StatoilHydro inaugure sa première éolienne flottante

Mardi, la première éolienne flottante de taille réelle a été officiellement inaugurée en Mer du Nord par la compagnie pétrolière norvégienne StatoilHydro.

"Aujourd’hui, nous inaugurons une installation pilote qui pourrait aider les éoliennes flottantes à apporter à long terme, une contribution plus importante dans une demande mondiale croissante en énergie", a déclaré Margareth Øvrum, vice-président exécutif des "Technologies & Nouvelles Energies" de StatoilHydro.

StatoilHydro a investi environ 340 millions de NOK (soit presque 40 millions d’euros) dans le projet et la société publique norvégienne Enova environ 59 millions de NOK (soit 6,9 millions d’euros).

Le projet Hywind comprend une turbine éolienne de 2,3 MW installée sur un flotteur classique couramment utilisé par les plates-formes pétrolières de production offshore. La turbine a été fabriquée au Danemark par la filiale "Wind Energy" de Siemens. Les sociétés françaises telles que Technip et Nexans ont construit respectivement le flotteur et les câbles d’alimentation reliant la terre.

StatoilHydro inaugure sa première éolienne flottanteLe montage de l’ensemble des composants a été réalisé dans le fjord d’Åmøy près de Stavanger. Le pilote Hywind a ensuite été remorqué en juin dans un endroit situé à 10 kilomètres au sud-ouest de l’île de Karmøy, pour une période d’essai de deux ans.

Le projet pilote "Hywind" permettra de tester, d’optimiser et d’identification les failles de la structure dans un environnement hostile et dans des conditions climatiques réelles.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "StatoilHydro inaugure sa première éolienne flottante"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité
Le bébé existe et il flotte ! Bravo! à défaut de dire Bingo qui dérange certains….!L’expérience de l’exploration offshore des norvégiens y aide grandement ! Chez nous aussi on a sû construire des plate-formes pétrolières d’exploration à l’époque de Forex-Neptune repris par Schlumberger… …Hywind, belle solution à tester chez nous en face de la Bretagne ou Mer d’Iroise où les fonds sont vite profonds ou trop durs pour ancrage….et puis, comme  c’est mobile, l’argument contre les détracteurs c’est de pouvoir les bouger en cas d’inadéquation…. NON?, pas une idée ça à tester rapidos, Mrs&Mmes JLB et du MEEEDDM ? QQ… Lire plus »
yp
Invité

très intéressant l’idée d’éolienne flottante, comme dit guydegif le côté mobile satisfera les détracteurs et les réticents en plus d’augementer l’efficacité du positionnement, et puis ça ouvre la voie à des éoliennes en pleine mer. Je suppose aussi que c’est certainement beaucoup moins cher/compliqué à mettre en place que des éoliennes off-shore fixe donc une solution qui sera plus universellement accessible. les articles sur le site de la société en anglais

Tartempion
Invité

  Bien le bonjour à GDG de la part d’un ancien de la FOREX-NEPTUNE …….. Moi qui ne voit dans les éoliennes que des derricks à H², j’attendais çà depuis longtemps ………   Maintenant, voyons ce que vont en dire les détracteurs, … s’il y en a … !

Pit
Invité

Très bien, mais faut-il encore comprendre comment ils relieront la turbine à un transformateur. J’imagine difficilement un cable électrique bouger dans l’eau et suivre les mouvements du flotteur. Avec les vagues et courant marins, il sera mis à rude épreuve et finira probablement par se rompre. Si qq a des idées pour m’éclaircir, elles sont les bienvenues.

Kiki
Invité

Il y a trois projet français à l’ heure actuelle et une belle compétitivité entre eux : Nenuphar, windflow, blueH

Marc
Invité

pour info la partie flotteur est faite par Technip entreprise Française le flotteur est construit sur un yard Technip en Finlande

wpDiscuz