Rendre plus verte la fabrication de produits chimiques

Mis au point par les chimistes de l’Université McGill Chao-Jun Li, Audrey Moores et leurs collègues, un nouveau catalyseur nanotechnologique offre à l’industrie l’occasion de réduire l’utilisation de métaux lourds, coûteux et toxiques.

Les catalyseurs sont des substances qui favorisent et provoquent des réactions chimiques. Bien que les chimistes connaissent depuis longtemps les impacts écologiques et économiques des catalyseurs chimiques traditionnels et qu’ils fassent de réels efforts pour réutiliser leurs matériaux, il est habituellement difficile de séparer les produits chimiques catalyseurs du produit fini. La découverte de l’équipe élimine complètement ce processus chimique.

Monsieur Li compare le nouveau catalyseur à « un aimant qu’on utilise pour retirer les produits chimiques ». Cette technologie – le nanomagnétisme – met en jeu les nanoparticules d’un simple aimant de fer. Les nanoparticules mesurent entre 1 et 100 nanomètres (un cheveu a une largeur d’environ 80 000 nanomètres). Le catalyseur lui-même est chimiquement bénin et peut être recyclé efficacement. En termes d’applications pratiques, leur méthode peut déjà servir à générer les réactions nécessaires, par exemple, dans la recherche pharmaceutique, et pourrait ultérieurement servir à provoquer les réactions souhaitées lors d’activités de recherche dans d’autres industries et domaines.

La découverte a été publiée le 18 janvier 2010 dans Highlights in Chemical Science. La démarche scientifique et inédite de Monsieur Li, tente d’éviter l’utilisation de solvants toxiques à base de produits pétrochimiques, pour les remplacer par des substances basiques.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz