Solar Impulse : 72h non-stop aux commandes du simulateur de vol

A partir d’aujourd’hui et jusqu’au 20 décembre 2013, Bertrand Piccard, le pilote de l’avion solaire SolarImpulse restera durant 72h non-stop aux commandes du simulateur de vol, dans une reconstitution quasi-exacte du cockpit du HB-SIB.

Ce vol virtuel sur simulateur de vol a pour objectif de préparer et d’entrainer les deux pilotes aux vols de longue durée du tour du monde prévu en 2015. Il s’agit de tester leurs capacités d’endurance, seuls dans un cockpit de 4,5m3, à 9,000 mètres (27,000ft) d’altitude, pendant 3 jours et 3 nuits.

L’autre pilote, André Borschberg, a réussi l’exercice lors d’une première simulation de 72h en 2012. C’est maintenant au tour de Bertrand Piccard d’effectuer un vol transatlantique virtuel au départ de Norfolk International Airport (côte Est des Etats-Unis) à destination de Séville en Espagne. "Lors de notre tentative d’un tour du monde à l’énergie solaire en 2015, nous devrons traverser les océans, et les vols dureront plusieurs jours et plusieurs nuits. C’est pour cela que je dois à mon tour effectuer une simulation de vol de 72h" a commenté Bertrand Piccard.

Solar Impulse : 72h non-stop aux commandes du simulateur de vol

Lors du vol autour du monde en 2015, le défi extrême sera le survol des océans : 3 jours pour l’Atlantique ; 4 à 5 jours pour traverser le Pacifique, soit 120 heures non-stop à gérer son énergie pour se maintenir en l’air. Le deuxième prototype HB-SIB, prêt à sortir des ateliers de Solar Impulse au printemps prochain, sera capable de le faire. C’est ce challenge que l’on demande aussi au pilote, seul aux commandes de cet avion, jour et nuit, 72 heures d’affilée.

Solar Impulse : 72h non-stop aux commandes du simulateur de vol

"Il s’agit du seul avion au monde qui peut voler plusieurs jours d’affilée, sans jamais s’arrêter. Nous devons maintenant rendre le pilote aussi ‘durable’ que l’avion" a conclu André Borschberg

Solar Impulse : 72h non-stop aux commandes du simulateur de vol

Solar Impulse : 72h non-stop aux commandes du simulateur de vol

PROGRAMME DE LA SIMULATION

 

  • Le pilote contrôlera sa fatigue pendant 72h au moyen de l’auto-hypnose
  • Scénario de vol
  • Endurance
  • Gestion de la fatigue
  • Vigilance
  • Technique de repos
  • Auto-hypnose
  • Ergonomie du cockpit
  • Nutrition
  • Electroencéphalogramme
  • Contrôle de la performance
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Solar Impulse : 72h non-stop aux commandes du simulateur de vol"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
sansun
Invité

Quelle chance ils ont de pouvoir participer aux premiers essais de l’avaition solaire ! Chapeau et bonne continuation à nous faire rêver .

nrjlibre
Invité

bonjour c’st tout sauf de la chance ! C’est du travail, de l’obstination, des recherches, des études, du temps, des sacrifices mais pas de la chance ! Un bon exemple de chance ? Toujours pas de catastrophe nucléaire en France! Vous croyez qu’on va en profiter ? penses-tu !! On va faire les faire tirer jusquà la cata et là on pourra même pas dire : tin c’est pas de chance ! allez, on croise les doigts ! joyeux noël

Stephsea
Invité
Qui peut rester vigilant 72H, et sans séquelles graves et définitives? Personne. Il s’agit donc surtout de tester le pilotage automatique ou semi automatique. Toute cette histoire c’est du foin pour les anes, un gros joujou pour un groupe d’adultes bien gatés qui se prennent outrageusement au sérieux. Quel est l’intérêt de ce vol? AUCUN. Si le simulteur le fait, étant donné la relative simplicté des données à traiter, alors cela veut dire que l’essai en réel est inutile : il n’apportera rien de nouveau. Il n’y a aucune inconnue, sauf le mauvais sort, une panne, une défaillance humaine, ou… Lire plus »
sansun
Invité

@stepsea & nrjibre Si les ânes n’avait pas été sur terre et encore présent pour aider vos arrières ou grands parents vous ne seriez même pas sur terre , quant au travail , je sais ce que sait pas besoin d’explications . A tous les deux vous êtes vraiment tout petits et …. à bouffer de la paille.

wpDiscuz