Enerzine

Recyclage : Osilub traitera 120.000 tonnes d’huile usagée par an

Partagez l'article

Après 20 mois de travaux, l’usine de recyclage Osilub en charge régénèrer des huiles usagées en lubrifiants a été inaugurée vendredi dernier par les deux groupes français, Veolia Environnement et Total.

Située sur le site de Gonfreville l’Orcher en Normandie, cette usine permettra d’accroitre la capacité de traitement des huiles moteur en France et plus généralement au Nord-Ouest de l’Europe, pour convertir des huiles usagées en lubrifiants haut de gamme.

Elle aura une capacité de traitement de 120 000 tonnes d’huile par an, soit près de 50 % du volume des huiles usagées collectées chaque année en France. Le taux de rendement du recyclage sera d’environ 75%.

Plusieurs années de recherche ont permi de mettre au point le procédé mis en œuvre par Osilub, une distillation sous vide à films raclés issue du secteur de la chimie fine, qui préserve les molécules d’huile et assure un rendement élevé. L’huile de base produite par Osilub sera traitée dans des installations spécifiques, dont la raffinerie Normandie, afin de permettre son utilisation dans des lubrifiants moteur haut de gamme répondant aux derniers standards.

"Innover dans les solutions industrielles permettant de transformer nos déchets en nouvelles ressources est un des piliers du nouveau Veolia que nous bâtissons. Le modèle vertueux construit en synergie avec le groupe Total autour d’Osilub et du recyclage des huiles usagées est un exemple concret d’un monde industriel tourné vers l’avenir et sachant combiner développement économique et développement durable" a déclaré à cette occasion Antoine Frérot, PDG de Veolia Environnement. "Le choix du Havre n’est nullement un hasard et démontre notre ancrage industriel dans ce territoire, puisque nous y aurons investi près de 90 millions d’euros en 5 ans".

"L’innovation que représente Osilub va permettre de valoriser de manière optimale les huiles usagées pour proposer à nos clients des produits de très haute qualité, dans un processus vertueux « d’économie circulaire ». L’efficacité énergétique est au cœur des priorités de notre Groupe parce qu’elle est une réponse aux enjeux environnementaux contemporains et qu’elle permet de préserver les précieuses ressources que sont les énergies fossiles » a indiqué Philippe Boisseau, Directeur général Marketing & Services et Energies Nouvelles de Total.

Pour les deux acteurs impliqués, cette réalisation industrielle s’inscrit dans un objectif de développement durable, en ligne avec la priorité donnée par l’Union Européenne au recyclage. A noter que 45 emplois directs ont été créés.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz