Référendum : Le peuple italien dit “NON” au nucléaire

A l’issue d’un référendum lancé lundi par le chef du gouvernement italien, Silvio Berlusconi, les électeurs se sont déplacés en masse et ont très largement rejeté le projet de construction de nouvelles centrales nucléaires.

A près de 95%, les italiens restent donc fermement opposés à l’implantation de réacteurs atomiques dans la péninsule.

Silvio Berlusconi avait proposé de construire avec l’aide de la France, au moins 4 unités d’ici à 2020. Un accord de partenariat avait même été signé en ce sens entre EDF et ENEL en février 2009.

"Nous devrons dire adieu à l’option des centrales nucléaires et nous engager fortement dans les énergies renouvelables", a indiqué hier soir le président du Conseil. Une déception d’autant plus amère, car le retour du nucléaire demeurait l’une des annonces phares promis par "el Cavaliere", en 2008, lors de son accession au pouvoir.

Pour l’opposition de gauche, mais aussi pour les écologistes, ce rejet constitue une «victoire historique». "Le résultat du référendum signifie un adieu définitif au nucléaire", a déclaré à l’AFP Stefano Ciafani, directeur scientifique de l’organisation écologiste Legambiente.

En Italie, le référendum a une valeur légale d’une durée de 5 ans. Aussi, aller à l’encontre de cette décision une fois le délai passé semble maintenant mission impossible clame Stephano Ciafani dans la mesure où le peuple italien a déjà dit non, il y a 24 ans (1987), juste après la catastrophe de Tchernobyl (1986).

Les effets de la catastrophe de la centrale de Fukushima au Japon d’abord, puis les annonces répétées de la sortie définitive du nucléaire par la Suisse et l’Allemagne (sans omettre le sentiment anti-Berlusconi de la population) auront certainement pesé sur le vote des citoyens italiens.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

43 Commentaires sur "Référendum : Le peuple italien dit “NON” au nucléaire"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Propv
Invité

La France se retrouve bien seule face à ses choix du tout nucléaire ! Bravo aux Italiens pour leur courage. A quand un référendum de ce type en France dont l’issue ne sera pas différente de celle du référendum Italien. La seule différence, c’est qu’en France, les politiciens sont totalement désinformés par les militants idéoloques du nucléaire !!!

Babase
Invité

les italiens avaient déja décidés de l’arrêt de la constructions de centrales, on a essaye de leur imposer à nouveau, à nouveau ils refusent en masse. En france le debat sur la sortie n’est meme pas envisageable puisqu’on continue à construire de nouvelle centrale, mais le citoyen n’a pas son mot à dire, sinon répression.

gaga42
Invité

Ce referendum était de toute évidence un referendum pour ou contre Berlusconi, prétendre que les Italiens sont à 95% contre le nucléaire est donc plutôt de mauvaise foi, et montre les limites de la démocratie directe. Ceci étant dit les Italiens sont probablement majoritairement contre le nucléaire, ça leur est d’autant plus facile qu’ils importent massivement notre électricité à 80% nucléaire (19.3 TWh en 2009), tout comme les Suisses qui se sont aussi prononcé recemment.

citizen
Invité

La sage décision de Madame MERKEL est profondément humaine et de portée universelle. Je suis en admiration devant les bienfaits de cette grande décision, de sortir purement et simplement du nucléaire. Et je dis bravo aux ITALIENS. Que du bonheur.

js
Invité

dans tout ça ??? On a l’impression que c’est en train de complètement passer en arrière plan. Je ne suis pas un fanatique du nucléaire,  mais ces réactions semblent uniquement prises à chaud, sans plan d’avenir.

Reivilo
Invité

Encore 4 zeupéhères qui resteront dans les cartons d’Areva et un grand pays d’Europe qui dit massivement non à l’atome. Avec le récent sondage au Japon qui donne 74% de favorable à une sortie du nucléaire, on peut se demander si le “renouveau mondial” de cette filière n’est pas seulement dans l’imagination d’Anne et de Nicolas. Vive l’Italie et la pizza ! (au feu de bois naturalmente)

fredo
Invité

voilà un vote clair! Nul doute qu’avec 77% des français partisans de la sortie du nucléaire, et nos voisins allemands, suisses et italiens qui viennent de décider de ne pas ou plus avoir de production nucléaire, le silence du gouvernement français est de plus en plus assourdissant. pour rappel, les résultats détaillés du sondage Ifop JDD du 1er au 3 juin dernier :

Oumbi
Invité

Une sage décision de la population italienne qui n’aura pas des problèmes de pollution à très long terme et ne s’engage également pas dans un gouffre financier sans fond… Si on on pouvait avoir la même lucidité en France

Enr force
Invité

Et c’est tant mieux. La Chine construira sans doute quelque centrales, mais ailleurs, je pense que c’est terminé. Techno du passé, dangereuse, avec des coûts cachés énormes (y’a-t-il un pays au monde ayant réussi à demanteler une centrale à 100% ? réponse : non), polluante (l’uranium au Niger, il est extrait avec des fleurs et du vent ?). Bravo aux Italiens, aux allemands etc…

Zl
Invité
Les italiens ont dit NON à un Homme politique. mais ils ont dit OUI au nucléaire chez leurs voisins chez lesquels ils s’approvisionnent et pas uniquement la France. on ne peut pas traiter à chaud et de cette façon des choix stratégiques qui conditionnent l’avenir économique des pays donc de l’avenir des populations. Il y a des décisions à prendre pour stopper les ambitions financiers des uns et des autres et protéger les HOMMES avant tout. On semble être passé à côté de cela au Japon. Avant tout réfléchissons à notre façon de consommer et vers quelle société nous souhaitons… Lire plus »
Steph
Invité
On rappelera aux aveugles pro-nuke et autres adeptes de la regression que l’Italie acait deja une industrie de fabrication de panneaux PV des 2007, bien avant nous, qu’elle a installe plus et continue a installer plus de panneaux solaires avec un ensoleillement moyen plus important. Certes l’Italie est un pays aussi peuple que la France, avec de l’industrie mais moins de surface, le challenge de remplacement du charbon-gaz par les EnR est encore plus important. Mais grace a sa facade maritime, l’Italie va pouvoir jouer sur les energies de la mer. En ayant cette reflexion en tete, on comprend plus… Lire plus »
Babase
Invité

Une des quatres questions était bien spécifique au nucléaire, il ne s’agit pas seulement d’un vote global NON à Berlusconi (meme si cela me satisfait tout à fait), et pour ceux qui y trouve à redire en termes de démocratie…navrant au fait un politique qui appelle à ne pas voter à un scrutin ça vous inspire quoi?

Rice
Invité
Ah les bienfaits du référendum. Pas de bla bla. Le “peuple” a décidé : plus de nucléaire en Italie, n’en déplaise au GGP (Gang des Grille-Pains) et au lobby du nucléaire. Bien sûr ils n’avaient pas lu les argumentaires (Propagande ? vous avait dit “propagande” ?) que nous distillent ici D–1 et L–n, et étaient donc dans l”ignorance” les pauvres, mais dans leur grande sagesse, les Italiens ont dit NON AU NUCLAIRE. Alors ont pourra encore et encore discuter de leur “erreur historique” ou de leur “chance historique”… une chose est désormais sûre : il va falloir 1-qu’ils réduisent leur… Lire plus »
Teredral
Invité
Finalement, les conséquences de l’accident de Fukushima seront d’abord climatiques, par suite de l’augmentation d’émission de GES induites par les abandons de programmes nucléaires. Les effets directs de cet accident nucléaire sont en effet sans commune mesure avec ceux du réchauffement climatique. Qu’on en juge : – aucune victime recensée à ce jour contre plusieurs dizaines de milliers chaque année uniquement en France du fait de la pollution largement d’origine fossile, – zone concernée par des mesures d’évacuation ou de confinement d’une trentaine de kilomètres au voisinage de la centrale contre plusieurs dizaines de millions d’habitants uniquement en Inde qui… Lire plus »
Dad
Invité

thorium

Demantelement
Invité

Merci de lire sur Wikipedia les réacteurs démentelé completement (green field) et le cout de l’opération. Donc la réponse à “y’a-t-il un pays au monde ayant réussi à demanteler une centrale à 100% ?” est OUI

oeildecain
Invité
1) contestez-vous le fait que, si nous sortions du nucléaire, nous entrerions dans le gaz ? Bien sûr que nous allons entrer dans les gaz, avec une très rapide transition vers les gaz renouvelables H2 ou de synthèse … 2) contestez-vous le fait que, si nous sortions du nucléaire, notre facture énergétique s’alourdirait d’environ 2 milliards d’euros par mois ? Elle va s’alourdir de la même façon que pour des nouveaux EPR sur les 15 premières années à amortissement lourd, pour s’alléger par la suite puisqu’on paye une structure sur 15 ans pour un siècle d’utilisation …..dans l’éolien toujours ….… Lire plus »
Lord_predator
Invité
L’utopisme fais peur … Escusez mo, mais votre analyse démontre non seulement un partis pris trés net mais manque cruellement de réaliter, si je suis pour les renouvelables a 200% il est utopistes d’imaginer qu’il pourrait satisfaire entiérement nos besoins, au moins jusqu’en 2030 – 2050 a minima. Dire cela n’a rien de subjectivif ou partisan pro-lobbyste-nuke machin chose, mais appartient a la dure réalité actuelle. Enfin, pour rétorquer 95% des illusions des commentaires et de la personne qui a écris cet article, oui, les Italiens ont dis Non en partis au nucléaire, mais bien analyser le référendum, c’est comprendre… Lire plus »
gaga42
Invité

Vicky, je n’ai pas dit que ce referendum était scandaleux puisqu’il était le seul moyen, pour le moment, de dire massivement non à Berlusconi, et je trouve ça génial (je commençais quand même un peu à déserpérer). Mais pas grand chose à voir avec le nucléaire… Refaites un referendum après la prochaine alternance (je croise les doigts…), quand l’émotion Fukushima sera retombée, que vous aurez eu quelques black-out, quelques factures salées, et surtout en orientant bien la question, je ne parierais alors pas sur 50%.

einstein30
Invité

c’est bien de dire “non” au nucleaire pour les italiens ; maintenant ,faut retourner au charbon , retourner a la mine et contruire des centrales au charbon pour pallier le manque d’energie electrique ;faut pas non plus prendre les fournisseurs voisins pour des vaches a lait ; c’est trop facile de dependre des autres pour ne pas rejeter du “CO2″ ; donc ,ce referendum sur le nucleaire est ” BIDON ” et n’est pas logique ;

Babase
Invité

on a bien reussi a décider, imposer, rechercher, concevoir, financer, construire, gerer 58 réacteurs en meme pas 20 ans, alors soyons utopistes, faisons d e meme avec un autre objectif, envisageons de les remplacer progressivement par des économies d’energies et des énergies renouvelables ou moins dangereuses. Ca fait des filières industrielles à monter certes : eolien , offshore, marine, isolation et ecoconception des batiment, solaire thermique, photo et thermodyn, méthanisation…. Qui aurait pu croire en 1950 que 88% de notre élec serait nucléaire ?

Sicetaitsimple
Invité

Il était bien évident qu’un pays qui était réellement “sorti” du nucléaire en 1987 ( avec l’arrêt de projets engagés) n’allait pas y rerentrer 3 mois après Fukushima…La suite n’est ni un drame pour l’industrie nucléaire, ni une victoire éclatante pour les renouvelables. L’Italie va certes faire un peu plus de renouvelables, comblera les trous avec du gaz ( même s’ils sont déjà très bien pourvus), peut-être un peu de charbon en plus, et 2000MW de nucléaire français en ruban, basta! Ca restera une des electricités les plus chères d’Europe, mais les Italiens sont habitués.

Reivilo
Invité
Charbon, gaz et nucléaire importé ne sont pas les seules alternatives. On le sait peu mais l’Italie a été le premier pays à produire de l’électricité à partir de géothermie de haute énergie (Lardello 1904). Ce pays dispose déjà de plus de 90% de la puissance installée en Europe et conserve un important potentiel de développement dans ce domaine si l’état décide de réaliser les investissements nécessaires. Pas mal de soleil aussi dans ce pays, non ? et certainement des possibilités au niveau de l’énergie des mers ou de la méthanisation. Le italiens ont aussi montré leur capacité d’imagination et… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

en 2010, l’Italie, c’est 326TWh de consommation…Total production cumulé géothermique, éolien et PV, 15TWh. Total net des imports/exports, 44TWh…. Il y a peut-être des choses qu’on sait peu, mais les chiffres sont malheureusement souvent rébarbatifs… Le slowfood doit pouvoir aider, mais j’ai peur que ce ne soit insuffisant….

Mat-all
Invité
@Rice et consors “Dommage que par peur du résultat, une poignée d’intégristes du tout nucléaire (de moins en moins heureusement si l’on en croit les sondages), refuse d’organiser un référendum de ce type en France.” Je suis les débats sur les forums d’Enerzine avec attention depuis plusieurs semaines. Je suis navré de voir que vous tomber encore dans des travers qui ne nous meneront pas à des solutions de qualité. Un référundum en Italie n’a pas la même signification qu’un référundum en France : entre choisir de mettre le pied à l’étrier du nucléaire ou s’en défaire, il y a… Lire plus »
Rice
Invité
. Sauf erreur de ma part, je n’ai jamais écrit qu’il fallait arrêter le nucléaire demain matin ! Je pense simplement que s’il n’y a pas une décision politique claire et planifiée (sur 20, 30 ou 40 ans), les marchands d’atome ont encore de beaux jours devant eux : la recherche sur les énergies alternatives (renouvelables bien sur) et sur le stockage de l’énergie n’avanceront pas ! Et donneront donc raison au GGP (Gang des Grille-Pains…) puisqu’il n’y aura pas d’alternative. De plus l’épouvantail régulièrement agité du coût des ENR par rapport au nucléaire est un faux débat puisque d’une… Lire plus »
Reivilo
Invité
A propos de chiffres rébarbatifs, savez-vous quelle était la part de la production électronucléaire en France il y a trente ans ? Et bien en 1980 elle était inférieure à la production d’origine renouvelable (hydraulique) ! Depuis la production nucléaire a été quasi décuplée et globalement la production et par conséquence la consommation, électrique ont été multipliées par 4 ou 5 ! Et pourtant les images des années 80 n’évoquent ni l’éclairage à la bougie, ni la précarité énergétique mais plutôt le clinquant et de lumière. En tous cas il ne paraît pas évident que nous ayons aujourd’hui 5 fois… Lire plus »
yp
Invité
il faut combien de % pour que vous vous dites, que peut-être les gens sont vraiment sincèrement contre le nucléaire? Qd il y a eu le réferendum sur la constitution européenne vous avez votez non alors que vous la trouviez bien cette constitution? aaaaah mais non je comprends, vous aviez voter oui et vous aviez là encore interprétez le non comme une réaction contre Chirac… qd 95% des gens disent non au nucléaire, c’est qu’ils pensent non au nucléaire. Car la réalité du nucléaire c’est une industrie qui ne survit que grace aux subventions de tout genre, cherchez Joseph Stiglitz… Lire plus »
Envircinq
Invité

Au moins en Italie on leur demande leur avis Nous devons être trop bêtes en France pour pouvoir nous exprimer ! demandons nous aussi un référendum

Sicetaitsimple
Invité
Je réagissais juste au début de votre post qui pourrait laisser penser à un lecteur pas trop au courant des chiffres que les Italiens avaient une solution massive et pas chère à leur déficit chronique en matière d’électricité et à leur addiction aux fossiles…, la géothermie. Ce n’est pas le cas, sinon les Italiens l’auraient fait depuis longtemps. Il faut arréter de prendre les gens pour des c…. Sur les 4 ou 5 fois plus de confort parce qu’on consomme 4 ou 5 fois plus d’électricité, vous me permettrez de ne pas prendre part au vote…Trop compliqué pour moi… Il… Lire plus »
oeildecain
Invité
Pouvez vous me dire de quelle façon vous aller fabriquer votre H2, et vos gaz de synthèse ? et quel est votre mix électrique basé sur ces combustibles ? * Biomasse terrestre : – les souches et cimes d’arbres non utilisés correspondent à elles seules à 7 à 10 tranches … – toutes les forêts cultivées peuvent recevoir une autre rotation plus courte en interligne … – utilisation des jachères agricoles … * Biomasse marine : la surface cultivable est immense … * Hydraulique marin : le prélèvement de l’énergie des vagues et des courants laisse entrevoir un potentiel énorme… Lire plus »
Reivilo
Invité

A l’horizon 2050 : En partant sur un doublement de l’usage de l’électricité et sur une production et une utilisation sobre et efficace d’icelle. (Par exemple extermination massive des grilles pains à usage de chauffage…) Demande en électricité 430 TWh Hydraulique 70 TWh Eolien 137 TWh PV 65 TWh Biomasse (en cogénération principalement) 50 TWh Géothermie profonde 25 TWh Energies de la mer 10 TWh Gaz en cycle combiné – 73 TWh Le compte y est ? Evidemment je n’ai rien inventé. Pour voir plus concrètement et plus localement ce que ça peut donner pour deux régions pionnières.

oeildecain
Invité
A propos de “sérieux”, que penseriez-vous de quelqu’un vous disant : ” … voyez ce bébé sous la couveuse là-bas, eh bien, il fera 88 kgs … ” Pour les ENR, il en est de même : elles sont quasiment toutes en incubation, alors comment voulez-vous qu’une personne sérieuse vous prétende que celle-ci ou celle-là feront X % du mix dans 40 ans … Le seul argument à peu près sûr, est que la France dispose d’un potentiel plus que double par rapport à sa demande ….. mais quels moyens vont être sélectionnés par le marché ? Les pistes pour… Lire plus »
oeildecain
Invité

* * * S’il y a 50 ans quelqu’un avait certifié que la cinquantaine d’années plus tard 80 % de l’électricité serait nucléaire, il serait certainement passé pour un illuminé …. et pourtant ….. Il y a un bon moyen de suivre l’innovation mondiale sur l’énergie avec les bulletins électroniques édités par le ministère de affaires étrangères …. Vous pourrez y constater que l’on se dirige vers un trop plein d’énergie …..

Reivilo
Invité
Actuellement on est à peu près à 60 TWh en électricité produite à partir du charbon + fioul + gaz. Si on arrive à 76 en 2050 je pense que ce sera pas si mal. D’une part en cycle combiné on produira autant avec moins de ressource consommé et d’autre part ça montrera qu’on a laissé les gaz de schistes où ils sont Mais surtout le scénario évoqué doit être vu dans son ensemble sans se limiter à la production d’électricité. Il est clair que la réduction des émissions de GES doit se faire sur les principaux secteurs émetteurs en… Lire plus »
Dan1
Invité

Si vous niez Négawatt : le NégaNégawatt en quelque sorte… essayez Négatep : Une alternative spéculative pas plus mauvaise et moins risquée que Négawatt.

Sicetaitsimple
Invité
Je me repète, mais Négawatt est un scénario du siècle dernier, où on n’avait peut-être pas j’en suis d’accord mesuré le potentiel des renouvelables mais où on n’avait pas non plus compris que leur vecteur d’intégration priviligié était l’electricité et que ce vecteur pouvait permettre aux renouvelables de grignoter sur des utilisations “propriétaires”, notamment le transport. Alors, je suis désolé car il me sera je pense impossible que nous en reparlions en 2050, mais mon scénario révé (et à mon avis possible) en 2050, c’est plutôt 700 ou 800TWh d’electricité en france , pas les 430 de Negawatt qui correspondent… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Complément: c’est ce que j’ai appelé le scénario “Superwatt” il y a quelques jours.

Reivilo
Invité

Pour information, Négatep est le scénario de l’association “sauvons le climat” où l’on retrouve les retraités du CEA et la très fameuse “association des écologistes pour le nucléaire” du désopillant Bruno Comby . Et tous ces braves “experts indépendants” que croyez-vous qu’ils préconisent  pour sauver le monde ?  😉

Reivilo
Invité

Quand les trois quart des habitants d’un pays disent souhaiter sortir du nucléaire, que la fréquence des accidents qui lui sont liés s’accroit régulièrement, que les déchets qu’elle génère s’accumulent sans solution pour des siècles, quand on sait de plus que la ressource minière à la base de cette énergie n’est aucunement renouvelable et déjà importée à 100%, Un scénario qui affirme “le nucléaire produit actuellement 80% de notre électricité, et cette proportion pourrait être conservée sans inconvénient majeur”  ne peut pas être traité à mon avis autrement que par la dérision.

Reivilo
Invité

Eh oui chacun son opinion et on n’est effectivement pas près de changer d’avis, d’ailleurs quel serait l’intérêt de ces discussions si tout le monde pensait la même chose ??? Mais allez scoop !!! je fais un pas vers vous : Le nucléaire est la ferrari de l’énergie ! …mais fonctionne avec les freins d’une 2 CV   (H.F Thiéfaine)

Rice
Invité
… Tres impressionnants tous ces chiffres. Je voulais en rajouter un : 366 M€, c’est le montant assuré en cas de sinistre dans une centrale nucléaire (convention de Paris 90,6 M€ + loi française portant à 213 ME + convention de Paris et convention complémentaire de Bruxelles portant à 366 ME). Et je ne parle que de l’exploitation d’une centrale, pas du transport des déchets en France …. parce que là c’est seulement 22,8 M€ ! Et au delà ???…. les yeux pour pleurer certainement…. Le jour où le nucléaire paiera son assurance au juste prix, pas sûr qu’il soit… Lire plus »
Kz auschwitz
Invité
Centrale de Nucleaire Tricastin EXPLOSION 2nd July 2011 – Photos: Sarkonucléaire http://www.youtube.com/watch?v=TgjyF-oUNCo&NR=1 Nicolas Sarkozy – Pour nous le choix est simple le nucléaire et la sureté http://www.youtube.com/watch?v=S515cZYu0yo Sarkozy Dégage http://www.youtube.com/watch?v=PP61LI41mgs http://www.youtube.com/watch?v=0lnPCN6Bjvk http://www.youtube.com/watch?v=5A_CGkVO8cE Centrale de Nucleaire Fukushima, Japon http://www.bbc.co.uk/news/world-asia-pacific-12945713 http://www.bbc.co.uk/news/world-asia-pacific-12881015 http://www.foxnews.com/world/2011/04/02/japan-nuclear-plant-owner-confirms-deaths-facility-workers-fail-contain/ http://www.foxnews.com/world/2011/04/03/controlling-japans-stricken-nuclear-plant-months-radioactive-water-pours/ Quake took out Fukushima cooling system before tsunami http://www.newscientist.com/blogs/shortsharpscience/2011/05/megaquake-took-out-fukushimas.html http://www.dailymotion.com/video/xii9gb_m-ishikawa-tout-le-combustible-a-fondu_news http://www.ustream.tv/recorded/14538808/highlight/171078 http://www.youtube.com/watch?v=7Euh6ZoqdR4 http://www.youtube.com/watch?v=6YJCyIQTy4c http://www.youtube.com/watch?v=Sgk8rF2bmF8 http://www.youtube.com/watch?v=PdmNJI4xTtI http://www.youtube.com/watch?v=C_rAX9TzY2A http://www.youtube.com/watch?v=T_N-wNFSGyQ http://www.youtube.com/watch?v=yp9iJ3pPuL8 http://www.youtube.com/watch?v=nTSIwwKjUqw Centrale de Nucleaire Mayak 1957 – worst nuclear accident in Russia: http://www.youtube.com/watch?v=W8k5kuQzwIc http://www.youtube.com/watch?v=nCE1Fyh-jPE http://www.youtube.com/watch?v=OR1wo5s3Ua4 http://www.youtube.com/watch?v=2pwwb8rTZgI http://www.youtube.com/watch?v=YV3OffPZJs0&NR=1 http://www.youtube.com/watch?v=2pwwb8rTZgI http://www.youtube.com/watch?v=HUwYyQ1ese4 http://www.youtube.com/watch?v=351usgHmeLE Centrale de Nucleaire Hanford: Centrale de Nucleaire La Hague – le plus dangereuse usine nucléaire du monde – 230 Millions Litre… Lire plus »
wpDiscuz