Enerzine

Qui a dit que les moulins à eau n’avaient plus d’avenir ?

Partagez l'article

Composée d’acteurs régionaux**, la compagnie Hydrocop a confirmé début décembre l’acquisition de sa troisième unité de production : le barrage de Cessac, implanté dans le département du Lot (46) en Région Midi Pyrénées.

Cette centrale hydroélectrique qui revend actuellement sa production sur le marché est située en rive droite de la rivière, sur la commune de Douelle, à environ 15 km à l’Ouest de Cahors. En prévision d’une prochaine rénovation, elle bénéficiera d’un nouveau contrat d’achat d’énergie H07 sur 20 ans puis d’une augmentation de puissance, courant 2015, par la mise en place de 500 kW complémentaires. L’objectif d’Hydrocop est d’atteindre une puissance nette de production de 1.150 kW (contre 565 kW actuellement).

Par ailleurs, la mise en conformité environnementale (passe à poissons) est également au programme.

Les caractéristiques principales actuelles du barrage de CESSAC :

  • Hauteur de chute brute : 2,27 m
  • Débit maximum dérivé : 26 m3/s
  • Puissance maximale brute : 565 kW
  • Nombre de turbines : 2
  • Types de turbines : Kaplan à axe vertical
  • Production annuelle moyenne : 3.300.000 kWh

Les moulins à eau ont encore un avenir pour Hydrocop

ZOOM sur la 1ère centrale

Une première technique et Record battu pour le Moulin de Villars

La fin des travaux de rénovation et la mise en place d’un alternateur basse vitesse ont permis la mise en route les 8 et 9 juillet dernier d’une seconde unité de production au moulin de Villars, centrale de production d’Hydrocop située dans la Vienne.

Selon Hydrocop, l’enregistrement d’un premier record de production sur ce site plus particulièrement lors de période de faible débit a satisfait l’ensemble des entreprises ayant collaboré à ce projet innovant par l’utilisation de la plus grosse machine de cette technologie jamais mise en œuvre à ce jour : 600 kW à 75 tr/min, 13 tonnes.

En octobre 2013, la centrale a produit 264.588 kWh, soit 36.85 % au-dessus de la moyenne observée sur ce mois ; ce chiffre prend en compte le rendement et les conditions hydrologiques du mois.

Les résultats de novembre ont confirmé les améliorations avec une production de 317.513 kWh, soit 16,16% de plus que la moyenne. Toutefois, a noté Hydrocop, une perte de charge parfois conséquente est due à l’obstruction des grilles par la chute des feuilles.

** Caléo, Ené’o, Electricité de Strasbourg, Gaz de Barr, Sicap, SOREGIES, ESL et Vialis, Hydrocop est une SAS, au capital de 10,1 millions d’euros. L’objectif de l’entreprise est de mutualiser le savoir-faire historique d’énergéticiens pour acheter et gérer des centrales de production d’électricité hydraulique ou pour développer des installations existantes

 


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    1 Commentaire sur "Qui a dit que les moulins à eau n’avaient plus d’avenir ?"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Guydegif(91)
    Invité

    Démarche et exemple intéressants ! Hydrocop = REX pour faire école ! Exemples à suivre ! Des synergies à mettre à contribution ! Un autre exemple à voir : ErCiSol ! rdV sur le site correspondant ! A+ Salutations Guydegif(91&68)

    wpDiscuz