30 millions de scories d’acier sont utilisées, ce qui réduit les émissions de CO2 de sept millions de tonnes et l’utilisation d’agents alcalins de 12 millions de tonnes, et cela génère des économies de 4,2 milliards RMB (soit 485 millions d’euros) en coûts de production pour les entreprises de désulfuration. Au même moment, les résidus de déchets produits peuvent être utilisés pour modifier 80 000 hectares de terre saline-alcaline.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz